Centre culturel de Tubize
Théâtre du Gymnase

ARCHIVES
 

2002


4-5/10
20h

H.L.M - Houben.Loos.Maurane
avec Steve Houben, saxophone et flûte Charles Loos, piano, Maurane, voix

Maurane, invitée d'honneur du Festival de Wallonie cette saison, et sera les 4 et 5 octobre à Tubize, en compagnie de complices musiciens exceptionnels, Steve Houben et Charles Loos. Après quinze ans de silence, HLM, leur trio jazz palpitant, retrouvera la scène en exclusivité pour le Festival.

Deux soirées de reprises, créations, recréations, plaisirs retrouvés et aussi improvisations chantées par Maurane.


top
Vendredi 18/10
 20h
Paroles de fric de Ray Coney  
(Théâtre des Galeries : www.theatredesgaleries.be)
Avec : Stéphane De Groodt, Marie-Paule Kumps, Pascal Racan, Catherine Claeys, Michel Poncelet, Thierry De Coster, Jean-Louis Leclercq, Ronald Beurms
Mise en scène : Martine Willequet - Décors : Francesco Deleo
Costumes : Fabienne Miessen 

Un expert comptable, présumé honnête, échange par mégarde sa mallette dans le métro en rentrant chez lui. Il y découvre un million d'euros et décide de changer de vie. 'Ramasser n'est pas voler', mais ramasser de l'argent volé, c'est risqué, très risqué.

Petit employé modèle coulant des jours monotones, Georges rejoint un soir le domicile conjugal muni d'une mallette qu'il a échangée par mégarde avec la sienne dans le métro. Il décide de changer de vie et téléphone illico à une agence de voyage pour réserver deux places pour une destination exotique et surtout lointaine. Marie, son épouse, ne comprend pas son comportement, d'autant moins qu'elle a invité un couple d'amis pour fêter l'anniversaire de son mari.
Survient dans un premier temps un flic qui ayant observé le comportement bizarre de Georges dans un bistrot l'a suivi jusque chez lui, ensuite le chauffeur de taxi qui a été appelé pour les conduire à l'aéroport, et enfin l'inspecteur Renard, qui vient annoncer à Marie la découverte dans le canal d'un cadavre qu'il croit être celui de Georges. Sans oublier que le tueur a vite fait de retrouver la trace de la sacoche remplie d'euros. Essayer de s'enfuir avec de l'argent volé quand tout le monde veut vous retenir et que des gens un 'peu' fâchés s'invitent à l'improviste, ça gâche forcément le dîner d'anniversaire. A partir d'une méprise se succèdent d'incessants rebondissements, une cascade de mensonges et un engrenage d'évènements imprévus. Un imbroglio qui ne cesse de susciter l'hilarité.

top
Mardi 12/11
 20h

La prière de Tchernobyl - chronique du futur (France)
d'après «La Supplication» de Svetlana Alexievitch
par la Compagnie Brut de Béton (France)
avec Patricia Aucouturier, Philippe Bohelay, Elsa Carayon, Gabriel Chervalier, Marielle Coubaillon, Joanna Jianoux, Nathalie Vannereau, Clément Gérardin
Mise en scène et scénographie de Bruno Boussagnol.

Le 26 avril 1986, une explosion détruit le quatrième réacteur de la centrale nucléaire de Tchernobyl. C'est 500 fois la bombe d'Hiroshima. Dix ans plus tard, Svetlana Alexievitch recueille sur place les témoignages des survivants : gens de la rue, savants, ingénieurs, militaires, académiciens... Elle ne veut pas parler de Tchernobyl sous forme de chiffres et de pourcentages, mais en rendre compte de façon émotionnelle en donnant la parole à un peuple touché de plein fouet par la plus grande catastrophe du XXe siècle.
Parce que ces récits ouvrent une brèche énorme sur notre façon de penser le monde, parce qu'ici, le théâtre est porteur d'une parole ravageante qui nous place au coeur de la tragédie moderne, Bruno Boussagol a voulu faire entendre ce texte au théâtre. La scène est dépouillée : un fond à coloration
évolutive, un cercle, 8 billots de bois, 8 grosses bougies, 8 comédiens. Au centre du drame et du spectacle, des hommes et des femmes. Ici, les comédiens. Chaque acteur a choisi deux récits qu'il a découpés pour la scène. Les témoignages, dits avec la plus grande simplicité, sont hallucinants. Pas d'effet, pas de sensationnalisme. Tout est calme, naturel, logique pour stigmatiser un système où l'homme est un élément négligeable. A partir de ce livre bouleversant, la compagnie Brut de Béton a su créer un spectacle beau comme une prière et oser aller à la rencontre de la souffrance humaine sans détour et sans complaisance.


