Maison de la Bellone

ARCHIVES 2000>2004

2000


17 > 26|8
20.30


Chapelle des
Brigittines

Tanneurs

ou Bellone



Festival Trans Dans Europe 2000
17/8 : S.O.Y. - Kubilai Khan Investigations (Paris) Théâtre Les Tanneurs

18/8 : Les dernières hallucinations de Lucas Cranach l'Ancien - Cie Mossoux Bonté (Bruxelles) Brigittines

19/8 : Gates - Bohemia Family Dance Projects (Prague) et Love, They call it - Domino Dance Company (Prague)
Brigittines

21/8 : Land of Faravid / Blonde - Cie Paula Tuovinen (Helsinki)
Brigittines

22-24/8 : Rittrati - Cie Monica Francia (Bologne)
Bellone

23/8 : Four In Between II - Cie Michèle Noiret / Tandem (BXL)
Formol - Woosh'ing Machine (BXL)
Brigittines

25/8 : Carte blanche AS - Ina Christen Joahannessen (Bergen)
Brigittines

26/8 : La Sortie - Les Ballets C. de la B. (BXL)
Brigittines

- Requins et Criquets 29|8>9|9|00 

29-30/8 : Mr. Winter - Cie Alias (Genève) 
Brigittines

2/9 : Lighthouse - Cie Jo Fabian (Berlin) 
Brigittines

4/9 : The white Cabin - Axe (Saint-Petersbourg)
Brigittines

6-7/9 : Negatovas - Carine Ponties (BXL)
Noon - Erika Zueneli (Paris)
Khalon - Cie Loulou Omer (BXL)
Brigittines

8-9/9 : Beckett-songs - Mozgo Haz Tarsulas (Budapest)
Brigittines

 


2 >4|11
Brigittines

Hommages / Chorégraphie de Mark Tompkins  
Mark Tompkins est américain mais vit en France depuis 1975.  Il présente ici quatre solos en hommage à des personnalités qui l'ont marqué :  Nijinski, Joséphine Baker, Harry Sheppard et Valeska Gert.  


15>25|11
Brigittines

Few Things / Chorégraphie de Grace Ellen Barkey
A partir de l'adaptation du "Mandarin merveilleux" de Bartok, cette pièce pour cinq danseurs se veut une parabole autour de l'idée que l'on meurt dès que nos aspirations sont réalisées...


30|11 >1|12
Brigittines

Ombres d'objets trouvés -   La Conica Laconica (Espagne) 
Infos : 02/506 43 00


15|12
Brigittines

Le Lac des Cygnes - Opéra - Théâtre Ten de Moscou (Russie) 
Infos : 02/506 43 00


20>31|12
Brigittines

La Revue Lyrique - de Charlie Degotte et sa troupe
Théâtre musical - 4e et dernière revue de Charlie Degotte dans le cadre de BXL 2000


2001



17|8>1|9|01 

 Festival International Bellone-Brigittines 
Le Festival International Bellone-Brigittines présente des créations intéressantes de divers chorégraphes et metteurs en scène, jeunes ou confirmés.

Thème de cette 20e édition :
"Comme le présent promet"
Théâtre - Danse - Formes contemporaines

Nouveau site du Festival : www.brigitinnes.be   (dès le 27/8/01)

Plus d'infos : >>> Programme

9>20|10

In H-Moll d' Ingrid Van Wantoch Rekowski - danse

Infos : 02/506.43.00

27|10>10|11
Brigittines

Les entrailles de Narcisse de Bud Blumenthal - danse

Après "Rivermen", sera interprété le 2e volet du Rivertryptik, "Les entrailles de Narcisse" où le chorégraphe part sur les traces du mythe revisité et se concentre sur le physique, l'intime, l'intérieur.  L'image s'intègre à la danse grâce à la participation du vidéaste Antonin de Bemels.  

