Halles de Schaerbeek

  > Voir également le programme des
concerts aux Halles de Schaerbeek
  ARCHIVES 2000>2004
 2000

11>14|10
20.30

S.C 35c | Cie Victor B et Namur Break Sensation
Break-théâtre-musique 
A partir des textes de Tim Burton, S.C 35c réalise la fusion entre break, théâtre, sculptures et musique live (DJ).  Par un jeu de provocation et d'émulation réciproque, chacunes des parties est poussée à dépasser ses propres limites.  Le spectateur plonge alors dans un décor onirique, un univers sonore et visuel fantastique, loin des clichés du Hip Hop.

 

QUELS CIRQUES ...

 
26|10>4|11
20.30

Kayassine | Les Arts Sauts | Cirque spectacle 
-
QUELS CIRQUES ... 
Sous chapiteau (site de Tours & Taxis)
Dans une immense bulle, bien installé dans un transat, le public se laisse gagner par le vertigineux ballet aérien composé par 11 trapézistes.
Poésie, prouesses acrobatiques et émotions se mêlent et se répondent.

Répartis dans l'espace, un violoncelle, un trombone, une contrebasse et une voix exceptionnelle harmonisent le vol cadencé des acrobates, sous leur immense voûte céleste.

Cette troupe française, "Les Arts Sauts", n'en finit pas de séduire et d'éblouir les publics de tous âges et du monde entier.

Kayassine sera également à La Louvière le 17/10 
Infos par mail : ccrc@ccrc ou site web : www.ccrc.be

11|11
Acousticon | Baudouin de Jaer
Musique - arts plastiques
Les Halles rassemblent tous les créateurs d'instruments rencontrés tout au long de l'an 2000, venant de France, de Hollande, du Canada et, bien sûr, de Belgique.
Tous ces luthiers se regroupent autour de Baudouin de Jaer et convient les spectateurs à se promener dans une forêt sonore dont chaque instrument est un des éléments narratifs.

24|11>3|12
Voyage en Théâtre d'ombre | Festival international
Programme complet >> Voir la rubrique Festival en décembre
 2001

25-26|1
Les Jeux - Festival "Nouvelle chanson française"
Deuxième édition pour ce festival itinérant qui se consacre à la nouvelle chanson française.

Programme :
25/1 : Françoiz Breut (chanteuse et dessinatrice)
26/1 : Soirée Sacré Français avec Melon Galia...

5>>17|2

Maison Close | Festival érotique
5>17|2|01
Un festival érotique aux Halles de Schaerbeek ?
Pas vraiment, mais bien un festival sur le thème de l'érotisme...
Les Halles se métamorphosent en effet en grande Maison Close aux drapés pourpres et aux lits à baldaquins, pour une ambiance toute particulière...
Des artistes de toutes disciplines sont invités à marier les richesses de l'amour, de l'art et du corps pour jouer des sens et des sensations. Une série de projets artistiques qui placent au coeur de leur propos le corps, la sensualité, l'amour... sont accueillis pour 11 soirées délicieusement roses...
Au-delà des corps et des gestes, des sons et des couleurs, il s'agira d'émotions grâce à la présence d'acrobates, de danseurs, de comédiens, de marionnettistes, de musiciens...

Programme :
5>7/2, 20h30 : "Pas Touche Terre" Cie Vent d'Autant (cirque)


9>10/2,  20h30  : Clo 'Seduction Project (Danse & musique)
9>10/12, 22h : Blauw Vier & Chazam (Art & gastronomie)
Buffet aphrodisiaque & création radiophonique en direct
Plats aphrodisiaque et textes fumants... (Prix : 400 FB)
14>17/2,  20h30  : Le Petit Bazar Erotik par le Tof Théâtre (Théâtre d'objet).  Une dizaine de Cie de Théâtre de marionnettes ont conçu chacune un spectacle de 15 minutes.
Autour du bar (érotisé), cinq lits (très spéciaux) accueillent le public et une tente à slow l'invite à s'isoler pour un moment langoureux.  Les spectateurs butinent selon leur humeur les trésors proposés...  (interdit au moins de 16 ans !)
5>17/2 : Exposition des oeuvres de Catherine Lubrano & Thierry Van Hasselt
(Prix des places : 350-400 FB)


8>11|3
Trix | Cirkus Cirkör - Nouveau Cirque (Suède)
3e spectacle de Cirkus Cirkör qui nous emmène dans un univers onirique aux portes du fantastique.
Des créatures étranges telles que unijambiste, homme caoutchouc, enfant "bulle" et échassiers côtoient des personnages de la vie ordinaire.
La mise en scène de Rudolfsson évolue entre théâtre, danse et musique live dans une ambiance poétique et surréaliste, avec un zeste d'extravagance...
Dans le nouveau cirque, l'esthétique triomphe toujours, la qualité est au rendez-vous !

18>29|3

Place Publique | TRANSFORMER NOS BOUTS DE VIE EN OEUVRES D'ART
Théâtre, musique, café-philo, expos... 
Des rencontres entre artistes professionnels, associations, Schaerbeekois…dans un but commun : renouer le dialogue et faire surgir l’art où on ne l’attend pas : dans la mémoire, le quotidien, les questions ou les rêves de gens d’ici.
Dans des Halles à nouveau transformées pour l’occasion, les moments « spectaculaires » autour de silhouettes parfois familières, aideront à faire sauter les sens interdits des rencontres quotidiennes, à transformer le théâtre en lieu de vie, et nos bouts de vie en œuvres d’art.

Programme : 

18 & 19/4

20h30

Wanoulélé, Que s’est-il passé ?

20 & 21/4

20h30

Histoires courtes, mais vraies…ou presque

24, 25 &26/4

20h30

Au fond du bois

27 & 28/4

20h30

Vous dites/u zegt

29/4

15h

Café-philo et fête finale

29/4

18h

Bal Moderne 

Plus Infos : voir rubrique des festivals >> Place Publique

5|5 Manifête "Made in dignity"  | Oxfam
En 2001, les Magasins du monde-Oxfam fêtent leurs 25 ans  et proposent rencontres, débats, actions et "Mani fête".  
Au menu de cette fête colorée : animations et dégustations de saveurs exotiques, village du monde et concert de world music...  (après-midi gratuit , 200 FB prévente concert) 
Une parade " Made in Dignity " s'en ira remettre des équicartes aux Ministres : "Europe, ose tes valeurs".
Programme : 
15h30 : départ de la parade à partir du Botanique.
17h30 : village "Made in Dignity" aux Halles de Schaerbeek, rencontres et débats.
18h : concerts (200 FB en prévente) avec Magaraïba (B), Marlène (Haïti), Urban Trad (B), Gangbé Brass Band (Bénin), Frikyiwa (France)
Site web : http://www.mdmoxfam.be  
Infos : 02/332 01 10 - Mail : mdmoxfam@mdmoxfam.be
 octobre
FESTIVAL :




19|10>1|11

HORS PISTES ! 
Cinq créations, un concert et une exposition à la rencontre des nouvelles formes de cirque.


19|10 20.30
20|10 20.30

La syncope du Sept par le Collectif A.O.C. 
Animé par une envie commune de pousser plus loin la recherche de nouvelles qualités de mouvements, de parole et de représentation, le collectif AOC (collectif Artistique d’Origine Circassienne) se forme à la sortie du Centre National des Arts du Cirque de Châlons en Champagne en janvier 2000.


24|10 20.30
25|10 20.30
27|10 22.00
28|10 17.00

Le Principe d'Incertitude par la Cie des Argonautes 
Après les tribulations de La Toison d’Orgue et la sage folie de Zouff qu’ils ont joué plus de deux cent fois en divers pays européens, les Argonautes nous reviennent avec un spectacle qui élève l’incertitude en principe insensé.  L'univers présenté est peuplé de créatures humaines qui explorent en huit clos leur (in)conscience. Les artistes y utilisent les prouesses du cirque ainsi que sa force dynamique pour les mettre aux services de l'émotion.


26|10 20.30
27|10 17.00

Impers & Passes par La Cie Les Objets Volants 
Originaires de Belgique, de France et de Suisse, Les Objets Volants ont trouvé dans la jonglerie leur langage commun. 
Ces trois jeunes artistes utilisent balles de rebond, quilles et bâtons, leurs trois objets préférés, pour nous faire découvrir d'étranges personnages qui jouent avec l'humour et la déraison. Ils se servent de situations réelles et d'objets quotidiens pour construire leur monde singulier.

