Théâtre Royal du Parc

ARCHIVES 2000>2005

2000

26|10 > 25|11 Faust, Goethe et les autres de Jean-Claude Idée (Drame)
Mise en scène de Jean-Claude Idée; avec Emmanuel Dechartre, Jean-Claude Frison, Karin Rochat, Yves Claessens...

Un spectacle époustouflant qui mêle théâtre et vidéo, dans un décor spectaculaire, créé et mis en scène par Jean-Claude Idée qui relit le mythe fascinant en évoquant le parcours spirituel de Goethe/Faut (joué par Raymond Avenière) au prise avec Méphisto, interprété de façon séduisante par Jean-Claude Frison.

7|12 > 6|1 L'imbécile de Pascal Vrebos (Comédie)
Mise en scène de Patrick Czaplinski; avec Daniel Hanssens, Colette Emmanuelle, Pierre Pigeolet, France Bastoen, Michèle Hinderyckx, Olivier Monneret et Dolorès Delahaut.

Tout le monde a ses petits défauts !
Et la franchise poussée à l'excès est une source de comique inépuisable.
(Possibilité de télécharger gratuitement la version intégrale de la pièce de Pascal Vrebos sur le site de l'éditeur Luc Pire :
www.lucpire.be/imbecile 
Sur ce site se trouvent également toutes les infos sur le spectacle.)

2001


18|1 > 17|2 Les femmes savantes de Molière (Comédie classique)
Mise en scène de Pierre Fox; avec Daniel Hanssens, Anne-marie Cappeliez, Delphine Moriau, Michel Goethaels, Niclole Valberg, Damien Gillard, Christian Labeau, Jean Rovis, Bernadette Mouzon, Bernard Detti...

Le prétendu bel air des salons parisiens du XVIIe siècle est ridiculisé par le plus grand auteur comique de tous les temps.
Mais s'agit-il seulement du XVIIe siècle ?

1|3 > 31|3 Pasteur de Sacha Guitry (Drame)
Mise en scène de Benoît Blampain; avec Jean-Paul Dermont, Benoît Blampain, Romain Barbieux, Eric Delhaye, Georges Delnoy, Bernard Detti, Robert Guilmard, Yves Larec, Raymond Lescot, Bernard Michiels, Olivier Monneret, Raymond Peira, Jean-Pierre Rigaux, Guy Theunissen, Georges Venet, Maurizio Zumbo...

Cette évocation d'un génie universel s'inscrit dans la partie historique de l'oeuvre de ce géant de la scène française.  Nous voilà loin du théâtre de boulevard qui fit sa gloire.  Mais ici encore, quel talent !

19|4 > 19|5 Cuisine et dépendances de Jean-Pierre Bacri et Agnès Jaoui (Comédie)
Mise en scène de Martine Willequet; avec Daniel Hanssens, Manuela Servais, Véronique Biefnot, Pascal Racan, Yves Claessens. Décor et costumes : Serge Daems..

La première pièce des auteurs d'Un air de Famille.  On y trouve le même type de personnages, dans une situation différente...

La philosophie de Bacri et Jaoui, dans le domaine de l'écriture, est
empruntée à la maxime fameuse de Flaubert : «être présent partout et visible nulle part ». Et, en effet, au départ de situations anodines, de petits faits quotidiens, ils tirent des histoires attachantes, pleines d'humanité et de drôlerie, qui nous touchent et, sans en avoir l'air, nous font réfléchir.

Dans la cuisine d'un appartement parisien, chacun défile pour donner ses impressions sur un hôte de marque qui trône au salon. La soirée tourne mal et la tension qui monte à côté s'exprimera entre le frigo et la gazinière; là, les comptes vont se régler et les bilans s'aligner.  A partir de cette anecdote banale, les auteurs vont nous permettre de découvrir cinq personnages remarquablement dessinés. L'intérêt de l'oeuvre repose plus sur l'analyse du comportement humain que sur de fracassants rebondissements dramatiques. Les caractères sont magnifiquement observés, les relations entre les personnages sont d'une humanité parfaite, les répliques frappent juste. Les cinq protagonistes de ce petit drame banal sont attachants et proches de nous. Et surtout, ils nous font rire (de nous-même?); parce que la grande force de Jaoui-Bacri est d'observer le quotidien avec une acuité qui en fait ressortir tous les ridicules, et, avec tendresse, ils décrivent les travers, les faiblesses, les petites lâchetés qui sont le lot de la plupart d'entre nous...

Intelligent et drôle, juste et tonique.