Infos : 02/506.43.00


19>24|11
Netdays 2001 - Transcultures
Infos : www.netdays.be ou www.transcultures.be 

4>8|12
Brigittines
Capture d'un caillot de la Cie Karine Ponties - danse

Infos : 02/506.43.00

2002

4/2
Brigittines
L'Orient et l'Occident au présent - Concert
Ensemble Musiques Nouvelles

21/2>2/3

Brigittines

(relâche
 24, 25 et 26)
Les cieux ne sont pas...  - Danse 
Projet chorégraphique de la Cie L'Yeuse
d'après "Une trop bruyante solitude" de Bohumil Hrabal

"Les cieux ne sont pas humains et un homme qui pense ne l'est pas davantage"

Depuis trente-cinq ans, dans une cave à Prague, Hanta assemble du « vieux papier ».  De l'avalanche de livres qui se déversent dans sa cave, il fait son choix, arrachant les uns à la mort, réservant à d'autres un traitement plus digne que celui auquel ils étaient promis.  Et ce faisant, il note des mots, une phrase, des fragments de textes d'Erasme, de Lao-tseu, d'Hölderlin ou de Kant.
Les livres assemblés, il les embellit de reproductions de maîtres illustres : Bruegel, Van Gogh, Gauguin...

De ce livre du sous-sol, réaliste et symbolique à la fois, peut-être le plus poétique et le plus cruel que Hrabal ait écrit, Erica Zueneli souligne deux constantes : celle de la mort comme dissolution nécessaire au ressourcement ; celle de l'amour, en son état de contemplation et de jouissance.
Les cieux ne sont pas. C'est Hanta confronté aux limites, aux extrêmes de l'humanité. Ce sont les présences, abstraites ou narratives, qui le révèlent à ses contradictions ; redonnant vie à des ouvres d'art destinées au pilon, il en reçoit une énergie qui l'illuminera.

Librement inspirée de l'oeuvre de Bohumil Hrabal, la danse sera celle de deux présences.  L'une est la permanence. L'autre est le changement, l'élément pensé, l'imaginaire. Evoluant sur des rythmes différents, elles conjuguent pulsations, vides et pleins, dans un incessant va-et-vient, du présent au passé, des ténèbres vers l'illumination.

Conception : Erika Zueneli - Chorégraphie et interprétation : Erika Zueneli, Olivier Renouf - Scénographe : Olivier Renouf - Création lumières : Christian Welti - Musique : Thierry Rallet - Costumes : Fabienne Damiaen .
Production : Cie L'Yeuse - Coproduction : Les Brigittines - Avec le
partenariat du C.N.D. Paris, Gare au Théâtre.

Prix: 8 euros - 330 fb

LU 18/3
19.00

Bellone
Soirée spéciale Suzanne Lebeau
Dans le cadre de la journée du 20 mars décrétée «Deuxième journée mondiale du théâtre pour l'Enfance et la Jeunesse» par l'ASSITEJ* qui donnera lieu à Bruxelles et en Wallonie à toute une série de manifestations jeunes publics coordonnées par la CTEJ, CONFLUENCES** et ASSPROPRO, une soirée spéciale consacrée à Suzanne Lebeau est organisée par l'asbl Confluences** et l'IIT*** en présence de Suzanne Lebeau, à la Bellone.

Infos & réservations : 02/218 79 35

>>> Lire l'article : Suzanne Lebeau - Auteure québécoise

21/3>29/3

Brigittines

(relâche
les 24, 25)
Khalon pour quatre femmes - Danse 
Cie Loulou Omer

Trois danseuses, une chanteuse
Inspiré du peintre Israélien Yosl Bergner

Cette pièce fait suite au solo Khalon (fenêtre en hébreu), qui puisait son inspiration des tableaux de Yosl Bergner (né à Vienne en 1920, ayant grandi à Varsovie, immigré en Australie et vivant actuellement à Tel-Aviv).  Le corps enfoncé jusqu'aux genoux dans un marécage encerclé d'une végétation sauvage, les personnages de ce tableau, à l'allure désuète et stricte à la fois, sont placés dans un environnement étrange : solennels et silencieux, rassemblés autour d'une table soigneusement dressée, ils procèdent méticuleusement à une cérémonie - sans doute ancestrale -, à une
indéchiffrable démonstration. (Yosl Bergner, Les mangeurs de papillons).

Une fenêtre noire devient miroir, un ascenseur s'ouvre sur un ciel bleu, une femme naît d'une fissure au mur et traverse ensuite un champs d'escargots.