Dans Impers et Passes, leur première création, ces trois jeunes artistes issus du Centre National des Arts du Cirque de Châlons en Champagne (France) utilisent balles de rebond, quilles et bâtons, leurs trois objets préférés, pour nous faire découvrir d’étranges personnages qui jouent avec l’humour et la déraison. 
Chacun dans sa spécialité, les acteurs de ce trio se sont servis de situations réelles et d’objets quotidiens pour construire leur monde singulier.   L’un plutôt rigoureux, l’autre légèrement dissipé, le troisième guère plus sérieux, ils mettent en scène des individus qui leur ressemblent dans la vie.  De manigances en provocations, ces caractères s’entrechoquent et s’équilibrent dans leur différence.

Trois personnages, trois objets et quatre instruments (clarinette, guitare, accordéon et percussions)…Leur travail pourrait s’apparenter à une analyse combinatoire des contingences.

Du ‘nouveau cirque’, tous trois retiennent sa propension à placer la piste à la croisée des questionnements ; Le jonglage est marqué actuellement par une révolution qui ne se résume pas à l’apport d’autres disciplines ou d’éléments de mise en scène. C’est la liberté du point de vue de la technique et l’ouverture de cet art qui est extraordinaire, nous confient-ils.


26|10 22.00
27|10 20.30

Ha Ha Ha ! par la Cie Okidok2  - Spectacle de Clowns
L'un c'est lui, immobile, sourcil en action, silhouette élastique. L'autre,
c'est il. La barbe et la carrure au carré. Deux, c'est eux. Nez rouges, vêtements de lin, bottines joufflues. Arrêt sur image. Ils font la paire. Un univers duel qui ne cesse de les éloigner et de les rapprocher.
Inspirés des clowns des pays de l'Est dont ils aiment les grosses chaussures et les maquillages qui les rendent mystérieux et improbables, Okidok2 sort ces personnages des canevas classiques de la tradition et les propulse dans un univers à la croisée des chemins des cartoons de Tex Avery et du Théâtre de l'objet.

Une création d'Okidok2. Avec Xavier Bouvier et Benoit Devos. 
Mise en scène : Louis Spagna


31|10 20.30

Jeux de pistes - Cabaret


1|11 20.30

Ceux qui marchent debout - concert - fanfare 
Si vous aimez les fanfares et si vous aimez danser, ce qu'il vous faut. Ils sont six (trombone, trompette, soubasophone, caisse claire, banjo, grosse caisse), pleins de fantaisies, d'idées neuves et de rythmes vivants (funk, latin-soul, ska, rap aussi).


19 > 31|10 

EXPO : Au-delà de l'équilibre, un instant suspendu
- Exposition-photos de Xavier Claes - A voir avant et après les spectacles du Festival Hors Pistes !


18 > 20|10
Colloque
15|10>15|11
Exposition
au CIVA

COLLOQUE + EXPO en parallèle au Festival Hors Pistes : 
L'architecture du Cirque, de l'éphémère au permanent

Colloque international + exposition qui retrace l'histoire du cirque.  Scénographie ludique réalisée par Laurence Hassel.  A voir !  (entrée libre)
Organisé par le CIVA, en partenariat avec l'ESAC
Au CIVA, 55 rue de l'Ermitage, 1050 BXL
Infos : 02/642.24.50 ou www.civa.be 


 novembre

23 > 27|11

The woman who walked into doors - opéra contemporain
Coproduction de la Monnaie et de Het Muziek Lod
Opéra basé sur le livre culte de l'écrivain irlandais Roddy Doyle.
Voir rubrique 'Musique classique'

 décembre
 

10 > 15|12

Le C.H.A.H.U.T. - AGITATION D'ORIGINE CONTROLEE
A quelques jours du Sommet de Laeken qui réunira les chefs d’Etats Européens et refermera la page de la Présidence Belge de l’Union Européenne, les Halles de Schaerbeek ouvre le C.H.A.H.U.T., espace de production artistique et d’agitation politique. Il rassemblera des artistes, graphistes, militants de tous les coins de la Planète : inventeurs de formes, perturbateurs de l’injustice sociale, empêcheurs de penser en rond.

Workshop, débats, concerts, expo ( dessins de presse de Willem), table d'hôte tous les soirs à 18h, fiesta en clôture...

EXPERIENCE - Concert - Jeudi 13 décembre à 20h30
Jeudi 13 décembre à 20h30
A la veille du Sommet de Laeken, de la manifestation des ONG et des associations, le groupe français Expérience débarque à Bruxelles. Pour nous présenter leur premier album « Aujourd'hui, maintenant.LP » (signé chez Lithium) et participer au «C.H.A.H.U.T.» des Halles de Schaerbeek. Ou comment le rock se fait engagé ! Emmené par Michel Cloup (ex.Diabologum), Expérience produit une musique puissante, à la fois sauvage et émouvante. Influencée par un certain rock américain (proche de Sonic Youth), elle constitue un excellent antidote contre toutes velléités de renoncement, d'indifférence.
« Il s'agit d'être libre.autant que possible, du moins essayer »
Pas de grands cris de révolutionnaires, ici, mais des mots, des phrases de tous les jours. La réalité est décortiquée sans fard, sans triche. Elle engendre des chansons emplies de sautes d'humeur, de colères, et de retours au calme. Et des concerts cataclysmiques !  Cet engagement musical, physique, et poétique aussi, confère à Expérience une séduction, une captation, ou comment faire pour que des êtres devenus indifférents soient à nouveau vivants.

FIESTA - Concert et fête de clôture de la Street Party organisée par le Collectif BruXXel.  Samedi 15 décembre à 20h30 (100 FB)
Infos : www.bruxxel.org 

21 > 23|12

Le Docteur Dolittle et ses animaux - film-concert / théâtre d'ombres, par le Théâtre du Tilleul et le Créahm


2002

30|1>17|2

Festival Temps d'images 
Une rencontre entre art de la scène et nouvelles images aux Halles de Schaerbeek.

Au programme, 7 pièces intégrant théâtre ou cirque et vidéo, théâtre et cinéma, performance, installation...
- La D-Mission (30/1>2/2, 20h30)
- Ascenceur (7-8/2, 20h30)
- Champ contre champ (10/2, 20h30)
- Les métamorphoses d'Ovide (13/2, 20h30)
- Exit (14-15/2, 20h30)
- Flexa Lyndo (14-15/2, 22h)
- Deep in the wood (16/2 20h30, 17/2 15h)
Prix des places : 7 euros (tarif unique)  


22>23|2

Festival Les Jeux 
Pour la 3e année consécutive, les Halles de Schaerbeek  s'associent au Festival Les Jeux , caravane itinérante proposant la crème des découvertes ou des confirmations de l'année en chanson française... au sens très large du terme.

Ve 22/2, 20h30 : Yann Tiersen + guests

Sa 22/2, 20h30 : grande nuit "Sacré Français" avec Vincent Venet, Crystal Palace, Geronimo, Marc Morgan, Pink Sattelite...

Prix des places : 7 euros en prévente, 9 euros sur place.  



5ème thématique des Halles centré autour de la question : "culture, conflits et résistance"

24|4 > 17|5

"Out of control, Rendez-Vous"

"Out of control", comme ces régions du monde perdues dans des conflits incessants, abandonnées à un désordre social et politique inquiétant, à des querelles dévastatrices..
"Out of control", comme ces artistes qui résistent à l'oppression, à l'indifférence, à la passivité ; qui inventent des formes subversives, critiques, en accord avec leurs convictions (et leurs imaginaires), en réponse à des situations intolérables, à des représentations violentes, truquées.
Il s'agit dans "Out of control" de mêler questions esthétiques et éthiques : offrir une vision originale de la révolte et une compréhension nouvelle des conflits. Transformer les Halles de Schaerbeek en espace citoyen dans lequel s'échangent des visions critiques et des pratiques artistiques de résistance culturelle, de contestation, de mémoire...
Les questions générales soulevées par le projet seront :
- la culture ou les crises d'identités culturelles sont-elles un alibi politique à la naissance des conflits ? (instrumentalisation de la culture)
- le conflit est-il une forme esthétique ? Jusqu'où l'artiste peut-il aller dans l'esthétisation de la violence et de la guerre ou dans la provocation ?
Quels autres moyens esthétiques peut-il utiliser pour aborder le conflit ? (ironie, canular)
- L'art, l'activisme et la politique sont-ils compatibles ?