SAISON 2001-2002 

12|9 
> 14|10 

Cyrano de Bergerac d'Edmond Rostand (Comédie héroïque)
Mise en scène : Yves LAREC
Décors et costumes : Thierry BOSQUET
Le Théâtre Royal du Parc s'offre et vous offre le plaisir de découvrir la pièce dans sa distribution intégrale : en tout 40 comédiens ! 
Avec notamment : Jean-Claude FRISON, Laurence D'AMELIO, Daniel HANSSENS, Damien GILLARD, Robert GUILMARD, Robert ROANNE, Karin ROCHAT, Olivier MONNERET, Jacques CAPPELLE, Jacques MONSEU, Olivier CUVELLIER, Didier COLFS, Dolorès DELAHAUT, Cloé XHAUFLAIRE, Lydia CHERTON, Antonio BEVILACQUA, Frederik HAUGNESS, David LECLERCQ, Eric DELHAYE, Gérald Wauthia, etc....

Un chef-d'oeuvre absolu dont les vers enchantent les mémoires.
octobre
novembre
 

 18/10>17/11 Copenhague de Michael FRAYN (Comédie dramatique)
Adaptation de Jean-Marie Besset - Mise en scène : Jean-Claude IDEE
Décor et costumes : Serge DAEMS.  Avec : Patricia HOUYOUX, Alexandre von SIVERS et Jean-Marie PETINIOT

La pièce retrace un événement historique: la rencontre de deux physiciens de génie, tous deux prix Nobel, sous l'occupation allemande. Bohr s'est rangé du côté des Alliés, Heisenberg s'est mis au service du IIIème Reich.
Cette rencontre marque la fin de leur amitié.
L'auteur réussit une gageure : traiter de la responsabilité des scientifiques, dans une oeuvre brillante destinée au public le plus large. "Molière" de la meilleure pièce de théâtre en 1999.
En coproduction avec l'Atelier Théâtre Jean-Vilar / Louvain-la-Neuve

décembre  
29/11/01
> 2/1/02
Histoire d'amours de Toni CECCHINATO et Jean COLLETTE (Comédie).  Mise en scène : Toni CECCHINATO - Décor et costumes : Serge DAEMS. Avec : M. de WARZEE, M. WILLEQUET, J-P. DERMONT, D. GILLARD, Cl. SEMAL, F. ORIANE, R. LESCOT, S. BONJEAN, S. MORIAU, F. HAUGNESS, A. GUILLAUME.

Un magasin de nuit comme il en fleurit un peu partout dans nos villes.  Celui-ci est associé à une radio libre de quartier; des populations hautes en couleurs s'y croisent et ... une prise d'otages s'y produit. Les situations cocasses et farfelues se succèdent sur un rythme échevelé.  
(Soirée réveillon : 31/12 à 20.15)
> 2/1/02 Histoire d'amours de Toni CECCHINATO et Jean COLLETTE (Comédie).  

17/1 > 16/2 Les Troyennes d'Euripide - Adaptation de Jean-Paul Sartre (Tragédie)
Mise en scène : Jacques NEEFS - Décor et costumes : Didier LEFEVRE.  Avec : Françoise VILLIERS, Philippe VINCENT, Jean- Claude FRISON, Véronique BIEFNOT, Sandrine BONJEAN, Carole KAREMERA, Hassiba HALABI, Cybille KOLP, Yves-Marina GNAHOUA, Dorothée DUJACQUIER, Aïcha AIT-TAIB...

La tragédie antique trouve ici son expression la plus parfaite. Le thème en est malheureusement toujours d'une actualité aussi brûlante et fait encore tous les jours la Une de tous les modes d'information: femmes et enfants sont, sous toutes les latitudes, les victimes les plus pitoyables des guerres. Littéralement parquées dans un camp, les Troyennes souffrent et nous émeuvent.
Le metteur en scène a souhaité, pour souligner l'universalité du propos et sa modernité, une distribution multiraciale.

28/2 > 30/3 L'architecte de Jean Verdun (Comédie dramatique)
Mise en scène : Jean-Claude IDEE
Décors et costumes : Jean-Marie FIEVEZ
Avec : Yves LAREC, Colette EMMANUELLE, Laurence D'AMELIO, Yves CLAESSENS, Patrick BRÜLL et Olivier CUVELLIER.

D'un épisode biblique re-situé au XVIIIème siècle, l'auteur a tiré le portrait d'un architecte génial confronté, au soir de sa vie, à l'ambition de ses jeunes assistants. Une parabole sur la fragilité du pouvoir face à l'envie, la médiocrité et la bassesse? Mais un souffle de pureté et de droiture traverse la pièce par le personnage d'une disciple inconditionnelle. 

