La Monnaie
ARCHIVES 2000>2004
2000
Septembre 2000
 
1|9 >  12|9
20.00
10|9 - 15.00
Tosca | Opéra de Puccini | Reprise
 
11|9
20.00
Aka Moon and the oriental voices | Jazz 
 
20>23|9
20.00
Giselle | Ballet National de Paris 
 

  24|9
20.00

Bruce Ford, tenor | ténor
Symphonie n° 3 Mahler
 
top
octobre 2000

17>28|10
20.00
22 & 29|10
15.00

Vèc Makropoulos | Opéra de Janacek | Nouvelle Production
Livret du compositeur basé sur la comédie de Karel Copek
L'affaire Makropoulous nous emmène à Prague dans les années 20 lors d'un procès célèbre.  Emilia Marty, cantatrice, doit récupérer la formule secrète de l'élixir inventé par son père qui lui permettra de vivre.  Elle a aujourd'hui 300 ans, a déjà changé plusieurs fois d'identité dans son existence, mais le moment est venu de reprendre une dose d'élixir ou de mourir...
Suspense garanti dans le genre fantastique, d'ailleurs spectaculaire, cet opéra pose des questions angoissées en rapport au temps et à la mort.  Que deviendrait l'amour, que serait le désir chez un immortel ? Janacek donne à ces questions la force et l'immédiateté de l'expérience vécue.
 
VE 20|10
20.00

Academy Of Ancient Music
Filip Bral, leiding | direction
Sophie Karthäuser, sopraan | soprano

Joseph Haydn
Symphonie Hob. I:59 "Il Fuoco"
Wolfgang Amadeus Mozart - Sinfonia D-Dur Kv 9
Recitativo & Aria "A Questo Seno - Or Che Il Cielo" Kv374
Aria "Voi Avete Un Cor Fedele" Kv 217
Van Maldere - Sinfonia Opus Iv/1 (A/13)
Sinfonia Opus V Nr. 1 (A/19)
Joseph Haydn - Symphonie Hob. I:59 "Il Fuoco"

 
SA 21|10
20.00
Ateliers de
La Monnaie

Musique bruxelloise des XIXè et XXè siècles
Avec l’Ensemble Arpae, le duo Véronique Bogaerts et Jean-Claude Vanden Eynden, le Quatuor Danel, le Brussel String Quartett, …
Au programme, des œuvres de Joseph Jongen, Albert Huybrechts, … pour mieux faire connaître le répertoire de musique bruxelloise des XIXè et XXè siècles
En coproduction avec le Festival de Wallonie

 
LU 23|10
20.00

Alceste | Jean-Baptiste Lully
Orchestre La Grande Ecurie et La Chambre du Roy, sous la direction de Jean-Claude Malgoire
Le Choeur de Chambre de Namur
Avec Véronique Gens, soprano, Patrick Aubailly, ténor, Frédéric Caton, baryton, Howard Crook, ténor, Bernard Deletré, basse, Gaêlle Le Roi, soprano, Vincent Pavesi, basse.

 
SA 28|10
20.00

Recital de chant 
Lucio Gallo
, bariton | baryton
Eric Battaglia, piano

   
Novembre 2000

10-14-15|11
20.00
12|11
15.00

Le Roi Lear | Opéra de John Casken | d'après "Le Père Serge" de Tolstoy - Livret d'Emma Warner &  John Casken 
Coproduction avec Northern Sinfonia - Hudersfield Festival of Contemporary Music  [Création mondiale]

Le père Serge connaît une vie mouvementée qui le transporte d'une situation à l'autre. Jeune homme à l'avenir brillant, il finit sa vie mendiant et vagabond.
"Le Père Serge" ne traite pas seulement de la tentation, mais également lorsque par orgueil ou vanité l'homme bouleverse le cours normal des événements.  En même temps, l'oeuvre soulève la question de savoir pourquoi des hommes disparaissent et pourquoi, lorsque les choses tournent mal, l'individu à tendance à s'esquiver, voire à disparaître tout à fait.
 

12|11
11.00

Salle Fiocco
Ateliers de
La Monnaie

L'Art de la Fugue | J S Bach  
Solistes du Concertgebouw d'Amsterdam
Une énigme résolue avec 14 voix ! 
Adaptation du compositeur Jan Van Vlijmen (néerlandais) avec 14 instruments.  Dans une grande partie des Fugues, celui-ci réparti entre les différents participants les thèmes qui chez Bach forment un tout, mais avec beaucoup d'ingéniosité, en les diversifiant par différents timbres.  A côté du thème du contre-point, le coloris forme dès lors un nouvel élément constructif de cette oeuvre.  Il donne ainsi une vision passionnante de Bach : Bach sous la loupe d'un compositeur, 250 ans plus tard.
 
top
Décembre 2000

10|12
11.00

Salle Fiocco
Ateliers de
La Monnaie

Récital | J S Bach  
Barthold Kuijken (flûte traversière)
Gustav Leonhardt (clavecin)
 

15|12
20.00

Récital de chant  | 
Catherine Malfitano
, sopraan | soprano
NN NN, piano
 

8, 12, 14, 19,
 21, 23, 26,
28 & 31|12
20.00
10-17|12
15.00

Falstaff | Opéra de Verdi
Comédie lyrique en 3 actes sur un livret de Arrigo Boito | Nouvelle Production
avec JOSE VAN DAM 
 
 14, 15, 16,
& 17|12
20.00
Salle Malibran
Ateliers de
La Monnaie
In Between | Cie Michèle Noiret
Chorégraphie de Michèle Noiret 
2001
Janvier
10, 11, 12,
13 & 14|1
20.00
RAIN - Création 2001 | ROSAS
Chorégraphie d'Anne Teresa de Keersmaeker 
Site officiel : www.rosas.be
Février
 

9|2
20.00

Récital Katarina Karnéus (soprano)
Roger Vignoles (Piano)
Oeuvres de Mahler, Schumann, Marx, Fauré, Sibélius
 

11|2
20.00

Palais des
Beaux-Arts

Récital Matthias Görne (barython)
Alfred Brendel (Piano)
Oeuvres de Beethoven et Schubert

Production Philharmonique
www.sofil.be
 
 1, 3, 6,
7, 8, 10|2
20.00
4-11|2
15.00
Salle Malibran
Ateliers de
La Monnaie
Rappresentazione di anima e di corpo | Opéra de Cavalieri | Nouvelle Production
Orotario des Crocifisso - libretto di Agostino Manni
Direction : Jean Tubéry
Ensemble La Fenice - Choeur de Chambre de Namur
 

7, 10, 13,
16, 20, 22|2
20.00
25|2
15.00

Othello | Opéra de Verdi
Drame lyrique en 4 actes sur un livret de Arrigo Boito

Direction : Antonio Pappano
 

24|2
20.00

Récital Amanda Roocroft (soprano)
Malcom Martineau (Piano)
Oeuvres de Schumann, Debussy, Strauss, Britten
 