Coproduction avec Les Halles de Schaerbeek
Info 02/218.21.07 info@halles.be


VE 26|4
9h45 à 17h
Auditoire Lacroix
UCL
  Woluwé-Saint
-Lambert

COLLOQUE : De l'art <?> des droits / motivations et enjeux
 
L'art est-il un catalyseur des Droits de l'Homme ? Peut-il aider à la perception et contribuer au respect des Droits de l'Homme ?
L'artiste est-il un acteur privilégié de la démocratie ? Quelles sont les limites de son engagement et de sa liberté ?
La création contemporaine est-elle porteuse de contestation ? Comment répercute-t-elle les conflits et les résistances de notre temps ?  Ces questions seront librement débattues lors du colloque organisé par Culture et Démocratie.
Avec : Bernard Foccroulle (président -fondateur de Culture et
Démocratie/Kunst en Democratie)
Dan Van Raemdonck (président de la Ligue des Droits de l'Homme), Georges Vercheval (président de Culture et Démocratie), Françoise Tulkens (professeur de Droit -UCL), Frie Leysen (directrice du KunstenFESTIVALdesArts), Juan d'Oultremont (artiste), Daniel vander Gucht, professeur de sociologie de l'art (ULB), Claude Lorent (critique d'art), Philippe Housiaux (directeur de l'agence en communication Dialogic).
Dans le cadre du centenaire de la création de la Ligue des Droits de l'Homme en Belgique, de l'exposition " Cent artistes pour les cent ans de la Ligue des Droits de l'Homme " initiée par le Centre Culturel de Woluwé-Saint-Lambert et d' " Out of Control ".
Infos : Culture et Démocratie - 60 rue de la Concorde - 1050 Bruxelles -  Tél/fax : 02/502 12 15 
Email : cultureetdemocratie@wanadoo.be


MA 1 > JE 3|5

LES ANTIGONES
De Jean Cocteau et Jean Anouilh
Par la Cie Tg STAN

Tg STAN est un collectif d'acteurs (Tg pour Toneelspelersgezelshap) formé à la sortie du Conservatoire d'Anvers en 1989 et qui d'emblée affiche l'indépendance de son esprit (STAN pour Stop Thinking About Names, "Arrêtons d'essayer de trouver un nom").
Des classiques aux contemporains, Tg STAN aime se jouer de tout dans une grande variété de tons ou de styles, au gré des rencontres, des collaborations (Rosas, Aka Moon, Dito'Dito, Dood Paard). Une politique d'acteurs exigeante, bien à part, dont les piliers sont le travail sur le texte, la liberté d'action du comédien et sa réactivité/interactivité avec l'environnement (l'actualité, mais aussi le lieu de représentation, le partenaire de jeu, le moment.).
A travers cette démarche, Tg STAN cherche à briser les cadres figés du théâtre, les distances entre l'acteur et le personnage (celui-ci est  "montré" davantage que joué), l'acteur et le public (celui-ci est davantage convive que spectateur).
Après leur " trilogie " sur la révolution et la place de l'individu dans
l'Etat, la ville, la famille (avec Dantons Dood de Büchner, JDX - A Public Eneny d'après Ibsen et De Laatsten - The Last Ones de Gorki), Tg STAN s'est tourné tout naturellement vers le texte et la figure d'Antigone.

"Les Antigones"
Figure mythologique et mythique, symbole de la lutte entre liens du sang et Raison d'Etat (pour rappel : Antigone, fille d'Odipe, se révolte et enfreint la loi pour offrir une sépulture à son frère), Antigone fait partie également des grands classiques du théâtre, des histoires jouées, connues de tous, indémodables, universelles.pour autant qu'une compagnie réfléchisse son actualité, sa modernité. Dans " Les Antigones ", Tg STAN associe donc l'adaptation quasi oubliée de Jean Cocteau - un texte court, instantané,proche de la figure mythique de Sophocle - à la version de Jean Anouilh - dans laquelle Antigone cesse d'être l'instrument des dieux pour devenir lefoyer de sa propre révolte.  Prenant acte de ces approches diverses et complémentaires, les acteurs de Tg STAN s'emparent avec fraîcheur et délectation des deux textes et confrontent avec vigueur leurs richesses singulières. Leur l'ambition est d'insuffler aux deux pièces, ainsi que le rêvait Brecht, l'énergie d'un match de football. Une prestation éclatante !
En français -Création en Belgique
Avec : Jolente De Keersmaeker
Décor et lumière : Thomas Walgrave, Tiago Rodrigues 
Costumes : An D'Huys, Franck Vercruyssen 
Assistance technique : Steve Romanus, Tine Embrechts, Natalie Broods. Avec la collaboration de Laurence d'Hondt

Production TG Stan, coproduction Théâtre Garonne, Toulouse - Festival d'Automne, Paris / Théâtre de la Bastille, Paris.
Tarif : 7 euros
Info & Réservation : 02/218.21.07


7>11|5

Rwanda 1994 par le Groupov  - Reprise
Durée : 6h (2 entractes)
(Marie-France Collard, Jacques Delcuvellerie,
Yolande Mukagasana, Jean-Marie Piemme, Mathias Simons)
Mise en scène Jacques Delcuvellerie
Collaboration à l’écriture Dorcy Rugamba, Tharcisse Kalisa Rugano - Composition musicale Garrett List
Metteur en scène associé Mathias Simons
Scénographie Johan Daenen - Costumes Greta Goiris
Avec Yolande Mukagasana, Luc Brumagne/Maurice Sévenant,
Younoussa Diallo, Stéphane Fauville, Carole Karemera/Estelle Marion, Jeanne Kayitesi, Francine Landrain, Joëlle Ledent, Massamba, Augustin Majyambere, Max Parfondry, Dorcy Rugamba, François Sikivie/Stéphane Vincent.

Quatre ans de recherches, de voyages, de rencontres, de lectures ont fourni la matière des témoignages, fictions, images, choeurs parlés et chantés d'une création qui ne se contentait pas de "montrer des choses vraies", mais tendait à découvrir "comment sont vraiment les choses"... Le résultat, créé en 1999, constitue un véritable événement théâtral, salué par le Prix Michèle Fabien, le Prix du Théâtre et le Prix Océ. 

"Nous sommes un million de cris suspendus au-dessus des collines du Rwanda. Nous ne sommes pas en paix." Le 6 avril 1994, d'un tir de roquettes, l'avion du président rwandais Juvenal Habyarimana est abattu au-dessus de la capitale Kigali. Dans les minutes qui suivent le crash, les premiers coups de feu retentissent, les barrages se mettent en place, les exécutions commencent. Le troisième génocide du siècle vient de débuter. Pendant trois mois, les Tutsi du Rwanda seront systématiquement massacrés, de nombreux Hutu du Sud et des opposants seront également assassinés. Les estimations des organismes ayant réellement enquêté sur le terrain donnent huit cent mille à plus d'un million de victimes - ceci au vu et au su du monde entier. Bouleversés par l'horreur, révoltés par l'indifférence, les mensonges, la désinformation et les camouflages politiques qui suivirent cette tragédie, Jacques Delcuvellerie et le Groupov se sont attelés, il y a cinq ans, au projet Rwanda 1994. Donner voix et visage humains à cette réalité scandaleuse, interroger les causes de l'horreur pour se donner les chances du "plus jamais ça" et mettre en jeu les formes scéniques les plus adéquates pour en rendre compte, tel était leur défi artistique et politique, auquel ont collaboré une trentaine d'artistes, pour la plupart belges et rwandais.  

Infos : Théâtre national  www.theatrenational.be


14>18|5
20 & 22h
relâche le 15/5

THREE POSTERS - en arabe, sous-titré en français et en flamand
Par Elias Khoury et Rabih Mroue Performance - Vidéo
   dans le cadre du KunstenFESTIVALdesarts
> 070 / 222.199 - Site officiel : www.kunstenfestivaldesarts.be 

C'est par hasard qu'en 1999, Elias Khoury et Rabih Mroué tombent sur le témoignage filmé du kamikaze Jamal Sati. Le futur « martyr » y fait ses adieux au peuple libanais. Prise après prise, les mots, le ton, l'arrière-plan, la façon et même le contenu changent. Après la vision, Khoury et Mroué sont restés avec leurs questions et leur envie d'en faire un spectacle. En 2000, Three posters faisait entendre les « martyrs » de l'histoire la plus volontairement oubliée du Liban : la guerre civile qui déchira le pays de 1975 à 1990. Mais surtout ajoutait une réflexion sur l'information et sa manipulation. Depuis le 11 septembre 2001, le mélange des vrais-faux témoignages - celui de l'acteur, celui du « résistant » kamikaze et celui du politicien communiste - véhicule une série de questions qui prennent, dans la perspective de l'événement, des connotations inattendues.

Beyrouth, 1999. Elias Khoury, homme de théâtre libanais, tombe par hasard sur un document exceptionnel : la vidéo testamentaire du kamikaze Jamal Sati, quelques heures avant qu'il ne commette un attentat suicide. Le kamikaze y fait ses adieux au peuple libanais et évoque la guerre civile qui déchira son pays de 1975 à 1990. Surpris, touché et fasciné, Elias Khoury et Rabih Mroué décident rapidement d'utiliser cet incroyable matériel documentaire, objet problématique sur la mort, l'engagement et la manipulation. La performance qui naît de leurs réflexions nous plonge dans un univers complexe et déroutant, où la représentation théâtrale - instant éphémère, moment fictif - est interrogée, mise en perspective par la projection de la vidéo originale. Le décor est sobre, deux comédiens mènent le jeu sans concession ni superflu dans un rapport intime au public.
Les interrogations posées par Three Posters sont politiques, existentielles, mais elles restent ouvertes. Loin de fixer les points de vues, la performance propose des éléments pour relancer la réflexion face aux mouvements extrémistes qui alimentent les logiques de guerre, l'enrôlement et sa mise en scène, la valeur d'une vie face à celle d'une cause.
Réflexions d'autant plus urgentes aujourd'hui, dans le contexte de l'après 11 septembre 2001 et de la seconde Intifada.
Des rencontres avec les artistes seront organisées à l'issu de certaines représentations. 