Dans un espace où se confondent intérieur et extérieur, matière et ombre, quatre femmes évoluent entre réel et imaginaire : elles se croisent sans se rencontrer. Parfois, cependant, elles fusionnent - sans se découvrir - elles sont une.

Par le mouvement et par la voix, Khalon pour quatre femmes cherche à pénétrer ces existences dans leur fragilité tragique et magnifique et leur vain désir d'échappée.

Chorégraphie et inerprétation : Caroline Grosjean, Loulou Omer, Sabile Rasiti - Chanteuse : Margarete Jungen
Conception et direction artistique : Loulou Omer
Composition et direction musicale : Achim Tang
Lumières : Berno Deggelman
Scénographie : Ricardo Cosendey
Costumes : Cathy Peraux

Production : V. New Moon - Coproduction : Les Brigittines-Bruxelles

4>11/5

4/5 20.30
5/5 18.00
9/5 18.00
10/5  22.00
11/5 18.00

(relâche
le 6, 7, 8)

Chapelle des
Brigittines

Notre besoin de consolation est impossible à rassasier - Théâtre - Cie Utopia / Armel Roussel - Dans le cadre du KunstenFestivaldesArts

Je suis dépourvu de foi et ne puis donc être heureux car un homme qui risque de craindre que sa vie ne soit une errance absurde vers une mort certaine ne peut être heureux. (Stig Dagerman)

Dans une proposition théâtrale originale, le jeu, le chant, la danse, les arts plastiques s'associent au texte de Dagerman qui en forme la colonne vertébrale.

Armel Roussel y confronte idées, images, métaphores, sensations, pour nourrir un théâtre libéré de la convention narrative traditionnelle, construit sur une force poétique faite de rupture, d'opposition, de détournement.

Notre besoin de consolation, c'est aussi un ensemble d'entrechocs sensoriels et de juxtapositions : Stig Dagerman et Vincente Minnelli, Jean-Luc Godard et William Shakespeare, une recette de cuisine et le monde insolite de Gilbert Peyre, plasticien électro-mécano-maniaque.

Notre besoin de consolation est impossible à rassasier est le premier volet d'une trilogie primitivement intitulée Body Building Trilogie, littéralement "Trilogie de la construction du corps".
Second volet : d'après Hamlet, William Schakespeare.
Troisième volet : les Amis font le Philosophe. Jacobs Lenz.
Le silence. Le doute. L' « Infinition ».

Trois textes qui bousculent les questions d'héritage et du «Comment vivre profond» dans une société futile.

Interprétation : Kalya Barras, Karim Barras, Urteza Da Fonseca, Kitty Kortes Lynch, Vincent Minne
Mise en scène : Armel Roussel
Plastique générale : Gilbert Peyre
Assisté de : Aligna
Assistance générale : Eric Castex
Musique : Pierre-Alexandre Lampert
Conseillère aux costumes : Mina Lee

Production / Productie : UTOPIA II - Coproduction / Coproductie : Cie
Utopia, Les Brigittines-Bruxelles, KunstenFestivaldesArts
Avec le soutien de la Communauté française Wallonie-Bruxelles.

17>20/5

17/5 20.30
 19/5 15.00
18/05  18.00
 19/5 20.30
 20/5  18.00



Chapelle des
Brigittines
Ricardo III de Shakespeare - Mapa Teatro - Théâtre - Première en Belgique - Dans le cadre du KunstenFestivaldesArts
Les os de la Maison d'York dans l'Angleterre du XIème siècle.

Des torses féminins faits d'argile et de métal, des jupes élisabéthaines à moitié finies, des soies, des blousons de cuir, des couronnes et des colliers armés de balles, des centaines de têtes de mort jonchant le sol, des morceaux d'engins de guerre.
L'argument de Shakespeare est ainsi mis en place : l'ensemencement de la mort et de la terreur.

Le Richardo III du Mapa Teatro «dégage» une émotion négative qui infecte les autres personnages. Il est le germe de la haine qui pousse et engendre l'irréconciliable.
Du texte, le Mapa Teatro retient un point nodal : le centre de peur, un centre de force. Ne sont recherchées ici ni allégories ni métaphores. Seule importe une rigueur empreinte de sombre sophistication.