25|2
11.00

Salle Fiocco
Ateliers de
La Monnaie

Carte blanche à Antonio Pappano 
En compagnie de solistes de l'Orchestre de la Monnaie
   
Mars
16, 20, 21,
23, 27, 28|3
20.00
18-25|3
15.00
Salle Malibran
Ateliers de
La Monnaie
Luci mie traditrici | Opéra de Salvatore Sciarrino | 
Opéra en deux actes  | Nouvelle Production
 

24|3
20.00

Récitals de chant à la Monnaie
Michele Pertusi, bas | basse
Richard Barker, piano

Oeuvres de Ravel, Ibert, Verdi, Rossini, Tosti, Mascagni

 

25|3
11.00

Salle Fiocco
Ateliers de
La Monnaie

Orchestre de chambre | Yvietta Matisson (direction)
En compagnie de musiciens de l'Orchestre de la Monnaie
Schoenberg - Verklärte Nacht
Richard Strauss - Metamorphosen
 

20, 22, 23,
27, 29|3
3, 5, 7|4
20.00
25|3 & 1|4
15.00

Yevgeny Onegin - Eugène Onéguine | Opéra de Tchaikovsky | Scènes lyriques en 3 actes(7 tableaux) sur un livret de K. Chilovski d'après le roman en vers homonyme d'A. Pouchkine | Nouvelle Production 
   
Avril

vendredi | vrijdag 6-4 20.00

1100 - 900 - 750 - 550 - 400 - 300 F

Nathan Gunn, bariton | baryton

NN NN, piano

Récitals de chant à la Monnaie | Cyclus: Zangrecitals in de Munt

3, 5, 7|4
20.00
 1|4
15.00

Yevgeny Onegin | Opéra de Tchaikovsky | Scènes lyriques en 3 actes(7 tableaux) sur un livret de K. Chilovski d'après le roman en vers homonyme d'A. Pouchkine | Nouvelle Production 
 

27-28|4
19.30
 29|4
15.00

La Noce de Figaro
Opéra de Mozart | Opéra en 4 actes sur un livret de Lorenzo da Ponte
   
Mai

2, 3, 5,
8, 9, 11, 12|5
19.30
 6 & 13|5
15.00

La Noce de Figaro | Opéra de Mozart | Opéra en 4 actes sur un livret de Lorenzo da Ponte
 

22, 23, 24,
25, 26|5
20.30
Théâtre Marni
25 rue Vergnies
1050 BXL
Tél. :
02/639 09 89

Cena Furiosa | Opéra de Claudio Monteverdi | Madrigali
Ténor : Paul Agnew, soprano : Nicki Kennedy, Mezzo :  Silvia Hablowetz, Contreténor : Nicolas Domingues, ténor : François Piolino, basse : Suren Chahjan
Ensemble Repères Baroques
Production : Festival d'Art Lyrique d'Aix-en-Provence
Coproduction KunstenFestivaldesArts / La Monnaie / CICT
   
Juin
7, 13, 16,
19, 21, 26,
28, 30|6
20.00
10 & 24|6
15.00
Macbeth | Opéra de Verdi | Nouvelle Production
Opéra en 4 actes sur un livret de Francesco Maria Piave
Direction : Antonio Pappano
Avec Jean-philippe Lafont (Macbeth), Sylvie Valayre (Lady Macbeth)...
 

mercredi | woensdag 20-6 20.00

Récital Bruno Pratico, bariton | baryton

productie | production De Munt | La Monnaie
1100 - 900 - 750 - 550 - 400 - 300 F

   
SAISON 2001_2002
 
 samedi 15/09
Théâtre Royal de la Monnaie

 Dietrich Henschel, Helmut Deutsch - Récital 
Récital de chant à la Monnaie
Dietrich Henschel, Baryton
Helmut Deutsch, Piano

1130 - 887 - 766 - 605 - 403 - 303 BEF

 
11, 13, 14, 18, 19, 21, 25, 26/09
20.00
16, 23/09
15.00
15/09 à 14.00
(jeune public)
20/09 14.00
(séance scolaire)
Nouvelle production - Maurice Ravel
L'Heure espagnole
(1907-1911)
Comédie musicale en un acte - Livret de Franc Nohain
L'Enfant et les Sortilèges
(1920-1925)
Fantaisie lyrique en deux parties - Livret de Colette

Direction musicale de Marcello Viotti
Mise en scène de Philippe Sireuil

L'époque est au changement : Ravel opte ici pour un renouvellement complet des conventions de l'opéra.  Il invente autre chose, un mélange de chant, de danse, sur un fond dramatique rapide.
Ravel opte donc pour le choix de la concision dans un esprit dominé par l'élipse, le sourire et le double-fond ambigu de la légèreté et troque le drame lyrique pour la comédie musicale en redonnant au théâtre sa valeur propre.

Philippe Sireuil conçoit ici un univers fantastique convainquant en s'inspirant de l'univers du cirque et des clowns.
 
6>10/10 GOD'S LIAR - LE ROI LEAR - Opéra
 
30/10
>15/11
KÁT'A KABANOVÁ - Opéra
 
10/11
20.00
LEMIEUX / BLUMENTHAL - Récital 
 
11, 13, 15, 18, 21, 23, 26, 28/12
19.00
 30/12
15.00
DER ROSENKAVALIER - Opéra de Richard Strauss
 
Jeu 20/12
20.00
Soile Isokoski, Marita Viitasolo - Récital 
 Soile Isokoski, soprano
 Marita Vijtasalo, piano
 Cycle 10 Récitals de chant à la Monnaie
 Prix BEF 1130 - 887 - 766 - 605 - 403 - 303
 Prix euros 28 - 22 - 19 - 15 - 10 - 8

2002


15>27/1
au Kaaitheater
DON PASQUALE - Opéra de Gaetano Donizetti
Dramma buffo in tre atti / Libretto di Giovanni Ruffini
Beethoven Academie & Choeurs de l'Opéra Studio de la Monnaie
Première : 15 janvier 2002 - 20:00 h.
Représentations les : 17, 18, 22, 24 & 25 janvier 2002 - 20:00 h.
20 & 27 janvier 2002 - 15:00 h.