Elias Khoury : Chrétien libanais, né à Beyrouth en 1948, Elias Khoury a participé à la création de plusieurs revues littéraires et a dirigé pendant 6 ans le Théâtre de Beyrouth, aujourd'hui fermé par manque de moyens. Il est connu comme écrivain de théâtre, metteur en scène, et rédacteur en chef du supplément littéraire du quotidien An-Nahar.  Quelques-uns de ses écrits : La petite montagne (1987), Le petit homme et la guerre (1989), Un parfum de paradis (1992).  Quelques-une de ses pièces : Le petit Ghandi (1991), Prison de sable (1994), Three Posters (2000).
Avec : Rabih Mroué, Georges Antoine Kerbaj, Lina Saneh
Une coproduction des Halles de Schaerbeek et du KunstenFESTIVALdesarts.  Avec le soutien de l'Agence intergouvernementale de la Francophonie.
Tarif : Info - Box office (0)70 222 199
Fax box office: +32 (0)70 222 209
info@kfda.be - www.kunstenfestivaldesarts.be


13>18|5

Le vrai du faux ou le canular, une entreprise de déstabilisation
Workshop proposé par le Centre des Arts Scéniques et les Halles de Schaerbeek
Forme " out of control " s'il en est, le canular, jeu de dupes, cousin du faux et de la mystification, possède une force politique et subversive indéniable. De jeunes comédiens et metteurs en scène exploreront en compagnie de Lina Saneh cette arme stylistique, synonyme d'un positionnement critique par rapport à la société et au monde de l'art. Attention : tout peut arriver !
"Le canular est un art du désenchantement. La règle qui l'anime est de perturber les représentations, les croyances, les situations, les positions admises en l'état, en générant un effet de distanciation, de par sa faculté à mettre à nu le personnage social qu'il vise, à souligner la vanité dessymboles dont il se pare. Ce type de processus dont le canular est porteur met en danger principalement toute figure tributaire de sacralité, que celle-ci soit d'ordre religieux, politique, artistique ou autre."
Jean-Pierre Saez in Du canular dans l'art et la littérature.
Inscription : C.A.S. (Centre des Arts Scéniques) 071/30.54.41 E-mail: info@arts-sceniques.be


31/8-1/9

Festival Camping sauvage 
Spectacles insolites en balade autour des Halles...
«Camping sauvage» est une proposition d'événements de deux jours permettant une rencontre inédite et ludique entre spectateurs, artistes et patrimoine.
Ni festival de théâtre de rue, ni «Journées du Patrimoine», «Camping sauvage» se rapprocherait plutôt d'une «fête de quartier» intimiste, où les spectateurs seront invités à se promener, à s'asseoir, à regarder, rencontrer.. et, la nuit tombée, danser !

Sam de 13h00 à 18h30 et Dim de 13h à 17h30

- Aquarium
Jeune photographe issue de La Cambre, Charlotte Pasternak expérimente dans son ouvre la captation de la lumière. Diapositive et les diaporamas insufflent rythmes, mouvements et narrations au langage photographique.
Pour ce projet, elle s'est associée au compositeur et artiste «
multi-média » Frank Pay. A travers cette collaboration, les artistes explorent une nouvelle piste narrative et sensorielle: l'ambiance sonore et sa capacité à élargir les espaces.

Sam 15h, 19h et dim 13h30, 16h30

- Les restent 
Témoignage poétique sur une ruralité en voie de disparition
Les Restent, diaporama sonore et théâtral, nous fait revivre le journal de Josiane, gouvernante dans un domaine agricole en France. Pendant plusieurs années, elle a retranscrit dans un cahier la mémoire de ses gestes quotidiens . Témoignage truculent et poétique de ce qu'était le monde rural, sa richesse et son extinction progressive.
Musique originale de Rodolphe Burger.
compagnie : Les Langues Ecarlates  auteur : Hélène Mathon et Catherine Briault 

Sam de 13h30 à 19h, Dim de 13h30 à 17h

- Les p'tites maisons
«Les P'tites maisons» ont été conçues comme une balade - spectacle. Accompagné d'un guide conférencier, le spectateur est invité à pénétrer- au propre comme au figuré - dans des univers oniriques, développés dans des grandes boîtes en carton qui sont déposées sur ses épaules. Une expérience inédite pleine de charme et d'humour où l'environnement prend des dimensions inattendues. A voir en famille ! - Compagnie L'ombre des Ailes

Sam 15h15, 16h15, 17h30 et Dim 13h45, 14h45, 16h30

- La Serre
Deux esprits terre à terre y végètent. ça s'arrose !
Les brouettes, pavés, journaux et planches retrouvent là leur fonction quasi-naturelle, même si la dérision les y pousse quelques fois. Deux esprits terre à terre végètent dans cet endroit, y font de la culture un peu physique et parfois se plantent. Retrouvez l'univers absurde et onirique découvert en 1996 aux Halles avec le splendide « Que-Cir-Que ».
A voir en famille !
Un projet de Didier André et Jean-Paul Lefeuvre

Sam 13h30 à 18h30 et Dim 13h30 à 17h

- Visite guidée en Turakie
Avec trois fois rien, Michel Laubu et son équipe du Turak nous entraînent sur les chemins de leur imagination. Sur l'établi de ces bricoleurs de génie, point de caisse à outils mais une ribambelle d'objets assemblés, bidouillés, détournés entre des mains de magiciens. Ces parcelles de notre quotidien prennent alors vie et dessinent les contours d'une contrée oubliée, baptisée Turakie. Un pays où les sacs à main ont des ailes, où le ciel se troue d'un vol de pinces à linge, où la tempête sévit sur une serpillière. A voir en famille !

Sam de 13h00 à 18h30 et Dim de 13h à 17h30

- Myriam Hornard
Myriam Hornard transfigure, ornemente et révèle les détails intimes du quotidien : celui des motifs d'un carrelage, du grain d'un mur, du velours d'un fauteuil. Tout ce qui pare, coiffe, double, fourre, maquille, corsète, ajoure, brille.la passionne. Pour Camping Sauvage, elle investit la prestigieuse bibliothèque de la Maison des Arts avec - entre autres - des petites photographies prisonnières de bulles de polyester, des photographies parfois brodées jouant avec les transparences ou les opalescences des résines.

Sam 14h, 18h et Dim 15h15

- un certain endroit du ventre
Duo de trapèze, entre ciel et terre.
Dans une danse endiablée, deux femmes - l'une terrienne, l'autre aérienne - affrontent en musique leur vision du monde, entre raison et passion. Ce duo de trapèze, tout en sensibilité et finesse, nous fait voyager entre ciel et terre et dégage une poésie d'une grande force.
Compagnie L'aileron de RAKHAM

Sam 19h et Dim 13h

- patatboem
Mise en bouche pour tous les sens
Le collectif Laïka (connu auparavant sous le nom de Blaue Vier) aime éveiller en nous des sensations faisant appel à plusieurs de nos sens. Cette fois, dans un jeu interactif entre une chorégraphie culinaire de Peter de Bie et la musique de Peter Vermeersch (compositeur pour Wim Vandekeybus,
Anne Teresa de Keersmaeker), c'est notre nez et nos oreilles qui seront mis à contribution.
Le jeu interactif entre musiciens et cuisiniers (même tension,
concentration, coordination des mouvements) crée un spectacle sensoriel et étincelant.
Avec repas à la clef.  Bon appétit !
Compagnie Laika  - Mise en scène de Peter de Bie
Supplément de 3 euros pour le repas/collation  
Réservation indispensable (02/218.21.07)

Sam 13h45, 14h45, 15h45, 16h45, 17h45, 18h45 et Dim 14h, 14h45, 15h30, 16h15, 17h

- Les Puces Savantes
Sous le plus grand des petits chapiteaux du monde, Alfredo Panzani, ancien dompteur de fauves, a troqué ses lions et ses éléphants contre une ménagerie de puces savantes avec laquelle il parcourt le monde. Tour à tour jongleuses, acrobates, cracheuses de feu, équilibristes, les puces dressées du grand Panzani vous entraînent dans une frénésie de tours de force et d'élégance.
A voir en famille ! - Compagnie Les Petits miracles

Dim à 17h30

- Al Harmoniah
Fanfare multi-facette, ce collectif réunit des amateurs et des
professionnels de toutes origines, dans la plus pure tradition des fanfares. Leur concert offre une ambiance très chaleureuse, dans un melting-pot allant de la musique traditionnelle marocaine, à l'Hafadra, en passant par le jazz ou le funk.