Mapa Teatro apparut à Bogota au milieu des années quatre-vingt, à l'initiative de Rolf et Heidi Abderhalden, qui, par leur formation en arts plastiques et l'expérience acquise sur les scènes de diverses villes européennes, parvinrent à insuffler une nouvelle conception théâtrale éloignée des conventions scéniques de la tradition occidentale.

Interprétation : Rolf Abderhalden, Jaime Barbini, Blas Jaramillo, Manuel Orjuela, Gabrielle Quin, José Ignacio Rincon - Dramaturgie et mise en scène : Heidi Abderhalden
Traduction : Heidi Abderhalden Cortés, Rolf Abderhalden Cortés - Assistante de direction : Nadia Avila
Conception visuelle : Rolf Abderhalden
Scénographie et accessoires : Christian Probst
Assistants : Nadia Avila, Philippe Légler, Patrick Rodriguez
Musique : Santiago Zuluaga
Machinerie et fauteuils : Carlos Gonzalez
Régie son : Luis Fernando Henao
Lumières : Alejandro Moreno
Costumes : Elisabeth Abderhalden

KunstenFestivaldesArts en collaboration avec Les Brigittines-Bruxelles.

4>29/6

mardi au vendredi 
13.00 - 18.00
samedi 
10.00 - 18.00
dimanche 
10.00 - 15.00

Brigittines
A la recherche de Stella - Alain Fleischer
Installation - Entrée libre

Magnificence du multiple

A l'origine, il y a une promenade sentimentale dans les anciens cimetières juifs de Rome et de Venise, parcourus comme des albums de photographies, à la recherche d'un visage, d'un nom, d'une héroïne qui aurait existé, pour l' inventer à nouveau.
En Italie, des médaillons photographiques restituent aux êtres disparus, sur leur sépulture, une image de la vie : leur visage un jour de bonheur, bien souvent dans tout l'éclat de la jeunesse. J'ai rencontré les images deplusieurs centaines de femmes qui m'ont attiré et dont j'ai pu dire : « J'aurais aimé la connaître».

Ces visages d'êtres disparus sont condamnés à disparaître encore. Mais la photographie peut offrir une nouvelle surface d'apparition aux visages qui furent un jour photographiés. J'ai reproduit ces médaillons photographiques pour prolonger la vie de ces visages, pour ne pas les laisser disparaître, pour les impliquer dans une histoire nouvelle qui les sauve pour quelque temps de l'oubli.
Quelque quatre cents visages de femmes mortes dans les années 30, alors qu'elles étaient encore jeunes ou déjà âgées, mais dont l'image qui reste est celle de la jeunesse et d'une beauté définitives, attendant désormais la convocation d'un visiteur, prêts à apparaître...
(Alain Fleischer)

Installation créée en 1995, aux Rencontres Internationales de la Photographie d'Arles, dans la Chapelle du Méjean.

Cinéaste, écrivain, artiste et photographe internationalement reconnu et primé, Alain Fleischer excelle dans ces pratiques avec grâce et talent ; il a créé et dirige Le Fresnoy - Studio national des arts contemporains installé à Tourcoing.

Une rétrospective de ses films se tiendra, lors de l'exposition, à la Cinémathèque royale de Belgique.

Responsable de l'installation aux Brigittines :  
Anne-Laure Chamboissier.

21|8>7|9 Festival International Bellone-Brigittines
Ce festival présente d'intéressantes créations de divers chorégraphes et metteurs en scène, jeunes ou confirmés, dans la Chapelle des Brigittines et à la Bellone.