Don Pasquale, vieillard riche mais sans enfant, veut se marier pour
déshériter son neveu dont il désapprouve le projet matrimonial. Pour lui donner une leçon, ses amis mettent en scène un simulacre de mariage qui l´indispose tant et si bien qu´il consent vite au mariage de son neveu et le reconnaît à nouveau comme son héritier. Dans ce petit chef-d´ouvre du genre bouffe, Donizetti dissimule à peine une critique de la morale bourgeoise. Ce thème avait pour lui une actualité telle que, contrairement aux habitudes, le compositeur recommanda pour ses personnages des costumes bourgeois de son temps: "alla borghese moderna". Dans un style qui intègre l´héritage musical de Mozart et la tradition italienne, avec une grande attention portée à l´orchestre, Donizetti enfile les numéros brillants avec une verve intarissable.

direction musicale : Alessandro De Marchi
mise en scène : François De Carpentries
collaboration à la mise en scène : Karine Van Hercke
décors : Emmanuel Clolus
costumes : Jorge Jara
éclairages : Dominique Sournac
chef des choeurs : Peter Tomek

Don Pasquale : Giovanni Furlanetto
Ernesto : Juan José Lopera ou
Joseph Calleja (24, 25 & 27/01)
Norina : Diana Damrau
Il Dottore Malatesta : Roman Trekel
Carlotto/Il Notaro : Bernard Villiers
Il Maggiordomo : Charles Cenier
 
30/1>20/2

AIDA - Opéra de Giuseppe Verdi (1813-1901) Nouvelle production
Opera in quattro atti. / Libretto di Antonio Ghislanzoni
Orchestre Symphonique et Choeurs de la Monnaie
en coproduction avec Royal Opera House Covent Garden

Première : 30 janvier 2002 - 20:00 h.
Représentations les : 2, 5, 8, 12, 14 & 20 février 2002 - 20:00 h.
17 février 2002 - 15:00 h.

Après le succès du Rigoletto représenté au Caire en 1869 pour inaugurer le Canal de Suez et le nouveau théâtre d´opéra, le Kédive, vice-roi d´Egypte, commanda à Verdi un nouvel ouvrage, qui devait être basé sur d´authentiques sources égyptiennes et rendre abondamment la couleur locale typique. Le scénario fut conçu par le célèbre égyptologue français Auguste Marielle, qui créerait aussi les décors et costumes, afin de garantir la justesse historique de la production. L´action se déroule au temps des pharaons et relate l´histoire de Radamès, général égyptien, qui dédaigne l´amour de la fille du roi d´Egypte en faveur d´Aïda, une jeune esclave qui n´en est pas moins la fille du roi d´Ethiopie, ennemi mortel du roi d´Egypte. Par amour pour elle, il trahit son pays et est condamné à être enterré vif; Aïda le suit dans la mort. Cette ouvre, dans laquelle Verdi parvient à réaliser une synthèse magistrale du grand opéra français et du melodramma italien, est devenue l´une des plus populaires de tout le répertoire, non seulement pour sa richesse mélodique ou ses contrastes dramatiques extrêmement vifs mais aussi en raison des sentiments archétypiques qui l´animent: l´amour et la jalousie, le patriotisme et le sens de l´honneur.

direction musicale : Antonio Pappano
mise en scène, décors et éclairages : Robert Wilson
chef des choeurs : Renato Balsadonna

Aida : Norma Fantini
Radamès : John Botha
Amneris : Elena Zaremba
Amonasro : Mark Doss
Ramfis : Phillip Ens
Il Re : Maxim Mikhailov
Sacerdotessa : Michaela Remor
Un Messagiero : Giovanni Iovino
CARTE BLANCHE : La Monnaie accueille des grandes voix consacrées à des formes traditionnelles de musique mystique ou liturgiques relevant de l'une des trois principales religions monothéistes.
jeudi 7 février
20:00
CARTE BLANCHE : Benjamin Muller

La parole et la musique dans la tradition juive Chazan de renommée internationale, Cantor de la Communauté juive d´Anvers - après Johannesburg et Montréal - Benjamin Muller met ses qualités vocales impressionnantes au service de la multiple tradition du chant synagogual ashkénaze. Le Chazan, c´est le chantre, jadis plus souvent qu´aujourd´hui à la fois interprète et compositeur, comme c´est encore le cas de Benjamin Muller. La diversité culturelle des communautés juives caractérise aussi le répertoire musical du Chazan, susceptible d´intégrer dans la souplesse d´une tradition vivante des héritages aussi variés que, par exemple, celui du chant médiéval hassidique ou celui, romantique, qu´a vu naître au XIXe siècle la liturgie "réformée", avec orgue ou piano.
 
5>15/2

5 & 7 février 2002 - 14:00
10 février 2002 - 15:00 & 12, 15 février 2002 - 19.30

Salle Malibran
Ateliers de la Monnaie, 23 Rue Léopold - 1000 Bruxelles
JEUNE PUBLIC : LE NOZZE DI FIGARO
Commedia per musica in quattro atti / Libretto di Lorenzo da Ponte
Le Nozze di Figaro de  WOLFGANG AMADEUS MOZART (1756-1791) - Opéra Studio

direction musicale : Peter Tomek
mise en scène : Dagmar Pischel
décors et costumes : Malve Lippman

Conte Almaviva : Benoît De Leersnyder
Contessa : Elise Gäbele
Susanna : Susanne Duwe
Figaro : Pierre Doyen
Cherubino : Isabelle Everaerts de Velp
Marcellina : Magali Mayenne
Basilio : Xavier Petithan
Don Curzio : Hervé Lefébure
Bartolo : Shadi Torbey
Antonio : Nabil Suliman
Barbarina : Ann De Prest
Tre Contadine : Noémie Schellens, Caroline Sauvage, Helga Van Campenhout

Représentations scolaires : 5 & 7 février 2002 - 14:00 (6 euros)
Infos : 02/229 13 75 (Service Educatif ) 
Représentations tous publics : 10 février 2002 - 15:00 & 12, 15 février 2002 - 19.30 (15 euros)
Infos & tickets : 070 23 39 39
 
Dim 3 février 20:00 RECITAL
Violeta Urmana, mezzo - Jan Philip Schulze, piano
Oeuvres de William Child, Georg Friedrich Händel, Henry Purcell, Thomas Tallis, John Farmer, John Blow, Orlando Gibbons
  Cycle 10 Récitals de chant à la Monnaie
  
   Prix BEF   1130 - 887 - 766 - 605 - 403 - 303
   Prix euros   28 - 22 - 19 - 15 - 10 - 08
 
Sam16 février
20:00
RECITAL
Susan Graham, mezzo - Malcolm Martineau, piano
 Oeuvres de Johannes Brahms, Claude Debussy, Alban Berg, Francis Poulenc, Reynaldo Hahn, André Messager
  Cycle 10 Récitals de chant à la Monnaie
   Prix BEF   1130 - 887 - 766 - 605 - 403 - 303
   Prix euros   28 - 22 - 19 - 15 - 10 - 08
 
mar 19 février
20:00
CARTE BLANCHE : Sheikh Ahmad Al-Tûni
Le Sultan des Munshidîn de Haute Egypte

A plus de septante ans, le munshid Sheikh Ahmad Al-Tûni illumine de "ferias" mystiques les nuits de Haute Egypte, emportant de la voix et du geste en tourbillons d´extases tumultueuses les places de village au centre desquelles il exulte sous des guirlandes d´ampoules électriques, chauffant les planches d´estrades rudimentaires en medium de l´inspiration divine, faisant flèche de tout bois pour bouter la transe au sein du public hétéroclite que son appel rassemble : soufis, derviches mendiants, ou curieux de musique. L´apostrophe argotique n´est pas moins précieuse au munshid que la poésie soufie ancienne pour mener son auditoire à l´abandon, et l´éloquence profane offre aussi aux instruments classiques du chant religieux islamique l´alliance inattendue des ud (luth), reqq (tambourin) ou kamanga (violon oriental).
 