Sam de 13h à 18h30 et Dim de 13h à 17h30

- Landoz
Afin que vous ne vous perdiez pas dans le quartier, trois antiques landaus des années 30 transformés en soundsystems (house, jungle, hip-hop) déambuleront autour des Halles, véritable mini-fanfare électro-mobile sans prétentions. - Compagnie Processeur Tournesol

Sam de 13h à 19h et Dim de 13h à 17h

- l'Homo Staminetus-Netus
Espèce en voie de désaltération
L'homo Staminetus-netus est exceptionnellement présenté ce week - end dans son habitacle naturel : l'estaminet de la Maison des arts. Vous pourrez y découvrir son régime alimentaire, ses habitudes sociales, ses us et coutumes. Peut-être même aurez vous la chance - moyennant une grande patience - de le voir réaliser un dressage de chaises de jardin ou autre opération traditionnelle hautement risquée !
Par Ivan Fox & Michel Carcan et la collaboration de Claude Semal

Sam 14h15, 16h30 et 18h45 et Dim 13h45 et 15h45

- Mr Tiche et Mr Léon (Les Zakouskis érotiques)
Sous le lit de Monsieur Tiche, c'est une plage grandeur réelle que l'on découvre. Sur le mode de l'humour, il nous présente sa performance sculpturale de sable bien éloignée des traditionnels château de sable !
Mr Léon attise notre péché de curiosité et à travers un trou de serrure nous fait découvrir son cabinet de curiosité érotique, avec humour et finesse.  - Cie Tof Théâtre
Interdit au moins de 14 ans !

sa 31 août dés 21h

- Les Dassin's Brothers
Une joyeuse bande et des reprises de Jo Dassin...

Sam 14h15, 16h30 et 18h45 et Dim 13h45 et 15h45

- Mr et Mme Beaurestes (Les Zakouskis érotiques)
Monsieur Beaurestes prend beaucoup de plaisir à préparer et observer le bain de Simone.
Ni le quotidien, ni un long compagnonnage n'ont émoussé le désir de ces vieux amants.
Les Zakouskis érotiques (Théâtre d'Objets) : une occasion pour s'encanailler tout en tendresse. - Cie Tof Théâtre  
Interdit au moins de 14 ans !


en automne / hiver 2002

Tapage Nocturne 
Un automne musical aux Halles.
Plus de 10 grandes fêtes, dans la grande tradition de mélange des styles, des publics, et dans un rapport aux espaces sans cesse renouvelé. Concerts en tous genre, du plus intime au plus grand public !

Plus d'infos >>> voir rubrique concerts


20/12
20.00

Bal populaire avec Matoufet, Minuit Guibolles (F) et A Contrabanda

Un grand bal populaire dans la plus pure tradition Muziekpublique. Marinette Bonnert (accordéon diatonique) et Raymond Honnay (violon) - un duo plus connu sous le nom de Matoufet - donnent le meilleur d'eux-mêmes sur leur premier cd, enregistré avec l'accordéoniste Benoît Guerbigny, leur producteur. Le cd est sorti cet automne et est un véritable délice. Matoufet se régale du répertoire de la musique traditionnelle wallonne qu'ils enrichissent de compositions de leur propre cru. Qui connaît Matoufet, sait que leur musique pousse irrésistiblement à la danse.
Aux bourrées et jigs de Matoufet succèderont muñeira, jota, pasodoble et autres danses galiciennes du groupe A Contrabanda.

Nous terminerons cette soirée en beauté avec Minuit Guibolles, un jeune groupe de bal venu d'Orléans en France, dont on ne dit que du bien. Boris Trouplin (cornemuse), Vincent Chazot (percussions), Frédéric Pezt (accordéon diatonique et clarinette) et Pascal Seixas (contrebasse) mêlent des éléments de jazz et de folk aux tonalités de la musique du monde. Une bourrée imprégnée de sons cubains, des rythmes qui pourraient venir tout droit de Bamako, etc. Tout cela pour vous faire danser.

Entrée Membres : gratuit
Carte de membre 2003 : 7 Euros

Organisation: asbl Muziekpublique
Info: 02/217 26 00 - www.muziekpublique.be


31/12

Réveillon Rio Grande ! | Soirée de réveillon avec radio 21 : Rock chaloupé, DJ déjantés aux tendances sud-américaines
prononcées, esthétique rock et kitsch, téquila, tapas, trompettes et liqueur de cactus : un cocktail détonnant pour une nuit "américano rock" qui ne le sera pas moins...
Rio Grande : frontière nord ou frontière sud ? 
En musique, il n'y en a pas... A vous de vous laisser emporter aux Halles ou sur Radio 21 de 20h à 02h00 du matin...


top
2003

21>24/1/03

Dans le cadre du Festival de Liège :
Accueil de 3 spectacles autour de la création et la culture arabes. La programmation présentée aux Halles permettra, entre autre, de découvrir et rendre hommage au poète palestinien Mahmoud Darwich. 
Site du festival de Liège : www.festivaldeliege.be

- Ma 21 janvier 20H30 / Durée 1h15 / Petite Halle
Echos sur le sable d'Algérie - Théâtre du Sorbier (France) Gilbert Barba / Colette Froidefont
Première en Belgique
Seule en scène, Marie-Noële Bordeaux est deux femmes à la fois. Ou plutôt successivement. De sous le lourd manteau de la femme actuelle et algérienne (Khalida) apparaîtra Cassandre, femme mythique s'il en est. Comme son ancêtre, Khalida possède le don de vision et n'est cru de personne. Comme elle, elle ne peut empêcher la folie et la furie des hommes. Alors elle raconte. Son mari qu'elle aimait et qui a été tué. Les choses de la vie, drôles, concrètes, intimes. Et son fils qui fait partie du clan des bourreaux. Son fils mort à son tour. Avec l'apparition de Cassandre, la pièce sort de ce drame et retrouve la pleine lumière et le mouvement.
Au-delà de l'urgence soulevée ("que les brouillards se lèvent et que les voiles tombent"), une véritable force poétique se dégage de ce spectacle inspiré de la culture algérienne, de la littérature berbère et de la mythologie occidentale. 
Réserv. 02/218.21.07 - www.halles.be 

- Mer 22 janvier 20H30 / Petite Halle
Et la terre se transmet comme la langue
Poèmes de Mahmoud Darwich
Musique de Dhafer Youssef
Conception et réalisation Mohamed Rouabhi
Poèmes en français et en arabe
De la poésie et de la musique pour être ensemble et rendre hommage au plus grand des poètes arabes vivants : Mahmoud Darwich . Né en 1941 à Birwa, il y passe son enfance jusqu'en 1948, où une nuit il est jeté avec les siens par les forces israéliennes sur les routes de l'exil. Dorénavant, la poésie et la langue seront sa nouvelle patrie. Dans le monde arabe où ses poésies sont
étudiées dans toutes les écoles, ses mots sont des hymnes, des hymnes qui chantent la résignation et la colère, la rage et la tristesse. L'amour aussi. L'amour surtout. Car si sa poésie est une arme politique, une arme de résistance, elle est bien davantage que cela puisque comme le dit Darwich lui-même, le sujet de la poésie c'est la poésie elle-même. Lors de cette soirée, des poèmes puisés au sein de ses nombreux recueils seront, entre autre, lus - en arabe et en français - par l'acteur-metteur en scène Mohamed Rouabhi. Il partagera la scène avec des musiciens amis. Afin que ne s'éteigne pas tout de suite la magie de la poésie de Mahmoud Darwich, nous vous inviterons à prolonger la soirée dans la convivialité au son d'un orchestre de musique arabe.
Réserv. 02/218.21.07 - www.halles.be  

- Je 23 et ven 24 janvier 20H30 / Durée 1H / Petite Halle
Discours de l'Indien Rouge - Création
Mahmoud Darwich / Mohamed Rouabhi
D'après deux textes de Mahmoud Darwich : Discours de l'Indien Rouge (traduction Elias Sanbar) et Une Mémoire pour l'Oubli (traduction Yves Gonzales - Quijano et Farouk Mardam - Bey) Compagnie Les Acharnés (France)
Depuis que le monde est monde et depuis que l'homme est homme, il n'y a pas que les Palestiniens qui ont vu leurs territoires occupés. Les Indiens d'Amérique, entre autres, ont connu ça aussi. C'est pour cela qu'un jour Mahmoud Darwich a écrit le magnifique Discours de l'homme rouge. Ce discours qu'un chef indien aurait prononcé devant les Sénateurs américains raconte comment les hommes à la peau rouge ont vécu ces événements comme un destin imparable. Dans Une mémoire pour l'oubli, c'est la terre du Liban que l'on découvre occupée par les Israéliens, en août 1982. Si Mohamed Rouabhi a décidé de mettre en scène ce spectacle autour des deux textes de Mahmoud Darwich, c'est pour nous faire entendre la beauté et la puissance de la langue du poète palestinien et nous parlé de la guerre qui bouleverse depuis trop d'années la Palestine.
Réserv. 02/218.21.07 - www.halles.be


1/2 Halles du Coeur | Journée des restos du coeur
Concerts, animations et soirée Dj's
Plus d'infos >>> rubrique concerts

9/2>9/3 Enfants Terribles  | Festival
Plus d'infos  
>>> rubrique festivals
 

14/3 Faut qu'ça bouge ! 