18/4 > 18/5 Un amour de Vitrine de Richard OLIVIER (Comédie)
Création mondiale. Mise en scène : Yves LAREC
Décor et costumes : Serge DAEMS
Avec : Jean-Claude FRISON et Patricia HOUYOUX

Notre début de millénaire est-il, plus que d'autres, le temps des voyeurs?  On peut le craindre et c'est bien ce qu'exprime la pièce.
Comment se terminera la "performance" de cet auteur de romans de gare, volontairement emprisonné dans la vitrine d'un grand magasin? Son tempérament irascible s'accommodera-t-il des contraintes rappelées par une inattendue sous-directrice du département marketing?

2002


 

2002


12/9
> 12/10
Le Diable et le Bon Dieu
Photo: Colette Lefebvre
Drame historique de Jean-Paul Sartre (F)
Mise en scène : Jean-Claude Idée
Décors et costumes : Serge Daems
Avec Jean-Claude Frison, Jean-Marie Pétiniot, Laurence D'Amélio, Michel de Warzée, Romain Barbieux, Jacques Cappelle, Yves Claessens, Olivier Cuvellier, Roxane de Limelette, Léon Dony, Noémie Dujardin, Bruno Georis, Olivier Monneret, Jacques Monseu, Raymond Peira, Robert Roanne.

Sur fond de guerres paysannes dans l'Allemagne de la Renaissance, c'est une immense fresque où Goetz, le héros sartrien par excellence, se débat entrele Bien et le Mal.

top
24/10
> 23/11
Un Mari idéal
Comédie d'Oscar Wilde (IR)  Adaptation de Pierre Laville (F)
Mise en scène : Michel Kacenelenbogen
Décors : Jean-Marie Fiévez
Costumes : Sylvie Deschampheleire
Avec Danièle Denie, Pierre Dherte, Micheline Goethals, Patricia Houyoux, Michel Israël, Vincent Lecuyer, Alain Leempoel et Manuela Servais.
Alain Leempoel Manuela Servais

Cette comédie, d'une rare alacrité, offre tout le charme propre au génial Irlandais : construction dramatique sans faille, mots d'esprit, paradoxes brillants. La perfection comique dans la très pittoresque société victorienne.

top
5/12 > 10/1 La Cruche cassée
Comédie d'Heinrich von Kleist (D)
Adaptation de Jacques De Decker et Jean-Claude Idée (B)
Mise en scène : Jean-Claude Idée
Décors et costumes : Thierry Bosquet
Avec Jean-Claude Frison, Daniel Hanssens, Michel de Warzée, Olivier Monneret, Françoise Oriane, Pierre Pigeolet, Cloé Xhauflaire
Daniel Hanssens Jean-Claude Frison

Les tribulations d'un juge de village, porté sur la boisson, les femmes et la prévarication.  Une farce haute en couleurs d'un des plus grands auteurs allemands.

top

2003


5/12 > 10/1 La Cruche cassée
Comédie d'Heinrich von Kleist (D)
Adaptation de Jacques De Decker et Jean-Claude Idée (B)
Mise en scène : Jean-Claude Idée
Décors et costumes : Thierry Bosquet
Avec Jean-Claude Frison, Daniel Hanssens, Michel de Warzée, Olivier Monneret, Françoise Oriane, Pierre Pigeolet, Cloé Xhauflaire
Daniel Hanssens Jean-Claude Frison

Les tribulations d'un juge de village, porté sur la boisson, les femmes et la prévarication.  Une farce haute en couleurs d'un des plus grands auteurs allemands.

top
23/1 > 22/2 Cinna
Tragédie de Pierre Corneille (F)
Mise en scène : Gérald Marti
Décor : Serge Daems
Costumes : Jean De Vuyst
Avec Catherine Conet, Jean-Claude Frison, Marcel Gonzalez, Georges Lini, Carmela Locantore, Bernadette Mouzon, Jean-François Rossion.
Catherine Conet Jean-Claude Frison

L'une des grandes tragédies françaises, issue de l'histoire romaine. L'alexandrin lui donne toute sa splendeur à travers les intrigues et les complots pour la conquête du pouvoir suprême.

Qu'il y ait dans Cinna une allusion à la situation politique du XVIIème siècle est évident : parallèle entre les grandes familles romaines qui conspirent contre le pouvoir et les féodaux rebelles à Louis XIII ; anarchie politique de la fin de la république romaine et convulsions révolutionnaires qui précèdent la Fronde s'y confondent.  Pour certains, l'établissement d'un pouvoir fort mettra un terme au désordre.  N'est-ce pas une tentation permanente ?

La vraie question que nous pose Cinna est : comment aimer, respecter et justifier le pouvoir ?