top
Mardi 10/12
20h

Trois Versions de la Vie 
de Yasmina Reza - avec Isabelle Defossé, Marie-Paule Kumps, Bernard Cogniaux, Bernard Yerlès
Mise en scène de Adrian Brine

L'action se situe à Paris, de nos jours.
Version 1 : Un astrophysicien et sa femme voient un soir débarquer chez eux un collègue et sa femme qu'ils croient avoir invités pour le lendemain.
Version 2 : Un astrophysicien et sa femme, invités à dîner par un collègue et sa femme, débarquent chez eux avec un jour d'avance.
Version 3 : A la suite d'un malentendu, deux astrophysiciens et leurs femmes passent ensemble une soirée improvisée.
«Trois versions de la vie», c'est la rencontre entre deux couples qui, pour se dérouler trois fois de trois manières différentes, se termine toujours de la même façon. Drôle et inquiétant. A chacun sa version, à chacun ses obsessions, ses interrogations, ses préoccupations, ses satisfactions...


top
Vendredi 20/12
20h

Madame Marguerite - Caprices Productions 
de Roberto Athayde - adaptation de Jean-Loup Dabadie 
avec Annie Girardot «Molière de la Meilleure Comédienne»

«Bonjour à tous. Je suis votre nouvelle maîtresse. Comme on a déjà dû vous le dire, je suis Mme Marguerite. Pour ceux qui n'auraient pas compris, je vais l'écrire au tableau (...)
La division. C'est une opération. Une opération destinée à faucher un maximum aux autres. Là, supposons le problème suivant : sachant que, dans cette classe, il y a une douzaine de bananes pour 35 bouches d'élèves...
Combien de bananes chaque élève aura-t-il dans la bouche, à la décimale près? Il faut partager : il faut diviser. Eh bien, le partage, il sera vite fait. La bouche du plus costaud va se farcir sept ou huit bananes. Un deuxième va manger le reste; et les 33 autres vont rester la bouche ouverte.»


top

2003


Samedi 18/1
20 h
Dimanche 19/1
15 h

Gala Verdi - Création musicale 2003
par les Musiciens d'Europe - direction musicale de Jean-Marie Curti - 4 solistes et la Chorale Royale Protestante de Bruxelles - chef de choeur Daniel Burdet

Le Centre Culturel a invité à deux reprises «Les Musiciens d'Europe» sous la direction de Jean-Marie Curti. C'était un programme tchèque en 1998 à l'occasion d'Europalia et en 2001 «L'Arlésienne» de Bizet avec l'excellente comédienne Kathy Bernecker, récitant l'inoubliable texte d'Alphonse Daudet.
En janvier 2003, les Musiciens d'Europe reveniennent à Tubize pour célébrer Giuseppe Verdi avec la chorale protestante de Bruxelles, chef de choeur Daniel Burdet, soit plus de 100 instrumentistes et choristes sous la direction de Jean-Marie Curti. Ce gala Verdi, qui reprendra les extraits les plus fameux de la Traviata, de Don Carlo, de Rigoletto, d'Otello, de Aïda, de la Forza del Destino,...est un projet qui suit sept exécutions magistrales du Requiem de Verdi donné par les Musiciens d'Europe aux Dominicains de Haute-Alsace à Guebwiller, leur résidence, et à Annecy, pendant la saison 2001, tandis que Jean-Marie Curti montait cet été à l'Opéra Studio de Genève, qu'il anime depuis 1982, sa 56e production, la Traviata.


top
Vendredi 14/2
20 h

Victoria (Canada) - Danse
chorégraphie de Dulcinée Langfelder (Montréal)
avec Dulcinée Langfelder, Eric Gringas

Chorégraphe, comédienne, mime, danseuse, Dulcinée Langfelder est une artiste multidisciplinaire.
Combinant ces différents modes d'expression aux propos tragi-comiques que l'on retrouve dans chacune de ses pièces, elle propose depuis 17 ans un théâtre délicat, énigmatique et profondément humain.