Faut qu'ça bouge ! est un spectacle multidiciplinaire créé par 120 jeunes de 15 et 30 ans venus de Russie, Pologne, Roumanie, Allemagne, Portugal, Hongrie, Bulgarie, Québec,... grâce aux programmes du Bureau International Jeunesse.

Du 2 au 16 mars 2003, ils se réuniront à Liège et Bruxelles, inspirés par le tricentenaire de St Petersbourg !
Encadrés par le metteur en scène Jean-Michel Frère, ils créeront ensemble R’EVOLUTIONS, un spectacle mélangeant les disciplines artistiques : rap, danse, théâtre, acrobatie,... 

Ce spectacle gratuit est à découvrir le 14 mars 2003 à 20h aux Halles de Schaerbeek.

INFOS : 0800 25 180
Email :  info@lebij.be
Site officiel : www.lebij.be 

1>5/4


+ à Mons :
Les Arbalestriers > Les 8, 12, 13, 14 et 15 mars 2003 > 20h30 > Le mardi 11 mars 2003 à 13h30 > Le dimanche 9 mars 2003 à 16h 

Men need sleep - Namur Break Sensation [création]
Conception et mise en scène de Jean-Michel Frère. Chorégraphie : Namur Break Sensation et Jean-Michel Frère. Scénographie : Marcos Vinals Bassols.
Création sonore : Chazam
Une coproduction du Centre Dramatique Théâtre de Namur, du manège.mons Centre Dramatique, la Compagnie Victor B/Jean-Michel Frère et Namur Break Sensation en collaboration avec les Halles de Schaerbeek.
Avec : Chazam (musicien), Pierre-Yves De Jonge (acrobate), Cox Langer (acrobate), Cille Lansade (acrobate), Guillaume Roose (danseur), Julien Roose (danseur), Bashkim Topojani (danseur).
Après la reconnaissance internationale de S.C.35c (plus de 20.000 spectateurs, 65 représentations en Belgique, Italie, France, Tchéquie, Pays-Bas), Namur Break Sensation et Jean-Michel Frère se retrouvent pour un second projet : Men need sleep.
C'est dans la Métamorphose que Kafka fait dire à son héros : «L'homme a besoin de son sommeil», suggérant que sans un minimum de repos, la vie éveillée peut être peuplée de cauchemars et d'hallucinations, de malaises et de vertiges.
Entre Kafka et David Lynch revisités par Tati, Men need sleep expose ses protagonistes au défi de l'apesanteur et des équilibres impossibles. Après le mix danse-théâtre de S.C.35c, Jean-Michel Frère et les trois danseurs de Namur Break Sensation rencontrent cette fois le langage du cirque : acrobates et danseurs explorent les possibilités infinies d'un mur : break à la verticale, courses à 90°, escalades, sauts, chutes, déséquilibres, jeux d'illusions, les 7 interprètes de Men need sleep seront des créatures remuantes et bondissantes d'une nouvelle histoire à dormir debout.
Infos : www.sc35c.be 


top
  SAISON 2003-2004

2003
Festival Temps d'image (29/8>7/9)
The woman who walked into doors (17>24/9) opéra
La Princesse de Babylone (14>22 octobre)
Danse, Théâtre, Musique, Marionnettes
Hors Pistes 2 (31/10>15/11)
Regards sur les nouvelles scènes de cirque
O2 Histoire d'un glissement de terrain (31/10>2/11)
Fenêtres (6>8/11)
Double-Tour (6>8/11)
Looking Through Eardrums (10>11/11)
Jeux de Piste (14>15/11)
Raining Dogs (11>20/12) Danse contemporaine
Bal Moderne (26>27/12)

2003

29/8>7/9
 WE des 29 et 30/8 et 5, 6, 7/9/2003

Festival Temps d'image 
A la rentrée, les Halles font leur cinéma avec le festival européen Temps d'Images.
Air du temps, renouvellement esthétique, reconstruction des codes narratifs, aujourd'hui les arts de la scène se font de plus en plus visuels.
La vidéo, l'art numérique, la photographie sont convoqués sur scène pour déployer un langage nouveau. Cette passion des arts vivants pour l'image invitent le spectateur à cheminer du plateau à l'écran et à passer insensiblement du direct au diffusé, du corporel au virtuel. Si l'omniprésence des média a marqué en partie cette évolution artistique, l'influence du cinéma y joue aussi un rôle important. Mais, sur cette photo de famille, où se côtoient les genres artistiques, le 7ème art reste étrangement absent. Celui-ci se laisserait-il plus difficilement capturé ?

Pour cette seconde édition de Temps d'Images, un espace de dialogue et de création sera établi entre cinéma et arts de la scène. Dans un espace scénographié par les architectes de V+, le cinéma Nova proposera une programmation de films et de vidéos en lien avec la thématique et les artistes invités : le collectif De Film Fabriek, la compagnie italienne Motus. 

En parallèle, des "chantiers" de travail, présentés au public, uniront cinéastes, metteurs en scène, chorégraphes et comédiens : avec Jaco Van Dormael, Michèle Anne De Mey, Transquinquennal, Hans Van den Broeck, Catherine Alves, Benoît Dervaux, Daniel Danis, Catarina Campino et Francisco Camacho.

Deux week-ends pour faire le plein d'images !

>>> Programme complet 


17, 18, 20 et 24 sept. à 20h et 21 sept. à 21h

The woman who walked into doors - opéra

The Woman who walked into doors ou l'histoire de Paula Spencer, héroïne du quotidien, élevée dans la classe ouvrière de Dublin, l'histoire de la lutte solitaire de cette femme pour garder la tête hors de l'eau. A partir de ce sujet surprenant pour un opéra, Guy Cassiers, metteur en scène et Kris Defoort, compositeur, ont choisi de travailler sur base de 3 éléments : la comédienne, la chanteuse , deux voies pour la même femme, l'une représentant sur scène la Paula réelle, l'autre la Paula fictive, rêvée et l'omniprésence d'un écran vidéo. Ce dernier tient lieu à la fois de décor et de support narratif. The Woman who walked into doors basé sur le livre culte de l'écrivain irlandais Roddy Doyle, est confié à une double formation : un orchestre classique, Beethoven Academie dirigé par Patrick Davin, et un orchestre jazz, Dreamtime, l'ensemble de Kris Defoort. Un spectacle poignant et remarquable.
COPRODUCTION : La Monnaie et Desingel
compagnie : Het Muziek Lod et le Ro Theater  auteur : D'après Roddy Doyle
Réservation : 02/229 12 00 - Info : www.lamonnaie.be


14 au 25 octobre
sauf lundi 20/10
Horaire :
20h15, sauf le mercredi à 19h30 et le dimanche à 15 h

La Princesse de Babylone 
d'après un conte de Voltaire
Danse, Théâtre, Musique, Marionnettes
Création aux Halles de Schaerbeek

Dans un empire imaginaire, une troupe d'artistes interprète pour l'empereur l'histoire de la Princesse de Babylone. Celui-ci joue lui-même le rôle du souverain dans le spectacle mais on s'aperçoit bientôt que la pièce est un coup monté par l'auteur pour ridiculiser la politique de Sa Majesté. Très vite, le goût du jeu et l'orgueil les entraînent tous deux dans une farce diabolique...

C'est pour mettre en évidence les rapports entre l'art et le pouvoir que José Besprosvany, chorégraphe en recherche sur le mouvement et le texte, a imaginé cette fable au départ d'un conte philosophique de Voltaire. Moins connu que Candide, ce conte d'amour et de voyage n'en recèle pas moins une réflexion politique mordante, adoucie par le merveilleux de l'histoire.

Entre théâtre baroque, marionnettes du bunraku japonais, danse contemporaine et musique balinaise, laissez-vous entraîner dans un périple magique, avec la tolérance pour horizon.