Dans l'oeuvre cornélienne, Rodrigue, Horace étaient des héros solitaires dont l'action débouchait sur un pouvoir totalitaire ; dans Cinna, Auguste est aux prises avec le pouvoir lui-même et surtout avec la conception de ce pouvoir.
Corneille examine successivement les avantages et les inconvénients de la démocratie et du pouvoir personnel.  Au-delà de la théorie, c'est par l'évolution morale d'Auguste qu'il nous apporte la vraie réponse à ce que doivent être les rapports entre l'Etat et les citoyens.
Le Maître "absolu sur la terre et sur l'onde" est devenu "Maître de lui comme de l'univers".  Emilie et Cinna, longtemps égarés dans l'emportement des passions, ne pourront que se soumettre à un pouvoir devenu juste et gagner ainsi la maîtrise d'eux-mêmes et cette liberté qu'ils avaient tant désirée.

top
6/3 > 5/4 Cher Menteur
Comédie Adaptation par Jérôme Kilty (USA)
de la correspondance entre George-Bernard Shaw et Madame Patrick Campbell. Traduction de Jean Cocteau.
Mise en scène : Armand Delcampe
Décor : Serge Daems
Avec Jacqueline Bir et Armand Delcampe.
Photo:
Véronique Vercheval
En coproduction avec l'Atelier Théâtre Jean Vilar.

C'est un échange de lettres entre George-Bernard Shaw et sa comédienne favorite, son égérie pourrait-on dire. Elle ne lui cède en rien pour l'esprit de répartie, et l'humour le dispute à la sensibilité dans ce duo époustouflant.

top
24/4 > 24/5

Tous les soirs à 20h15 sauf les lundis, le 27 avril, les 4 et 11 mai.
En matinée à 15h les 27 et 30 avril, les 4, 10, 11 et 18 mai.
Imprévus dans un musée
Comédie de Thilde Barboni (B)
Mise en scène : Patricia Houyoux
Décor et costumes : Serge Daems
Avec Yves Claessens, Rosalia Cuevas, Serge Demoulin, Isabelle Paternotte et Jacques Viala.
Serge Demoulin Rosalia Cuevas

Sur l'occasion d'un huis clos tout à fait accidentel et contemporain, l'auteur développe une série de rebondissements toujours inattendus.  Un spectacle léger, surprenant et divertissant ; une oeuvre toute de grâce et de charme.

Un jeudi comme les autres, en fin de matinée, cinq personnes se trouvent inopinément enfermées dans une salle de musée.  Il y a là deux femmes et trois hommes.  Qui sont-ils ? Pourquoi sont-ils là ? Pourquoi ne peuvent-ils pas sortir ? Pas à pas, de fil en aiguille, de petites révélations en minis coups de théâtre, chaque personnage se dévoile : les relations se nouent ou se dénouent ; les personnalités évoluent, se transforment ou se confirment.
De déconvenues en découvertes, ils comprennent pourquoi ils sont enfermés. De maladresses en quiproquos, le monde extérieur s'intéresse à eux et se manifeste, mais pas forcément dans le sens qu'ils pouvaient espérer.
Difficile d'en dire plus : raconter l'histoire, c'est déflorer l'intrigue de cette comédie psychologique.

Traductrice et psychologue clinicienne de formation, Thilde Barboni est une auteur belge bien connue pour ses romans.  Aujourd'hui, elle en compte sept dont le premier, L'Exil du Centaure, a reçu le Prix de la Ville de Bruxelles et le dernier, Frémissements, le Prix 2001 des lectrices de Gaël.  Elle est également l'auteur de Victor Hugo, Voyageur amoureux, une dramatique radio en 20 épisodes diffusée cet été sur les antennes de la RTBF.  On peut entendre son billet "Pourquoi relire." tous les jeudis matins dans l'émission "Bonjour quand-même !" de Jean-Pierre Hautier.


2003
septembre

11/9>11/10


top
16/10>15/11

top
27/11>2/1

top
2004
15/1>14/2

top
4/3>3/4

top
22/4>22/5

2004

9/9>9/10


top
21/10>20/11

top
2/12>3/1

top
2005
13/1>12/2

top
24/2>26/3

top
21/4>21/5

top

Prix des places :
- Adultes de 5,20 à 23,50 € (Gala : de 8,00 à 28,60 €)
- Etudiants : 9,00 € la place - rez de chaussée, 1er et 2ème balcon
(excepté galas et réveillon)
- Seniors : 50 % à toutes les places (excepté Galas et Réveillon)
Pour les titulaires de la carte S ou pour les "3x20" (sur présentation de la carte d'identité)

Abonnement pour 6 spectacles :
Frais de souscription compris ( € 3,00 )
Catégorie "date Fixe" : de 23,50 à 86,00 €
Catégorie "date Libre" : de 26,00 à 94,00 €
Gala : de 34,00 à 167,00 €
Jeunes (-de 30 ans) ou Seniors : de 34,00 à 62,50 €

 

top
3 rue de la Loi
1000 Bruxelles
02/505 30 30

Site internet :
www.theatreduparc.be


  iDearts © 1999-2004 - All rights reserved