Thème 2002 : Le monde te prend, tel que tu te donnes !
>>> Programme

9>19/10
20.30
Brigittines
relâche
les 13, 14 et 15
Va Pensiero - danse 
Chorégraphie pour un danseur d'Enzo Pezzella
Avec Va Pensiero, Enzo Pezzella interroge le fil dialectique liant l'homme à l'ange. Un cheminement tramé par la recherche d'une vision universelle du corps et parcouru par l'ivresse de l'extase. Révolte ontologique, plongée dans un monde rêvé, métaphore ascensionnelle, cet éloge pudique du dépassement aiguise, sur scène, une ambiguïté travaillée.
Un état de 'transe-en-danse' où le geste explore la durée, tourne autour du corps, parle de finitude, appelle à une emblématique du détail. Dans un décor minimaliste, la lumière se fait élément dramaturgique. Court-circuit - haute tension, le scintillement distille cette part de danger inaltérablement couplée au plaisir.
Dans le va et vient qui unit jouissance et souffrance, le chorégraphe dessert les rênes de l'immédiateté pour tenter de s'affranchir des limites de l'être. Le vertige de la condition humaine élime les images de quotidien et le corps hésite, tel Icare, entre l'envol et la chute.
Va Pensiero décline le saut de l'ange au rythme du battement des ailes du désir.

Prix : 8 € - Réservations : 02/ 506 43 00

Chorégraphie, scénographie et interprétation : Enzo Pezzella - Collaboration artistique : Caroline Herbreteau - Costumes : Colette Huchard - Musique : Marco Rosano - Lumières : Xavier Lauwers - Promotion, diffusion : Bernard Silovy - Administration : Yves Degen.
Production: Onnagata Rea, Bucrane Théâtre, Les Brigittines
Organisation : Les Brigittines, Centre d'Art contemporain du Mouvement et de la Voix de la Ville de Bruxelles

Saison 2002-2003

2002


21|8>7|9 Festival International Bellone-Brigittines
Ce festival présente d'intéressantes créations de divers chorégraphes et metteurs en scène, jeunes ou confirmés, dans la Chapelle des Brigittines et à la Bellone.


Thème 2002 : Le monde te prend, tel que tu te donnes !
>>> Programme

9>19/10
20.30
Brigittines
relâche
les 13, 14 et 15
Va Pensiero - danse 
Chorégraphie pour un danseur d'Enzo Pezzella
Avec Va Pensiero, Enzo Pezzella interroge le fil dialectique liant l'homme à l'ange. Un cheminement tramé par la recherche d'une vision universelle du corps et parcouru par l'ivresse de l'extase. Révolte ontologique, plongée dans un monde rêvé, métaphore ascensionnelle, cet éloge pudique du dépassement aiguise, sur scène, une ambiguïté travaillée.
Un état de 'transe-en-danse' où le geste explore la durée, tourne autour du corps, parle de finitude, appelle à une emblématique du détail. Dans un décor minimaliste, la lumière se fait élément dramaturgique. Court-circuit - haute tension, le scintillement distille cette part de danger inaltérablement couplée au plaisir.
Dans le va et vient qui unit jouissance et souffrance, le chorégraphe dessert les rênes de l'immédiateté pour tenter de s'affranchir des limites de l'être. Le vertige de la condition humaine élime les images de quotidien et le corps hésite, tel Icare, entre l'envol et la chute.
Va Pensiero décline le saut de l'ange au rythme du battement des ailes du désir.

Prix : 8 € - Réservations : 02/ 506 43 00

Chorégraphie, scénographie et interprétation : Enzo Pezzella - Collaboration artistique : Caroline Herbreteau - Costumes : Colette Huchard - Musique : Marco Rosano - Lumières : Xavier Lauwers - Promotion, diffusion : Bernard Silovy - Administration : Yves Degen.
Production: Onnagata Rea, Bucrane Théâtre, Les Brigittines
Organisation : Les Brigittines, Centre d'Art contemporain du Mouvement et de la Voix de la Ville de Bruxelles

19>30/11
20.30
Brigittines
relâche 24, 25
Pôst-Pöst - Théâtre électroacoustique / Création
Dans un espace sonore fluctuant et instable, représentation d'un monde au bord du chaos, des individus courent après les pièces du puzzle de leur personnalité.
Après en avoir recueilli le plus grand nombre, ils les échantillonnent, ils les mixent pour dévoiler ensuite la multiplicité de leurs facettes...
En huit tableaux, ces individus jouent à construire et déconstruire leur identité avec une frénésie cannibale.
Et quand l'un d'entre eux arrive à stabiliser l'image mentale qu'il a de lui-même, se révèle alors à son esprit l'effroyable constat Dickien* : « Merde, je crois que je suis un martien ».
* de Philip K. Dick