Avec Victoria, elle réussit le tour de force de parler de la vieillesse avec tendresse, humour et optimisme. Dulcinée restitue avec une justesse de ton et une précision du geste les heurs et malheurs de la sénilité. Grâce à un savant jeu avec les grands rideaux coulissants du décor, grâce à une utilisation judicieuse de projections vidéo et d'ombres chinoises, Dulcinée voyage entre scènes réalistes et oniriques. Elle réussit ainsi à installer la fantaisie et le rêve au centre de la pièce et à rendre sensible le monde imaginaire dans lequel se meut Victoria.


top
Vendredi 7/3
20 h

Lio chante Prévert - Concert
Ces deux-là étaient faits pour se rencontrer. En prise avec la fraîcheur des années cinquante dont l'époque contemporaine a la nostalgie, la chanteuse un tantinet messianique de son écrivain favori, en lit au hasard des extraits, en fredonne les paroles, enchante un public en quête de sincérité artistique!.
Certes Lio n'est pas une cantatrice à voix, mais elle sait communiquer l'émotion et la grâce d'un temps suspendu!.
Dans la pénombre de la scène jonchée de feuilles mortes, Matthieu Gonet et Alexandre Leito l'accompagnent respectivement au piano et à l'accordéon, en disponibilité exclusive à l'égard de la parole poétique!.
Chanteuse des rues dans l'âme, Lio a la certitude de sa vocation et enfile comme des petites perles ces chefs-d'oeuvre de poésie populaire : "Les feuilles mortes", "Dieu et diable", "Je suis comme je suis"...
Assurément, cela la rend belle, forte et émouvante!.
Elle rejoint Juliette Gréco, Marianne Oswald, Agnès Capri, Catherine Ribeiro, Cora Vaucaire et Germaine Montero parmi les interprètes à l'intelligence rebelle qui expriment au mieux la part de féminité libertaire du poète.


top
Vendredi 21/3
20 h

Mur Mur (Canada)
par le Dynamo Théâtre (Montréal)

Lieu de rendez-vous des murmures et de nos souvenirs, un mur, avec ses graffitis et ses coins secrets devient, tour à tour, terrain de jeu et de refuge. Mur-Mur raconte l'amitié tiraillée entre l'enfance et l'âge adulte de deux couples d'adolescents et d'un gamin malicieux et envahissant. Avec l'humour et l'innocence comme fils conducteurs, ces cinq personnages exécutent un chassé-croisé aérien où les séductions, les moqueries et les audaces deviennent le miroir tendre et pétillant d'une époque privilégiée, celle des amours naissantes. Le dialogue est réduit à l'essentiel au profit d'une gymnastique verticale explosive. Querelles, clins d'oeil, baisers la tête en bas et les pieds dans les nuages..., la chorégraphie permet aux interprètes de déployer en virtuose une formidable énergie et une éloquence corporelle exubérante.

Unique au monde, ce théâtre acrobatique a été joué plus de 1200 fois sur les cinq continents. Ce spectacle physique déborde d'énergie. Dans un décor de quartier banal - qu'embellit la magie du théâtre ! - l'expression physique y est un langage à part entière au service de quelques premiers émois amoureux. Le tout avec beaucoup de douceur et de poésie. Idéal pour un public d'adolescents.


top
Vendredi 25/4
20h

Le Saut du Lit 
de Ray Cooney et John Chapman
par le Théâtre du Vaudeville
avec Annick Jelen, Georges Léglise, Luigi di Giovanna, Olivier Nivarlet, Alain Lorand, Nathalie Dendeux (photo), Stéphanie Leclef.  Mise en scène de Jean-Paul Clerbois

Ici, c'est un super-vaudeville. Nous sommes dans l'abracadabrant jusqu'au cou ! Si vous aimez, c'est le rire fou-fou-fou : tout le monde se fait passer pour son voisin. Chacun se prend pour autrui et personne ne sait plus pourquoi l'autre qui porte son nom n'est pas lui.
C'est une espèce de Feydeau d'outre-Manche revu et corrigé, soutenu par une mise en scène délirante de Jean-Paul Clerbois et joué à un rythme endiablé. A la tête de cette troupe, Annick Jelen démontre toute sa gaîté dont elle fait profiter les vaudevilles franco-anglo-saxons.


top
 
Centre Culturel de Tubize
Théâtre du Gymnase
124 boulevard Deryck
1480 Tubize
(Hainaut)

Infos :
02/ 355 98 95

Bureaux ouverts du lundi au vendredi de 8h30 à 12h et de 13h à 16h30 ainsi que le samedi de 10h à 12h 

Fax :
02/ 355 98 95

E-mail :
centre.culturel.tubize@
skynet.be


Site internet :
www.tubize.be/cctaccueil.htm



  iDearts © 1999-2004 - All rights reserved