Mardi 5 mars
20:00
RECITAL
Natalie Dessay, soprano
Christophe Rousset, direction musicale
Les Talens Lyriques
production: Société Philharmonique de Bruxelles
 
Sam 9 mars
20:00
RECITAL
Ian Bostridge, ténor
Julius Drake, piano
 
merc 20 mars
20:00
CARTE BLANCHE : Soeur Marie Keyrouz et son "Ensemble de la Paix" - Cantiques des Eglises Orientales

Religieuse, musicienne, musicologue et anthropologue, présidente fondatrice de l´Institut International de Chant Sacré à Paris, Soeur Marie Keyrouz a coutume de citer Saint Basile : "Quand tu chantes, tu pries deux fois". Née au Liban de famille maronite, melkite de congrégation (les Soeurs Basiliennes Chouérites), elle se voue en artiste et en scientifique à la revisitation des traditions musicales les plus anciennes des églises d´Orient, de "ces premiers siècles du christianisme où tous les chants, maronites, syro-catholiques, syro-orthodoxes, byzantins et melkites étaient frères". Au carrefour des cultures du Proche-Orient, Sour Marie Keyrouz ne considère pas son distinctement de sa mission de entreprise artistique et historiquereligieuse.
 
 22 mars 2002 - 10:00 & 14:00 (FR)
 21 mars 2002 - 10:00 & 14:00 (NL)

 Salle Malibran
Ateliers de la Monnaie, 23 Rue Léopold - 1000 Bruxelles
JEUNE PUBLIC : THE GOLDEN VANITY de Benjamin Britten (1913-1976) - A vaudeville for boys and piano after the old English ballad.  Words by Collin Graham.

The Golden Vanity, c'est le nom d'un navire qui voyage sur la mer du Nord avec une cargaison précieuse d'argent et d'or. Quand le capitain et son sécond maître se voient approchés par un bateau pirate, ils s'effrayent...
Cette production reflête la société actuelle. Elle nous montre la confrontation entre l'individu et le groupe tandis qu'elle oppose la vie collective et l'esprit de groupe à l'exclusion et la sollitude.

direction musicale Denis Menier
mise en scène Caroline Petrick
décors Benoït Dugardyn
costumes Patrick Coene
éclairages Dominique Sournac
chorégraphie Darren Ross
piano Bruno Crabbé
Choeurs d´Enfants de la Monnaie

Représentations scolaires liés à un atelier créatif à l´école :
représentations scolaires: 4 euros
atelier à l´école: 4,50 euros
Infos : 02/229 13 75 (Service Educatif ) 
 
2>20/4

>>>
Cirque Royal
Cavalleria Rusticana / Pagliacci | Opéra
Pietro Mascagni & Ruggero Leoncavallo

Plus d'infos >>> Voir au Cirque Royal
 
3>20/4
20:00
Rosas - Création 2002 
3, 4, 5 & 6 avril 2002 - 20:00 h.

Rosas - Soirée de Répertoire
représentations les :
11, 12 & 13 avril 2002 - 20:00 h.

Rosas - Drumming Live
Les représentations de Drumming Live, qui étaient prévu les 15 et 16 avril 2002 aux Halles de Schaerbeek, sont reportés au mois de septembre 2002. Les dates seront communiquées ultérieurement.

Rosas - Rain Live
18, 19 & 20 avril 2002 - 20:30 h.
Toutes les représentations ont lieu aux Halles de Schaerbeek
La Monnaie : 070/ 233.939 ou www.lamonnaie.be  
Rosas : www.rosas.be 
 
2>12/5

2, 3, 4, 7, 8, 9, 10 & 11 mai 2002 - 20:00 5 & 12 mai 2002 - 15:00 
L'Orfeo de Claudio Monteverdi | Opéra
Concerto Vocale - Collegium Vocale
Trisha Brown Company

Même si L´Orfeo de Monteverdi n´est pas le tout premier opéra, il est considéré comme le premier grand chef-d´ouvre du genre, pour lequel il a établi de nouvelles normes. Sur le plan théâtral, il crée une nouvelle unitéoù des éléments liés aux festivités de cour sont greffés sur la tragédie etla pastorale, et où la machinerie scénique des intermèdes peut se déployer dans toute sa complexité. Sur le plan musical, Monteverdi a abandonné lecanevas florentin dominé par le récitatif pour composer une ouvre avec monodie accompagnée, madrigaux et ritournelles instrumentales, où un rôle
plus important est imparti à l´élément purement musical qui, dans le personnage d´Orphée, se présente de façon caractéristique comme une allégorie de la musique dans toute sa puissance. La force dramatique et subjuguante de la musique font de L´Orfeo le premier moment fort des débuts historiques de l´opéra. Dans cette mise en scène de la chorégraphe Trisha Brown, la danse, l´une des données de base des intermèdes de cour, occupe également une place importante. Claudio Monteverdi (1567 - 1643)

L'ORFEO
Favola in Musica
Libretto di Alessandro Striggio

direction musicale René Jacobs
mise en scène et chorégraphie Trisha Brown
décors et costumes Roland Aeschlimann
éclairages Roland Aeschlimann, Gerd Meier

Distribution :
Orfeo : John Mark Ainsley (2, 4, 7, 9 & 11/05)
Stéphane Degout (3, 5, 8, 10 & 12/05)
Euridice/La Musica/Eco : Sophie Karthäuser
Messagiera : Laura Polverelli
Proserpina : Marissa Martins
La Speranza : Stephen Wallace
Plutone : Henry Waddington
Caronte : Paolo Battaglia
Apollo : Palle Knudsen
Ninfa : Anne Cambier
Pastori & Spiriti : Topi Letipu, René Linnenbank, Stephen Wallace, Lorenzo Carolá

en coproduction avec KunstenFESTIVALdesArts - Festival International d'Art Lyrique d'Aix-en-Provence - Trisha Brown Company - Brooklyn Academy of Music
 
31/5>30/6

31/5, 4, 7, 15, 18, 20, 25 & 27/6 - 20:00

9, 23 & 30 juin 2002 - 15:00
La Damnation de Faust - Hector Berlioz  | Opéra
Légende dramatique en quatre parties.
Poème d'Hector Berlioz et Almire Gandonnière
nouvelle production

direction musicale Antonio Pappano
mise en scène, décors, costumes
et éclairages Roland Aeschlimann
chef des chours Renato Balsadonna

Marguerite : Susan Graham
Faust : Jonas Kaufmann ou William Joyner (4, 20 & 25/06)
Méphistophélès : José van Dam
Brander : Henry Waddington
Orchestre Symphonique de la Monnaie

