Théâtre de la Vie

ARCHIVES 2000>2005

2000

Saison 2000-2001  histoires... Histoire!
3>14/10
20.30
Me : 19h30
Relâche dimanches
& lundis
Mademoiselle Ari Nue | Music-hall chirurgical
de et avec Isabelle Wéry accompagnée cette fois de 4 comédiens Deuxième volet du tryptique dont on peut d'ailleurs revoir la première partie pour 4 représentations ! 

6, 7/10
13, 14/10
22.00
La Mort du Cochon  | Petit music-hall à la ferme
de et avec Isabelle Wéry (spectacle nominé dans la catégorie 'seul en scène' du Prix du Théâtre 99)

Les Passeurs de Paroles
18/10
20.30
Une promenade dans un fauteuil | André Degaine

21/10
20.30
L'arbre d'amour et de plaisir | Henri Gougaud

22/10
17.00
Un fou noir au pays des blancs | Pie Tsibanda

27/10
20.30
La murmureuse | Michèle N'Guyen

28/10
20.30
Les mille et une nuits | Nacer Khemir

29/10
17.00
Suzy raconte | Suzy Falk
 
novembre
décembre
7/11>16/12
20.30
Me : 19h30
Dialogues d'exilés | de Bertold Brecht, avec Christian Crahay et René Hainaux [reprise]
2001

janvier

9>14/1
20.30
Me : 19.30
Di : 17.00 

Crave (Manque) | Sarah Kane | Centre Dramatique National La Comédie de Saint-Etienne (France) 


février

30/1>3/2
20.30
Me : 19.30

Grand Cahier | adaptation de l'écrivain hongroise Agota Kristof | Centre Dramatique National Nord-Pas-de-Calais La Comédie de Béthune (France) 


mars

6>31/3
20.30
Me : 19.30
Kafka Circus | Théâtre du Sygne - Mise en scène d'Elvire Brison

avril

24>28/4
20.30
Me : 19.30
La Trilogie infinie | de Michèle NGuyen - Conteuse
Cinq spectacles pour cinq soirées :
- Le vent n'est pas tout seul dans l'air
- A celui qui fait valser mes nuits
- Là où on ne voit plus que le ciel
- La murmureuse
- Nima 

mai  
SCENE OUVERTE A LA JEUNE CREATION
2e édition qui multiplie les échos autour des talents de la nouvelle génération :

3>8/5
20.30
Christian Ranucci par le CCD - LA BERLUE
en association avec le Théâtre de la Mine (France)
Écriture : Guillaume Perrot
Conception : Cécile Mathieu, Boris le Roy, Guillaume Perrot
Mise en scène : Cécile Mathieu
Interprétation : Boris le Roy

Un spectacle à couper le souffle ! 
Un spectacle époustouflant qui relance les débats autour de la peine de mort. Le Théâtre de la Vie a été interpellé tant par le sujet que par les qualités professionnelles prodigieuses de cette jeune équipe, dont les membres se sont rencontrés à l'occasion de leurs études à l'école du Centre Dramatique National de Saint-Etienne. Un spectacle créé en France la saison dernière et qui poursuit sa brillante carrière.

C'est l'histoire du dernier guillotiné français sous la République de Giscard d'Estaing (1976). Christian Ranucci, 22 ans, dont les cris d'innocence ont été tranchés net et qui, avant de mourir, a prononcé ces simples mots : "Réhabilitez-moi !". 

18-19/5
20.30
Performance visuelle-musique-danse
Trois spectacles dans la même soirée : 
- Le buveur de plâtre de Vincent Rubinfajer
Conçu en collaboration avec Nicole Dumez
Performance visuelle de Vincent Rubinfajer, introduction au spectacle par la harpiste Ingrid Procureur (Belgique)
Vincent Rubinfajer a été formé par le mime Marcel Marceau et poursuit un travail personnel d'une grande originalité. Cette performance visuelle ponctuée par les sons d'une harpe, entraîne le spectateur dans une vision onirique de statues en mouvement. Elle raconte l'histoire surréaliste d'un sculpteur qui s'abreuve de plâtre...