Avec : Anne Romain, Agathe Cornez, Fanny Marcq, Eddy Letexier, Rémy Delpy, Bruno Marin
Metteur en scène : Sébastien Chollet
Dramaturgie : Veronika Mabardi
Création sonore : Gaëtan Van Den Berg
Costumes : Thibault Vancraenbroeck
Création lumières : Colin Legras
Maitre d'armes : Jacques Capelle
Un spectacle conçu par Sébastien Chollet et Véronika Mabardi, écrit par Véronika Mabardi.

Production : Cloportes Productions ASBL
Coproduction Les Brigittines
Avec l'aide Ministère de la Culture de la Communauté française - Service du théâtre, Temporalia ASBL

12>21/12
20.30
Brigittines
(relâche 15, 16)
Brutalis - Cie Karine Ponties - Danse / Création
Seule en scène, Karine Ponties explore plus avant sa propre poétique. Au départ, la rencontre du dessin et de la danse, de la matière noire et du corps.
S'en suivent des états intemporels partagés par d'autres présences, celles de la musique et de la trace, de la lumière, de la matière.
BRUTALIS nous plonge dans un intérieur intime et organique qui parle d'une évolution accélérée de l'espèce, dans un paysage de poussière, d'os et de peau.
BRUTE, sans nettoyage ni ménage.
Autour de la chorégraphe sont réunis cinq artistes qui ont une conception personnelle, différente et cependant complémentaire, sur l'image, le temps et l'espace : Florence Richard (éclairagiste), Wilfrid Roche (plasticien), Eric Domeneghetty (artisan), Thierry Van Hasselt (dessinateur de bande dessinée) et Jan Kuijken (musicien).

Chorégraphie et interprétation : Karine Ponties
Lumières : Florence Richard
Scénographie : Eric Domeneghetty, Wilfrid Roche, Thierry Van Hasselt - Musique : Jan Kuijken
Chargée de production : Isabelle Vander Donckt
Yeux extérieurs : Valérie Martino, Marco Leone
Production : Dame de Pic asbl - Cie Karine Ponties
Coproduction Les Brigittines, Charleroi/Danses, Centre chorégraphique de la Communauté française Wallonie Bruxelles, Het Muziek Lod
Avec le soutien Communauté française Wallonie-Bruxelles, du Ministère de la Communauté française - Service de la Danse - Accueil studio au Centre Chorégraphique National de Rennes et de Bretagne

26>28/12
20.30
Brigittines
De la Nocivité - HardtMachin Group - théâtre 
La thèse qui veut qu'une grande dépense de savon témoigne d'une grande propreté ne sera pas forcément juste en morale où se révéleront plus justes au contraire les théories modernes selon lesquelles l'obsession de l'hygiène serait le symptôme d'un manque de propreté interne.
Robert Musil, L'homme sans qualités.
Plus proche de la performance que du théâtre, De la nocivité... juxtapose quatre "actions" qui semblent poursuivre inexorablement leur propre route.
Dans un rythme effréné, imperturbable et continu, deux acteurs, un film super-8 et une machine à laver nous précipitent, le temps d'une lessive, dans un univers compacté au bord de la saturation, où se confondent malaise et joie de vivre, sincérité et mauvaise foi, bas instincts et grands idéaux.
Un spectacle nerveux et compact, comme un grondement sourd qui semblerait pouvoir ne jamais s'arrêter.
Spectacle en français sur un montage-adaptation d'extraits de L'homme sans qualités, de Robert MUSIL et un montage sonore utilisant entre autres les musiques d'Akira IFUKUBE, Charles IVES, John Mc CABE, Naked City, Jacques OFFENBACH, Hausmeister, Schlammpeitziger, Senor Coconut y su conjunto/Kraftwerk, Mika VAINIO.