Dès la parution en 1828 de la traduction française, par Gérard de Nerval, du Faust I de Goethe, Hector Berlioz fut captivé par cette oeuvre, symbole presque archétypique de l´éternelle quête de connaissance poursuivie par l´homme. Il reniera par la suite les Huit scènes de Faust composées presque sur le coup de sa lecture mais les intégrera, sous une forme remaniée toutefois, dans sa Damnation de Faust en 1846. Les grandes libertés, prises dans son livret par le compositeur par rapport à l´original allemand lui ont certes valu de nombreuses critiques lors de la création. Touchant la trame de l´histoire autant que l´interprétation des personnages, ces écarts laissaient du moins le champ libre à son inspiration. Il produisit ainsi une oeuvre profondément originale pour quatre solistes, choeur, choeur d´enfants et orchestre, que le compositeur lui-même sous-titra d´abord "opéra de concert", puis "opéra-légende" et enfin "légende dramatique". De fait, la relative indépendance entre les scènes et la part importante occupée par la musique instrumentale situent la Damnation entre opéra et symphonie dramatique. Bien que Berlioz n´ait jamais porté lui-même sa "légende dramatique" à la scène, l´oeuvre connut dès 1893 une tradition scénique florissante. 
Hector Berlioz (1803-1869)
 
Sam 8 juin
20:00
RECITAL
Michael Schade, ténor
Russel Braun, baryton
Carolyn Maule, piano
 
SAISON 2002-2003
 
17|9 > 6|10
20.00
22/9 & 6/10
15.00

Première :
17 septembre 2002 - 20:00
Représentations les :
20, 24, 26 & 28 septembre - 2 & 4 octobre 2002 - 20:00
22 septembre & 6 octobre 2002 - 15:00
Elektra | Opéra de Strauss - Tragédie
Orchestre Symphonique et Choeurs de la Monnaie
Texte de Hugo von Hofmannsthal d'après "der Tragödie von Sophokles" - direction musicale : Kazushi Ono
mise en scène et décors : Stéphane Braunschweig
costumes : Thibault Vancraenenbroeck
éclairages : Marion Hewlett
chef des Choeurs : Renato Balsadonna

Avec : Ingrid Tobiasson, Isolde Elchlepp (Elektra) ou Susan Bullock (22 & 26/09 - 4/10), Charlotte Margiono, Ian Caley, Albert Dohmen, Jacques Does, Michela Remor, Véronique Solhosse, Marc Coulon, Carlos Krause, Jacqueline Van Quaille, Hanna Schaer, Gritt Gnauck, Ursula Hesse, Eva Oltiványi, Ingrid Habermann.

Lorsqu'en 1905 Richard Strauss vit sur scène l'Elektra de Hugo von Hofmannsthal, il pressentit aussitôt les possibilités musicales qu'offrait la pièce et demanda à l'auteur l'autorisation d'en faire un opéra. La collaboration de Strauss avec Hofmannsthal, qui s'amorça à cette occasion, s'intensifiera par la suite jusqu'à devenir l'une des plus fructueuses, de toute l'histoire de l'opéra, entre un compositeur et un librettiste. Strauss poursuit la voie où il s'était engagé avec Salome: un opéra en un acte avec une femme dans le rôle-titre, obsédée par une idée fixe, et qui succombera à sa névrose après une danse effrénée. Chez von Hofmannsthal, Électre est exclusivement mue par la soif de venger Agamemnon, son père assassiné par sa mère Clytemnestre et Egiste, l'amant de celle-ci. Lorsque revient son frère Oreste, que l'on croyait mort, et qu'il accomplit finalement la vengeance, Électre se livre à une danse de joie névrotique qui lui sera fatale. La musique de Strauss sonde l'âme des personnages et par son orchestration d'une richesse inouïe et son harmonie développée jusqu'aux limites de la tonalité, atteint un nouveau degré d'expressivité.
 
18>21|9
Kaaitheater
Drumming Live - Rosas | Danse
Avec Drumming (1998), Anne Teresa De Keersmaeker est revenue à ses sources musicales. La musique de Steve Reich avait déjà servi de point de départ à Fase, créé en 1982. Elle a à nouveau choisi l'un des chefs-d'oeuvre répétitifs de Reich : Drumming. Ce furent des retrouvailles exceptionnelles. La musique intrigante, presque transcendante de Steve Reich propulse les danseurs tout au long d'une chorégraphie virevoltante et complexe. La danse bouillonne de vie et d'énergie. Toute la chorégraphie semble pénétrée d'une force vitale en latence.
Drumming a récolté un succès international dès la première viennoise. Depuis la création, Rosas a sillonné non seulement l'Europe, mais a aussi fait escale sur tous les autres continents et a présenté le spectacle plus de cent fois. À Bruxelles, Drumming pourra être vu une fois encore dans sa version "de luxe", avec accompagnement live par les percussionnistes et les vocalistes d'Ictus et de Synergy Vocals.
Rosas/Anne Teresa De Keersmaeker (www.rosas.be
Infos : 02/ 201 59 59 ou www.kaaitheater.be
 
19|9
20.00
José van Dam & Maciej Pikulski | Récital 
 
5|10
20.00
Susan Chilcott & Iain Burnside | Récital 
Susan Chilcott, soprano
Iain Burnside, piano
 
11-18-25|10
12.30
Grand Foyer
Rencontres Musicales 
 
29|10 > 16|11
20.00
3/11
15.00

Première :
29 octobre 2002 - 20:00

Représentations les :
31 octobre - 5, 7, 9, 12, 14 & 16 novembre 2002 - 20:00
3 novembre 2002 - 15:00

Ballata | Opéra de Francesconi - création mondiale
Orchestre Symphonique et Choeurs de la Monnaie
Coproduction avec l'Oper Leipzig: www.leipzig-online.de/oper/
Libretto di Umberto Fiori a partire dalla Rime of the Ancient Mariner di S.T. Coleridge

direction musicale : Kazushi Ono
mise en scène et décors : Achim Freyer
costumes : Maria-Elena Amos
informatique musicale IRCAM - Centre Pompidou
chef des Choeurs : Ronato Balsadonna

Avec : Moni Ovadia, Anders Larsson, Malena Ernman, Eberhard Lorenz, Jonas Degerfeldt, Laure Delcampe, Donal Byrne, Stephan Loges, Susanne Schimmack

À la demande de la Monnaie, Luca Francesconi a composé Ballata, un nouvel opéra, sur un livret d'Umberto Fiori. L'oeuvre est basée sur The Rime of the Ancient Mariner de Samuel Taylor Coleridge: un vieux marin raconte à un jeune passant comment il a vu mourir tout l'équipage de son navire après que, sans raison, il eut tué un albatros, et comment il sera ensuite confronté en mer avec la Mort et sa compagne, la Vie-en-la-Mort...