Compagnie : José Besprosvany  
Prix : 7.5>15 Euros  
Réservation : 02/203 53 03
Website : www.theatrenational.be


31|10>15|11

FESTIVAL HORS PISTES 2  
A la rencontre des nouvelles formes de cirque.
Regards sur les nouvelles scènes de cirque
C'est parti pour un nouveau Hors Pistes, deuxième édition de cet événement qui veut mettre en avant la création contemporaine circassienne. Cette année encore, les Halles proposent un ensemble de projets - solo, duo, création collective - venus de Belgique et de France, reflet de la vitalité de cette forme artistique.

Comme un idéal à atteindre, le cirque contemporain est l'art de se mouvoir dans l'espace, de faire bouger les objets en faisant fi des lois de la pesanteur. Rien ne paraît impossible à l'artiste de cirque ! Pas étonnant qu'il suscite alors autant d'admiration et d'attachement à mesure qu'il cherche à se (nous) libérer des contraintes terrestres. Chacun développe pour ce faire sa technique et son mode d'expression : trapèze, trampoline, mât chinois, jonglerie, bascule seront au programme de "Hors Pistes".


31/10>2/11
 20h30
O2 - Histoire d'un glissement de terrain 
Dans le cadre de Hors Pistes 2
Cie La Clique 
Une lande blanche perdue dans un tapis de brouillard. Un espace vierge à appréhender, à chérir. Comme neige, un silence à habiter. Une surface plane qui précède tout, qui nargue, qui attire, qui nourrit. Des individus plongent dans cette mer de lait, jettent leur corps dans le vide, expulsés dont on ne sait où, ils naissent tout simplement.
Dans un rapport initiatique aux choses et aux autres, ils vont apprendre la nécessité du consensus collectif sans oublier la réalité de l'ordalie individuelle et se jouer ensemble de la blancheur primale, réceptacle attentif de leurs actions, jusqu'à la tordre, la déformer, et la faire vivre. À force de dépassements et d'hésitations, ils fabriqueront peut-être un lieu familier ou reconnaissable. Qui sait, ne pourrions-nous pas y deviner un théâtre loufoque et solennel à la fois, une piste de cirque, quelque peu exotique, hybride et étrange?

6>8/11 Fenêtres 
Dans le cadre de Hors Pistes 2
Par Mathurin Bolze / Cie Les mains, les pieds et la tête aussi
Dans sa cabane en bois, Bachir, imaginé et incarné par Mathurin Bolze, est un homme comme tout le monde, à ceci près, que chez lui, le sol - un trampoline - rebondit. Son mode de vie est donc marqué d'une autre "gravité" . Trouvant appui n'importe où, habitant sa cabane à l'horizontal, comme à la verticale, circulant dans l'espace sans devoir mettre pied à terre, Bachir est sorti du plan, s'est affranchi de la pesanteur pour mener une existence en volume, en suspension. Par les fenêtres, nous découvrons cette autre façon d'être au monde, l'intimité de cet homme singulier avec ses joies et ses peines, ses arrangements au quotidien. C'est un champ d'expériences qui s'ouvre alors à nous, dans lequel les gestes les plus simples (boire un verre, s'asseoir sur une chaise) prennent soudain une autre dimension, mais où les émotions demeurent universelles. Tendu par une quête de légèreté et de liberté, cet homme se cogne aussi aux murs, se heurte à sa différence et à sa solitude. A l'image du Baron Perché, de Plume ou de Philémon, proche d'un astronaute ou d'un marin, Bachir maintient sa position et reste ouvert, à travers ses fenêtres, sur le monde et les autres. Sa cabane constitue un rêve devenu réalité, un espace de vie et de jeu possible, troublant, vertigineux, drôle et sérieux. Avec Fenêtres, sa première création, Mathurin Bolze, plus aérien et plus poétique que jamais, lance un appel à la mobilité physique et mentale, à l'expérimentation d'un autre ordinaire.

6>8/11 Double-Tour 
Dans le cadre de Hors Pistes 2
de et par France Perpête et Toon Schuermans / Cie Baladeu'x - Lumière : Michel Delvigne
Dans le cadre de Hors Pistes, la cie Baladeu'x présente une étape de travail de son nouveau projet Double-Tour, création prévue pour l'automne 2004. A partir de cet objet quotidien qu'est la porte, que l'on passe, ouvre et ferme avec indifférence, colère ou émotion,... Toon Schuermans et France Perpête développent une recherche physique et artistique. Ensemble, ils explorent les multiples possibilités de leurs langages, la jonglerie et le mouvement. De leur confrontation avec la porte, le troisième partenaire de jeu, naissent de nombreuses situations et surprises. La porte claque, sépare puis se met à tourner, à virevolter, comme animée d'une vie propre. De porte, elle devient bientôt portique, support d'acrobatie et de fantaisie.
Les corps et les balles se faufilent à travers elle, dans un jeu de cache-cache et d'esquives. Le spectateur suit ce ballet, frissonne à l'idée des doigts qui se coincent, des coups qui s'évitent, ne désirant finalement plus qu'une chose : participer lui aussi à ces tours de «passe-passe»
ludiques et spectaculaires.

Une production de la cie Baladeu'x asbl ; coproduit par les Halles de Schaerbeek et le PCT DOMMELHOF
Avec l'aide de la ROSERAIE et du Théâtre 140

10>11/11 Looking Through Eardrums 
Dans le cadre de Hors Pistes 2
Cie Earis
Musique, danse et jonglerie entrent en scène successivement et installent leur univers. Looking Through Eardrums orchestre le dialogue entre ces différents éléments. Des balles, des notes, du mouvement s'entremêlent et s'apprivoisent. Dans une écoute et un échange réciproques, chacune des disciplines raconte des expériences humaines simples et essentielles : l'esquisse d'une rencontre amoureuse, un pas de deux, la découverte du langage de l'autre. Toon Schuermans promène sa jonglerie entre le théâtre humoristique et la chorégraphie. Ses balles passent de mains en mains, dans les siennes bien sûr, mais aussi dans celles de France Perpête, danseuse. Elles flirtent également avec les instruments, donnant le " la " aux musiciens. A d'autres moments, le quatuor de musique classique contemporaine (une contrebasse, une clarinette, un violon et un violoncelle) mènent la danse. Spectacle sensible, Looking Through Eardrums conjugue le musical et le visuel avec énergie et poésie.

14>15/11 Jeux de Piste 
Dans le cadre de Hors Pistes 2
par les étudiants de l'ESAC
Patchwork de petites formes et cabaret cirque, Jeux de Pistes met en scène la jeune création circassienne contemporaine. Vivier de jeunes talents, individuels ou collectifs, ces soirées font la part belle aux créations qui osent et expérimentent. Conçus et réalisés par des artistes formés à l'Esac (Ecole Supérieure des Arts du Cirque de Bruxelles), les numéros et extraits de spectacle présentés témoignent aussi bien de la maîtrise des techniques du cirque que de l'inventivité foisonnante des projets émergents.
Programmation en cours et sous réserve, voici un aperçu des performances qui constitueront Jeux de Pistes : La cie Acouphène proposera un extrait de son spectacle A4, la chute des corps, conte de la folie ordinaire pour corde lisse, massues et contrebasse. Avec le projet Interstices, entre onirisme et réalité, Myriam Barreau et Murielle Felix inaugureront la rencontre du cinéma d'animation et de l'équilibre.
Derrière la magie d'un écran, Gaëlle Bisellach-Roïg, jongleuse, s'amusera à exploiter le théâtre d'ombre.
Le solo de Niels Seidel, jongleur et acrobate, mis en scène par Philippe Vande Weghe, évoquera le retour d'un voyageur en son pays après une longue absence.
Dans les airs, Hanke BUCHER proposera une autre forme solo au tissu aérien, un numéro de voltige étourdissant.

11>13 + 17>20/12 à 20h30

Raining Dogs - Cie Michèle Anne de Mey 
Danse contemporaine
Avec Raining Dogs, Michèle Anne de Mey questionne cet état particulier qu'est l'errance, un état fait d'entre-deux, de rencontres, d'accidents de parcours, de lutte souvent. Elle profite de ce spectacle pour renverser les codes de la représentation : la scène se transforme en ring de boxe et le rapport frontal est rejeté. Mouvements de groupe, courses, chutes, Raining Dogs propose une danse animale, de rage et de fureur.


ve 26 décembre à 20h et sa 27 décembre à 15h

Bal Moderne - 10è anniversaire
Depuis 10 ans, le Bal Moderne a acquis une place particulière dans le paysage de la danse. Balançant entre l'art et le divertissement, le Bal Moderne fait découvrir la danse contemporaine au public de façon surprenante. Le principe est simple : quelques chorégraphes créent une danse courte et simple dans laquelle leur signature artistique est aisément
reconnaissable. Cette danse est ensuite enseignée en 45 minutes à un large public d'amateurs.