Avec : Denis Bernard, Sébastien Jacobs
Scénographie, costumes : Anne Attali
Création lumière : Rui Damas
Son : David Stampfli - Construction du décor : Marta Silva
Coproduction Camara Municipal de Povoa de Lanhoso, E.S.M.A.E. (Porto), Les Brigittines, Centre de Braine-l'Alleud
Spectacle subventionné par le Ministère de la Culture de la Communauté française de Belgique

2003


19/2>1/3
20.30
Brigittines
Songe ! de Patricia Hontoir - Création
Rencontre plurielle de formes artistiques
Rencontre généreuse de plusieurs personnalités, Songe ! construit sa thématique sur différents modes d'expression qui, à travers une Babel de langues artistiques, se croisent, s'échangent. Pour aborder les questions de mots, de bouches, d'articulations, de consonances, de dissonances, la confrontation des langages - scénique, rythmique, chorégraphique - trouve sa référence dans la puissance symbolique de la Pierre de Rosette, celle qui permit au monde de lire et de découvrir les mystères d'une civilisation qui enfanta la nôtre. Du secret des hommes, en miroir, se projette le secret de l'Homme, de son conscient et de son inconscient. 
Songe ! est un conte d'aujourd'hui retraçant le cheminement d'une vie dans l'espace d'un jour.
Conception et composition musicale : Patricia Hontoir
Chorégraphie et interprétation : Shaula Cambazzu

13>22/3
20.30
(relâche 16,17)
Brigittines
Notre besoin de consolation est impossible à rassasier 
Cie Utopia II - Théâtre
Je suis dépourvu de foi et ne puis donc être heureux car un homme qui risque de craindre que sa vie ne soit une errance absurde vers une mort certaine ne peut être heureux. Stig Dagerman Dans une proposition théâtrale originale, le jeu, le chant, la danse, les arts plastiques s'associent au texte de Dagerman qui en forme la colonne vertébrale.
Armel Roussel y confronte idées, images, métaphores, sensations, pour nourrir un théâtre libéré de la convention narrative traditionnelle, construit sur une force poétique faite de ruptures, d'oppositions, de détournements.
Notre besoin de consolation, c'est aussi un ensemble d'entrechocs sensoriels et de juxtapositions : Stig Dagerman et Vincente Minnelli, Jean-Luc Godard et William Shakespeare, une recette de cuisine et le monde insolite de Gilbert Peyre, plasticien électro-mécano-maniaque.

26>29/3
20.30
Brigittines
Hurricane / Cie Mossoux-Bonté - Théâtre-danse
Hurricane est le fruit d'un travail sur l'acteur et l'énigme de sa présence. Sur l'apparition de la figure secrète qu'il porte en lui et qui le pousse à voyager dans le fantasme.
Improbables états, situations sournoisement catastrophiques, petits sujets à dominante érotique et bizarre: autant de filtres identitaires traversés par l'ironie.
Des créatures de charme torpillent la révolution, Frank Sinatra chante sur les charniers, la médecine impuissante est en conférence et les chiens règnent sur le monde.

2>5/4
30 minutes en boucle, de 19h à 21h
Brigittines
Katafalk / Cie Mossoux-Bonté - Installation-performance
30 minutes en boucle, de 19h à 21h
Il sera tenter ici de former l'âme à l'image du corps, étape nécessaire avant leur séparation définitive.
... quelques difficultés en chemin, l'âme étant, par essence, volatile, et toujours pressée de prendre sa liberté, de s'aventurer, seule, loin des contraintes du corps.
Il se peut aussi qu'elle nous échappe totalement.
Créée à l'occasion de Bruges 2002 (Ville Européenne de la Culture), cette performance life et video joue avec la confusion entre tangible et virtuel, entre réalité et imaginaire: corps dédoublé, troué, liquéfié, affublé d'excroissances animales ou projeté dans des chutes sans fin. et sans douleur