"L'essentiel de ce qui arrive au Vieux Marin n'est pas une vengeance de la nature ou de la "sur-nature", mais, déclenchée par une attitude étrangère à la vie et au monde, l'expérience violente d'un exil radical: il devient la propriété de cette "Vie-en-la-Mort" dont Coleridge fait un personnage. [.]
Ballata, c'est une métaphore violente et puissante de la condition humaine contemporaine, en deux mots: abandonnée par les certitudes de la foi, et déçue par les promesses de certitude de la science."
Luca Francesconi (°1956)
 
1-8-15-22-29|11
12.30
Grand Foyer
Rencontres Musicales 
 
6|11 Roman Trekel - Antonio Pappano | Récital 
 
25|11 Gala Euphonia | Récital 
 
27>30|11
20.30
Rosas Performance Space
Once - Rosas | Danse
Rosas/Anne Teresa De Keersmaeker (www.rosas.be
 
10|12 > 3|1
20.00
15, 22 & 29/12
15.00
La Bohème | Opéra de Puccini
 
6-13-20-27|12
12.30
Grand Foyer
Rencontres Musicales 
 
13|12
20.00
Petra Lang & Wolfram Rieger| Récital 
 
2003
 
2003
 
2 & 3|1
20.00
La Bohème | Opéra de Puccini
 
3-10-17-24-31|1
12.30
Grand Foyer
Rencontres Musicales 
 
24|1 > 11|2
20.00
26 & 30/1 - 2/2
15.00
Eine florentinische Tragödie - Der Zwerg | Opéra de von Zemlinsky
 
7-14-21-28|2
12.30
Grand Foyer
Rencontres Musicales 
 
7 > 22|3
20.00
9/3
15.00
Oedipe sur la route | Opéra de Bartholomée
 
7-14-21-28|3
12.30
Grand Foyer
Rencontres Musicales 
 
8|3
20.00
Stephan Loges - Helmut Deutsch | Récital 
 
9|3
20.15
Flagey
Sylvain Cambreling | Concert 
Oeuvres de Berlioz, Scelsi, Grisey
 
21|3
20.00
Anyie Ben Kafö | Carte Blanche
dans le cadre de Africalia (www.africalia.be
 
23|3
20.15
Flagey
Kazushi Ono | Concert 
Oeuvres de Boesmans, Hosokawa, Benjamin
 
26, 27 & 29|3
Kaaitheater
Antigona | Opéra de Traetta
 
5-12-19-26|4
12.30
Grand Foyer
Rencontres Musicales 
 
15|4 > 3|5  I due Foscari | Opéra de Verdi
 
23|4 > 4|5  Il Re pastore | Oratorio de Mozart
 
2-9-16-23-30|5
12.30
Grand Foyer
Rencontres Musicales 
 
23|5 > 3|6
19.00
25/5 & 1/6
15.00
Khovanchtchina | Opéra de Moussorgski
 
24|5
20.00
Peter Mattei - Roland Pöntinen | Récital 
 
6-13-20-27|6
12.30
Grand Foyer
Rencontres Musicales 
 
14 > 21|6
20.30
Kaaitheater
Creation 2003 - Rosas | Danse
Rosas/Anne Teresa De Keersmaeker (www.rosas.be
Infos : 02/ 201 59 59 ou www.kaaitheater.be
 
22|6 > 1|7
19.00
29/6
15.00
Agrippina | Opéra de Haendel
 
Saison 2003-2004
2003
 
2>14/9 Agrippina - Opéra de G.F. Haendel dirigée par René Jacobs et mise en scène par Davic McVicar. - Concerto Köln
Sur un livret pétillant, truffé de jeux de mots et de situations comiques, écrit par le cardinal Vincenzo Grimani, Haendel a composé en 1709, à l’âge de vingt-quatre ans, son “Dramma per musica in tre atti” Agrippina, qui couronnait son séjour de quatre ans en Italie. Cet opéra s’inscrit dans la tradition vénitienne et décrit les tribulations de Néron, fils d’Agrippine, autour de la succession au trône de l’empereur Claude, tenu pour mort - autrement dit les événements historiques qui précèdent l’épisode traité dans L’Incoronazione di Poppea de Monteverdi. Agrippina est bien davantage qu’une fresque historique: c’est l’oeuvre dans laquelle Haendel a pu exprimer sa perception profonde des subtilités de l’âme humaine. Tant la caractérisation des personnages que la richesse de l’inventivité musicale en font un chef-d’oeuvre parmi les opéras de Haendel. Cette production de David McVicar, créée en mai 2000, met superbement en lumière la portée actuelle des opéras de Haendel et tend ainsi un miroir impitoyable au monde politique d’aujourd’hui.

Johann Adolf HasseMarc' Antonio e Cleopatra Johann Adolf Hasse (1699-1783).
En coproduction avec Le Théâtre des Champs-Elysées, Paris
10-13/9 Marc' Antonio e Cleopatra - Opéra de Johann Adolf Hasse (1699-1783). version concertante
direction musicale René Jacobs - Concerto Köln

Marc' Antonio e Cleopatra, 'serenata' de Johann Adolf Hasse, est un feu d'artifice éblouissant de virtuosité vocale, un modèle exemplaire de la vocalità italienne du XVIIIe siècle.
Le genre de la 'serenata' n'ayant aucune ambition théâtrale et n'ayant donc jamais fait l'objet d'une interprétation scénique, c'est sous forme de tableau que l'oeuvre de Hasse nous présente l'amour entre Marc Antoine, gouverneur romain, et Cléopâtre, reine d'Égypte; le temps y est mis en suspens. Si cet ouvrage ne fait appel qu'à deux chanteurs, un ensemble de cordes et un hautbois, il témoigne néanmoins d'une grande diversité musicale grâce à l'alternance entre arias rapides et lamentos, grâce aussi à l'écriture harmonique typique du jeune Hasse.
Bien que cet oeuvre fût composée à l'occasion de la nomination du compositeur au poste de maître de chapelle à Dresde, elle fut créée à Naples où elle remporta un énorme succès. Le castrat Farinelli, alors âgé de 17 ans, chantait le rôle de Cléopâtre tandis que Vittoria Tesi, célèbre 'contralto', interprétait celui de Marc Antoine!
 
17, 18, 20 et 24 sept. à 20h et 21 sept. à 21h
HALLES DE SCHAERBEEK

The woman who walked into doors - opéra
Le premier opéra de Kris Defoort dans une mise en scène de Guy Cassiers.
The Woman who walked into doors ou l'histoire de Paula Spencer, héroïne du quotidien, élevée dans la classe ouvrière de Dublin, l'histoire de la lutte solitaire de cette femme pour garder la tête hors de l'eau. A partir de ce sujet surprenant pour un opéra, Guy Cassiers, metteur en scène et Kris Defoort, compositeur, ont choisi de travailler sur base de 3 éléments : la comédienne, la chanteuse , deux voies pour la même femme, l'une représentant sur scène la Paula réelle, l'autre la Paula fictive, rêvée et l'omniprésence d'un écran vidéo. Ce dernier tient lieu à la fois de décor et de support narratif. The Woman who walked into doors basé sur le livre culte de l'écrivain irlandais Roddy Doyle, est confié à une double formation : un orchestre classique, Beethoven Academie dirigé par Patrick Davin, et un orchestre jazz, Dreamtime, l'ensemble de Kris Defoort. Un spectacle poignant et remarquable.
COPRODUCTION : La Monnaie et Desingel
compagnie : Het Muziek Lod et le Ro Theater  auteur : D'après Roddy Doyle
Réservation : 02/229 12 00 - Info : www.lamonnaie.be

 
 18-19/9 April me - ROSAS - (but if a look should) 
Spectacle festif destiné à ouvrir la nouvelle saison danse à la Monnaie. Une chorégraphie d'Anne Teresa De Keersmaeker avec accompagnement live de l'Ensemble Ictus.
 