Le Bal Moderne a démarré il y a 10 ans dans le cadre du festival Paris Quartier d'Eté. Michel Reilhac, ancien directeur de l'école de danse réputée du CNDC à Angers, a imaginé la forme du Bal Moderne et demandé pour sa première édition la collaboration de quelques célèbres chorégraphes français. Le succès fut immense, et inattendu. Le Bal Moderne est alors rapidement devenu un concept en France et à l'étranger. Il s'est développé avec succès aux Pays Bas, au Portugal, Canada, Danemark, en Suisse, Grande Bretagne, Autriche, Allemagne et particulièrement en Belgique. C'est sous l'impulsion de Rosas -compagnie de danse d'Anne Teresa De Keersmaeker - que le Bal Moderne a été introduit dans notre pays. Il a notamment été un des projets favoris de Bruxelles 2000.

Comment fêter 10 ans de fête ? 
En organisant une super-fête ! 
Un bal d'anniversaire qui durera 2 jours. Les vendredi 26 et samedi 27 décembre, dans les Halles de Schaerbeek. Vous aurez droit à une exquise sélection de 11 chorégraphies tirées du répertoire du Bal Moderne. Une sélection "Bal Moderne Classics" - tirée des éditions parisiennes de 1995 en 1996, de l'édition néerlandaise de 1997 et des années bruxelloises 2000, 2002 et 2003 - vous offrira une chance unique d'apprendre 10 années d'une histoire exceptionnelle et particulière de la danse. Vous vous étonnerez de vos propres talents de danseurs sur des musiques allant du classique arabe à la musette parisienne, en passant par le jazz new-yorkais et le hip-hop sud-africain. Un des meilleurs DJ, quelques "special acts" en exclusivité et d'autres surprises en guise de cerise sur le gâteau d'anniversaire. 

Le Bal Moderne s'adressera aux participants de 7 à 77 ans. Et ce ne sont pas des paroles en l'air : le Bal du samedi démarrera dès 15 heures, spécialement pour les enfants.
La particularité du Bal Moderne ? 
Venez l'essayer vous-même. Les détenteurs de deux pieds gauches sont les bienvenus.

Le Bal Moderne est une production de Rosas d'après une idée de Michel Reilhac. La fête d'anniversaire est une co-organisation de Rosas et des Halles de Schaerbeek.

Réservation : 02/218 21 07 
Infos : 02/340 83 11 - www.balmoderne.be


2004
Relation Publique (21>24/1)
Ixbe - Jonglerie (13>15/2)
Mille-feuilles - Lecture/musique/image (19/2, 18/3, 17/4, 27/5, 24/6)
Le vertige du papillon - Cirque danse (10>13/3)
Roots dubwise part one - party and live (19/3)
Mar'l - Danse (24>28/3)
Apaches - Conférence/débat (2/4 & 9/6)
BRussells Tribunal - Conférences, vidéo, rencontres, musique (15>17/4)
Wolf - Mozart revisité par Platel (28/4>1/5)
Oczyszczeni - Cleansed - théâtre (19>21/5)
Big 2 - Danse au Beursschouwburg (23, 24, 25 et 26/6)
2004

21>24/1 Relation Publique - Danse
Caterina Sagna presenté par Viviane De Muynck
Après Sorelline, création inspirée par la lecture des Quatre filles du Dr March, Caterina Sagna revient avec une nouvelle création à l'humour décapant. Après la famille, elle questionne la danse comme mensonge. Avec l'aide d'un dramaturge faussaire, et de sa soeur Carlotta, la chorégraphe italienne, autrefois interprète chez Carolyn Carlson, réinterroge la danse et la création, son histoire et ses principes. Comme toujours dans dans son travail cela se fait à partir d'un texte. Une proposition savamment ciselée entre illusion et vérité.

Chorégraphie : Caterina Sagna, Carlotta Sagna 

top
13>15/2 Ixbe - Jonglerie - avec Simon Anxolabéhère
Jamais présenté à Bruxelles, IxBE est l'occasion de rencontrer le travail et l'univers de Jérôme Thomas.

Une silhouette vêtue et coiffée de noire apparaît sur scène. Sa présence et sa légèreté évoquent d'emblée un lointain Pierrot lunaire, un certain Mime
Marceau. La silhouette se détache sur un grand ciel bleu de théâtre, gracile et gracieuse. Dans un décor feutré et épuré, avec une grande simplicité et un minimum d'accessoires, le jongleur se transforme en magicien. A l'origine du projet, Jérôme Thomas, maître ès jonglerie, s'est inspiré de grandes figures telles que Charlie Chaplin, Buster Keaton, ou les Marx Brothers, pour écrire et mettre en scène IxBE. Dans cette lignée poétique, le spectacle joue à détourner les objets de leur fonction initiale, à l'image du « ballet des petits pains » de Chaplin dans La Ruée vers l'or. Les balles visibles ou virtuelles passent de main en main, circulent, se faufilent dans le cou. Simon Anxolabéhère, ancien élève de l'école de cirque d'Annie Fratellini, effectue des figures éblouissantes, favorisant la beauté à la virtuosité. Seul en scène, notre Pierrot jongleur se mue soudain en Titi parisien, boxant dans le vide, tapant dans sa balle comme dans un ballon et esquissant quelques pas de claquettes. Une grande douceur, une grande maîtrise aussi, planent sur la performance qui s'échappe régulièrement dans la rêverie. L'art du jongleur se marie avec la danse, le mime et la prestidigitation. La chorégraphie avec les objets et les ballets de lumière ouvrent la porte d'un univers à la beauté naïve, serein et malicieux à la fois.

top
19/2, 18/3, 17/4, 27/5, 24/6 Mille-feuilles - Lecture/musique/image 
Les Halles de Schaerbeek lancent un nouveau cycle de lectures et de performances : Mille-feuilles. Un jeudi par mois, dans un espace scénographié par les architectes de V+, Mille-feuilles offre un cadre d'écoute et de découverte à la croisée des arts et de la littérature.
Qu'ils soient musicien, poète, vidéaste, écrivain, plasticien, les artistes accueillis dans Mille-feuilles aiment se jouer des mots.
Le « Bonheur », épicerie audio-visuelle basée à Bruxelles, proposera un espace de documentation en lien avec la programmation Mille-feuilles, dans un esprit de mise en relation des oeuvres.
Programme : www.halles.be 

top
10>13/3 Le vertige du papillon / Cie Feria Musica - Cirque - Création.
Pour sa troisième création, (après Liaisons dangereuses et Calcinculo), la Cie Feria Musica réunira onze artistes (acrobates, danseurs et musiciens) autour de la chorégraphe Fatou Traoré. Ensemble, ils développeront une approche originale des techniques aériennes et acrobatiques à partir du thème de la chute, ce court moment entre déséquilibre et réception. Si la chute est vécue dans le cirque comme un échec ou une ponctuation, elle représente souvent chez le danseur un moteur de recherche. La chute sera donc au point de départ de nouvelles recherches artistiques, utilisant la gravité, l'équilibre, la suspension, le rebond, les différentes matières de réception (sol, trampoline, eau) dans un dispositif scénique spectaculaire révélant deux mondes, l'un fantasque, l'autre réel, en perpétuelle interaction.
www.feriamusica.org

top
19/3 Roots dubwise part one - party and live 

top
24>28/3 Mar'l - Danse 

top
2/4 & 9/6 Apaches - Conférence/débat 

top
15>17/4 BRussells Tribunal - Conférences, vidéo, rencontres, musique 

top
27, 28 & 30/4, 1/5 Wolf - Alain Platel
Création dans le cadre du Kunstenfestivaldesarts.
Dans cette nouvelle création, Alain Platel se tourne vers Wolfgang Amadeus Mozart en se basant sur différents airs d'opéra que Sylvain Cambreling a adaptés pour trois chanteuses et les musiciens de Klangforum Wien. Fidèle à ses habitudes, Platel commence par s'imprégner de la musique et écoute les commentaires qu'elle suscite chez ses neufs danseurs originaires d'Europe et d'ailleurs. Le spectacle qui en découle est marqué par la tension entre l'angoisse de vies parfois malmenées et les harmonies sublimes d'un compositeur prodige. Un Mozart revisité par Platel, entre étreintes et éreintements.
co-présentation : La Monnaie, Kunstenfestivaldesarts
Plus d'info : www.kunstenfestivaldesarts.be

top
19>21/5 Oczyszczeni - Cleansed - théâtre 

top
23, 24, 25 et 26/6 Big 2 - Danse au Beursschouwburg 

top

Centre Culturel Européen de la Communauté Française
22A rue Royale Sainte-Marie
1030 BXL
02/ 218 21 07

site officiel :
www.halles.be 
  iDearts © 1999-2004 - All rights reserved