3>8/5
20.30
Brigittines
KunstenFESTIVALdesArts 
Création internationale - Théâtre
Un projet de Daniel Veronese & Alejandro Urdapilletta (Argentine).  Daniel Veronese, l'un des auteurs les plus doués et prolifiques de sa génération, est également un homme de théâtre à l'imagination fertile et très visuelle : il est membre fondateur de El Periférico de Objetos, collectif qui fonda sa pratique sur la manipulation d'objets et de poupées
au crâne coupé. El Periférico fut invité au Kunsten, par trois fois déjà. Alejandro Urdapilletta, est l'un des acteurs-culte de la scène de Buenos Aires.
A l'écran, il joue tant dans des films argentins que dans des productions hollywoodiennes. Il est pourtant de ces personnalités qui ont l'humilité et la conviction de s'engager encore dans de singulières aventures. Urdapiletta est aussi auteur de nouvelles.
Tous deux rêvent depuis longtemps d'une création commune. Janvier 2003. C'est la page blanche. L'écriture naît. Sur la scène, des jouets, des objets quotidiens dont l'usage devient étrange, leurs sons se déforment, et l'acteur raconte. Captée par les micros, sa voix mute, elle aussi, subissant d'inquiétantes métamorphoses. Et la représentation de basculer.

Plus d'infos : www.kunstenfestivaldesarts.be 

16>20/5
20.30
Brigittines
Mencari Mata Candi - Création internationale
Danse - Un solo de Mugiyono Kasido (Indonésie)
Le chorégraphe et danseur indonésien Mugiyono Kasido (Central Java) crée un solo à partir des bas-reliefs traditionnels du Temple de Prambanan, situé à la lisière de la province de Jogjakarta et de Central Java.
Là se dressent des figures familières, figées dans la pierre, qui ne constituent ni trace morte, ni passé pétrifié. Elles sont profondément porteuses de vie et de mouvement : elles sommeillent en attente d'interprétation nouvelle.
Danseur exceptionnel, Mugiyono veut réveiller le langage des bas-reliefs à travers son propre corps et créer un rituel capable de fusionner à la fois le passé et le présent. La création sera inervée de musique originale, interprétée « live » par trois musiciens qui feront naître, de leurs instruments traditionnels, les nouvelles compositions.
Du temple de Pambranan à la chapelle des Brigittines, un chemin de l'orient à l'occident, d'un lieu de culte à un autre, pour puiser dans le geste sacré un nouveau langage dansé.

23/5
20.30
Brigittines
Dmitri Yanov Yanovsky - concert 
A l'occasion de sa quarantième année d'existence, Musiques Nouvelles clôture aux Brigittines son périple anniversaire par une rencontre de choix très désirée.
Dmitri Yanov Yanovsky, compositeur Ouzbek, en sera l'hôte musical unique. En résidence à Musiques Nouvelles pour les trois années à venir, Dmitri Yanov Yanovsky (Tashkent, 1963) participa, voici quelques mois au concert donné dans le cadre du Silk Road Project / Yo-Yo Ma.
Interprétée, entre autres, par le Quatuor Arditti, le Dawn Upshaw, le Kronos Quartet, l'Ensemble de Musique contemporaine de Moscou, l'Alea III Ensemble, le New Juilliard Ensemble, le Xenakis Ensemble et Yo-Yo Ma, sa musique est tout à la fois d'orient et d'occident, contemporaine et intemporelle, inventive et émouvante, aux frontières du minimalisme improbable et de l'expressionnisme.  Lors de ce concert à venir, une oeuvre nouvelle de Dmitri Yanov Yanovsky sera, pour la première fois interprétée, "Limerick". Cet opus permettra de découvrir, dans toute son étendue, le vaste champ sonore qui est le sien.

top

Saison 2003-2004

Saison 2003-2004

2003

21|8>6|9
Chapelle des Brigittines


top
9>11/10
21h

top
1>7/11

top
26/11 au 6/12, relâche les 30/11 et 1/12


top
2004

5>19/3
relâche les 7, 8, 14, 15, 16/3

top
20/5>1/5
relâche les 25 et 26/4

top
8>11/5

top
16>19/5

top
3>27/6
2004


jeudi  29/4
Cour de la Bellone

top
30/4-1/5
Cour de la Bellone
13>15/5
Cour de la Bellone

top
11/6
Cour de la Bellone

top

Saison 2004-2005

2004

16/8>4/9

top
2005

13-15-16/4

top

Maison de la Bellone
46 rue de Flandre
1000 BXL 

Infos :

02/506.43.00 

Réserv. : 02/513 33 33 

Site internet :
www.bellone.be


  iDearts © 1999-2004 - All rights reserved