 25-27/9 Masurca Fogo - Pina Bausch & TanzTheater Wuppertal 
Un spectacle exotique, exubérant et souvent drôle du chorégraphe Pina Bausch.
 
28/9
5/10
PBA
Grande Messe des morts - Hector Berlioz
Orchestre Symphonique et Choeurs de la Monnaie sld de Kazushi Ono.
 
21/10>8/11 Le Roi Athus - Opéra - nouvelle production
Drame lyrique en trois actes et six tableaux
C'est à la Monnaie que Le Roi Arthus d'Ernest Chausson a été créé à titre posthume le 30 novembre 1903. Le compositeur, qui est aussi l'auteur du livret de son unique opéra, a puisé son inspiration dans la légende du roi Arthur. La thématique de l'amour passionnel entre Lancelot et Genièvre, le merveilleux message de pardon et de renoncement au monde qu'apporte Arthus, et surtout la dimension mystique de l'oeuvre la rattachent au courant symboliste alors en vogue (Fernand Khnopff réalisa les costumes pour la création de l'oeuvre à la Monnaie!), mais aussi à l'univers artistique de Richard Wagner, et plus précisément à Tristan et Parsifal. Le style musical de Chausson a également été influencé par Wagner, tout en étant marqué par la musique impressionniste française. En raison de sa beauté musicale et de sa force théâtrale, Le Roi Arthus mérite sans conteste une place au sein du grand répertoire.
 
25/10 Récital Thomas Quasthoff (baryton) et Justus Zeyen (piano)
 
 2>31/12 Don Giovanni  - Opéra de Mozart 
Dramma giocoso in due atti di
Lorenzo Da Ponte, KV. 527 - nouvelle production
La deuxième collaboration entre Mozart et son librettiste Lorenzo Da Ponte, faisant suite aux Nozze di Figaro, a donné le jour à l'une des plus grandes oeuvres de toute l'histoire de l'opéra, une véritable 'encyclopédie de l'âme humaine': Don Giovanni (1787). "Comment peut-on dire que Mozart a 'composé' Don Giovanni ? Un esprit démoniaque dominait son génie, et Mozart exécuta ce qu'il commandait!": c'est ainsi que Goethe, plein d'admiration, a expliqué la naissance de ce chef-d'oeuvre archétype et surhumain. Don Giovanni a fasciné la pensée occidentale plus que tout autre opéra. Dans ce 'dramma giocoso', le thème de la passion humaine est trop universel pour se plier aux genres traditionnels du seria ou du buffo; et la musique est trop riche et osée pour se laisser enfermer dans les formalismes de l'opéra classique. Avec Don Giovanni, notre culture s'est enrichie d'un grand mythe.
En coproduction avec le San Francisco Opera
En collaboration avec le Grand Théâtre de la ville de Luxembourg et l'Opéra de Lille
 
2004
20/1>8/2
Les Ateliers de La Monnaie, salle Fiocco
L'Île de Tulipatan - Jeune Public
 
23/1>10/2 Alceste - Opéra de Christoph Willibald Gluck (1714-1787)
Tragédie-opéra en trois actes
Livret de M.F.L. Gand-Leblanc du Roullet
d'après Ranieri de' Calzabigi
Le roi Admète se meurt. Déchirée, la reine Alceste implore Apollon d'épargner son époux et obtient que le roi soit sauvé si quelqu'un se sacrifie à sa place. Elle décide alors d'offrir sa vie par amour, mais Admète, apprenant le prix de son salut, refuse ce sacrifice. À l'entrée des Enfers, Alceste supplie les dieux de hâter son trépas lorsque Admète la rejoint. Apollon les sauvera tous les deux: ils donneront au monde un exemple de la force de l'amour conjugal.
Dans Alceste , c'est le drame intérieur de l'héroïne qui est mis en évidence: la musique suit au plus près ses états d'âme, ses faiblesses comme ses élans d'héroïsme. Gluck a clairement pris position contre les pratiques de l'opéra italien de son temps où la musique prenait le pas sur le texte: sa réforme préconisait la 'vérité' et le naturel de l'expression musicale, en accord avec le texte. Alceste se présente comme une succession de tableaux psychologiques, une sorte de procession sacrée qui confère au drame une valeur poétique. Cette production de Robert Wilson se base sur la version française d'Alceste réalisée en 1776.
 
31/1>8/2 Il Ritorno D'Ulisse - Opéra de Claudio Monteverdi (1567-1643) Dramma per musica
Libretto di Giacomo Badoaro
Ricercar Consort - direction musicale Philippe Pierlot
mise en scène William Kentridge
décors Adrian Kohler - William Kentridge
Handspring Puppet Company
I ritorno d'Ulisse (1640) appartient à la dernière période créatrice de Monteverdi. Le livret de Giacomo Badoaro, basé sur les derniers chants de l'Odyssée d'Homère, relate le retour d'Ulysse à Ithaque auprès de son épouse. Sur le plan stylistique, un monde sépare cette oeuvre de L'Orfeo (1607), premier opéra de Monteverdi. La riche palette orchestrale de L'Orfeo a fait place à un petit ensemble de cordes avec basse continue; le style madrigalesque dans toute sa variété s'est effacé au profit du récitatif expressif. Celui-ci prédomine tout en alternant avec des ensembles qui ne freinent jamais l'action dramatique. L'élément théâtral est au premier plan de ce 'dramma per musica'. Grâce à leur théâtre de marionnettes actuel et à leur langage en images, le metteur en scène sud-africain William Kentridge et la Handspring Puppet Company ajoutent une dimension contemporaine à cet opéra présenté ici dans une version condensée.

Production de La Monnaie, Handspring Puppet Company, Cape Town, Wiener Festwochen, KunstenFESTIVALdesArts et Lincoln Center for the Performing Arts, New-York
 
12>15/2
Les Ateliers de La Monnaie, salle Fiocco
Weisse Rose - Jeune public
 
2>16/3 Peter Grimes - Opéra de Benjamin Britten (1913-1976)
Opera in three acts and a prologue derived
from the poem The Borough (1810)
of George Crabbe, Op.33 - Words by Montagu Slater.
Le caractère sauvage du pêcheur Peter Grimes lui ménage peu de sympathies auprès des villageois, et la mort de son jeune apprenti exacerbe davantage encore l'hostilité à son égard. Nourri par l'angoisse et les commérages, le drame se joue avec l'efficacité d'une catastrophe naturelle et finit par réclamer également la vie de Grimes et de son deuxième apprenti. L'angoisse de l'indécision morale pèse sur cette oeuvre: la foule et les éléments s'allient pour perdre un homme...
"En écrivant Peter Grimes, j'ai voulu exprimer ma solidarité avec la lutte éternelle d'hommes et de femmes dont la vie dépend de la mer - ce ne fut pas facile de donner une forme théâtrale à un sujet aussi général!" Benjamin Britten a insufflé une vie nouvelle à la longue tradition perdue de l'opéra anglais, et, avec son premier grand opéra, il a écrit le premier grand chef-d'oeuvre du genre depuis Purcell.
 
10>13/3
Rosas Performance Space
Création 2004 - Rosas - Danse
 
24>27/3
Rain - Rosas - Danse
 
31/3>4/4 Winterreise - Nouveaux Horizons
 
1>4/4
Soirée Trisha Brown - Trisha Brown Company  - Danse
 
20-25-28/4
Palais des Beaux-Arts
I Manasdieri - Opéra  de Giuseppe Verdi (1813-1901)
Melodramma tragico in quattro parti di Andrea Maffei
version concertante
En 1845, le Théâtre de Sa Majesté à Londres commande un opéra à Verdi. En réponse à cette commande, Verdi compose I Masnadieri, son onzième opéra. Pour la deuxième fois (et non la dernière), il s'inspire d'une oeuvre de Friedrich Schiller: Die Räuber. Mais à cette occasion, il demande à son ami Andrea Maffei, un spécialiste de Schiller, d'écrire le livret.
I Masnadieri (Les Brigands) met en scène la rivalité destructrice et meurtrière entre Carlo, le chef des brigands, et Francesco, son plus jeune frère. Suite aux intrigues de ce dernier, Carlo est déshérité et, tel Robin des Bois, se retire dans la forêt. Lorsqu'il se livrera par la suite aux autorités, Carlo poignardera sa bien-aimée Amalia afin de lui épargner le déshonneur...
Si Die Räuber de Schiller est une oeuvre Sturm und Drang par excellence, l'opéra de Verdi témoigne d'une prédilection pour l'horreur et le macabre propres au romantisme noir du milieu du XIXe siècle. En vertu de sa thématique et de sa musique composée dans un style 'grandiose', I Masnadieri est l'une des oeuvres les plus déconcertantes des 'années de galère' de Verdi.
 
27/4>1/5
Halles de Schaerbeek
Wolf - Nouveaux Horizons - Alain Platel
Création dans le cadre du Kunstenfestivaldesarts.
Dans cette nouvelle création, Alain Platel se tourne vers Wolfgang Amadeus Mozart en se basant sur différents airs d'opéra que Sylvain Cambreling a adaptés pour trois chanteuses et les musiciens de Klangforum Wien. Fidèle à ses habitudes, Platel commence par s'imprégner de la musique et écoute les commentaires qu'elle suscite chez ses neufs danseurs originaires d'Europe et d'ailleurs. Le spectacle qui en découle est marqué par la tension entre l'angoisse de vies parfois malmenées et les harmonies sublimes d'un compositeur prodige. Un Mozart revisité par Platel, entre étreintes et éreintements.
co-présentation : La Monnaie, Kunstenfestivaldesarts
Plus d'info : www.kunstenfestivaldesarts.be
 
27/4>12/5 Eliogabalo - Opéra de Francesco Cavalli (1602-1676)
Dramma per musica in tre atti - nouvelle production
Livret : anon., complété par Aurelio Aureli
Concerto Vocale
Après la mort de Monteverdi, l'opéra vénitien a été dominé pendant plus d'un quart de siècle par Francesco Cavalli. De la bonne trentaine d'opéras qu'il écrivit, Eliogabalo est le dernier à nous être parvenu. Cavalli a composé cette oeuvre pour la saison 1668 du carnaval vénitien, mais elle n'a jamais été interprétée, vraisemblablement en raison d'une censure politique ou religieuse. Au centre de l'action figurent la fin violente de l'empereur romain Héliogabale (218-221), qui mena une vie de débauche, et la prise de pouvoir par Alexandre Sévère (221-233). En dépit de l'hégémonie croissante des chanteurs virtuoses, Cavalli est resté fidèle à l'esprit des derniers opéras de Monteverdi, accordant une très grande attention à l'aspect théâtral. Pour cette production, qui ne sera donc rien moins que la véritable création mondiale de l'oeuvre, René Jacobs réalisera lui-même l'orchestration et y insérera, selon la tradition du XVIIe siècle, des intermèdes d'autres compositeurs.
En coproduction avec le Wiener Festwochen
 
2>6/6
Rosas Performance Space
Once - Rosas - Danse
 
9>30/6 Tannhäuser - Opéra de Richard Wagner
Große romantische Oper in drei Akten
nouvelle production
direction musicale Kazushi Ono
conception, mise en scène et scénographie : Jan Fabre
chorégraphie René Copraij & Jan Fabre
costumes Daphne Kitschen & Jan Fabre
éclairages Jan Dekeyser & Jan Fabre
dramaturgie   Luk Van den Dries
chef des choeurs Renato Balsadonna
Dans l'histoire de Tannhäuser - un Minnesänger déchiré entre son amour éthéré pour la pieuse Elisabeth de Thuringe et son amour terrestre pour la déesse Vénus - ce n'est certainement pas le contexte historique des Minnesänger dans l'Allemagne du XIIIe siècle qui a intéressé Wagner. C'est plutôt la problématique de l'art et de l'artiste soumis aux conventions imposées par la société, et celle de l'opposition entre sensualité et spiritualité. Tannhäuser causa bien du soucis à son auteur: après avoir composé l'oeuvre entre 1842 et 1845, Wagner continua de la remanier en profondeur, notamment pour les représentations parisiennes de 1861, et à la fin de sa vie il affirmait encore "qu'il devait toujours au monde un Tannhäuser". La Monnaie a opté ici pour la dernière version que Wagner a réalisée de cet opéra: la version parisienne retraduite en allemand. Sur le plan musical, ce 'grand opéra romantique' a marqué pour Wagner - après Der fliegende Holländer - une étape majeure dans son évolution vers le drame musical accompli: la structure à numéros de l'opéra se brouille; le leitmotiv, facteur d'unification, gagne en importance; texte et musique se fondent en une nouvelle unité - le drame.
En coproduction avec Troubleyn, Anvers
Prix des places :

Opéra : 7.5 € > 94€  /  9 €  > 130 €  
Récital & concert : 7.5 €  > 28 € 
Danse : 16 €  > 20 € 
(sauf Cartes Blanches - Galas et premières d'opéra : prix spéciaux)
Rencontres Musicales : 3.5 €  > 5 € 
 
top
 
top
Koninklijke Muntschouwburg  Théâtre Royal de la Monnaie
Place de la Monnaie 
1000 BXL
070/ 233.939
Site officiel :

www.lamonnaie.be  


Ateliers de
La Monnaie

4 rue Léopold
1000 BXL

  iDearts © 1999-2004 - All rights reserved