- Prismitiv de Romain Müller, danseur-chorégraphe
Dans ce solo, Romain Müller explore les frontières ambivalentes entre l'unité et la dislocation. Le corps est considéré comme un réceptacle et une source d'où surgit la question de l'identité, identité à la fois singulière et plurielle...

- La face cachée d'un autoportrait
de Martine Cardinal, danseuse-chorégraphe québécoise, accompagnée au piano par Sabine Evrard.
Martine Cardinal a suivi une importante formation de danseuse à Toronto et Montréal. A Bruxelles notamment, en 1998, elle a créé : Le silence des Grillons, Nada, Le Chant du Dragon.
Au Théâtre de la Vie, elle présente La face cachée d'un autoportrait qui est le titre recouvrant les prémices d'une pièce à éclore.
Deux figures de femmes quasi mythiques accompagnent Martine Cardinal et l'attirent comme des aimants : l’Antigone d'Henry Bauchau et Médée, deux voix réunies qui ont inspiré le titre de sa création en devenir.

30-31/5
20.30
& 21.30
Mélite de Corneille- Théâtre-laboratoire 
Laboratoire dirigé par Jean-François Politzer
assisté de Catherine Couchard
Avec Jean-Yves Izquierdo, Rachid Benbouchta,
Phil Kaiser, Isabelle Renzetti, Sandrine Versele,
Enea Davia, Pierre Geranio,
Annette Brodkom, Christophe Herrada
L'Atelier Corneille poursuit avec Mélite de Pierre Corneille, sa reconnaissance d'une polarité constituée entre un hier et un aujourd'hui, s'intéressant à la recherche fragile d'une articulation qui passerait inévitablement par la connaissance d'une tradition et la découverte dans l'expérimentation.
Eraste, amoureux de Mélite, la fait connaître à son ami Tircis...
Cette pièce fut le coup d'essai de Corneille : "... elle n'a garde d'être dans les règles, puisque je ne savais pas alors qu'il y en eût", confessait-il. L'auteur n'avait pour guide qu'un peu de sens commun. Le succès de cette comédie fut surprenant. Ce sens commun, qui était toute sa règle, lui avait fait trouver, pour brouiller quatre amants, une seule intrigue : l'échange de fausses lettres d'amour.

1-2/6
18.00
Déclownestration - Théâtre (esquisse)
du jeune écrivain québécois Francis Monty
par La compagnie Albertine - Geneviève Damas
Réalisation : Geneviève Damas
avec Jean-Michel Balthazar, Camille Carraz,
Geneviève Damas, Daniel Decot,
Sophie Petremand, Anne-Sophie Wilkin
La compagnie Albertine a deux ans et demi. Son objectif est de travailler avec des auteurs contemporains et d'adapter des textes pour le théâtre. Ses productions : La fête étrange d'après Alain Fournier, un spectacle de contes Le bol et Le bâton, Le retour au désert de Bernard-Marie Koltès.
Six personnages, seuls dans la grande ville, maudits par les étoiles. Six personnages en quête d'histoires qui n'en ont pas fini de rêver. Ils décident de se "bricoler" une famille, une qui leur ressemble. Ce sera un cirque, un vrai, ficelé à la diable, où leurs faiblesses deviendront un spectacle.

7-8/6
20.30
Les portes ouvertes - Commedia dell'arte contemporaine de la Compagnie du Chien qui Tousse. Mise en scène : Alberto Garcia
Avec : Dominik Rentsch, Abdeslam Hadj, Oujennaou, Yann-Gaël Monfort, Aude Droessart.
La Compagnie du Chien qui Tousse réunit des comédiens originaires de différents pays, pratiquant des techniques d'expressions diverses. Leur travail prend sa source dans le théâtre populaire, s'inspire librement de la Commedia dell'arte et recherche un théâtre qui s'adresse à tout public, en salle, en rue. Les portes ouvertes est la première création de la compagnie.
Les portes ouvertes invite le public à pénétrer librement, en tant que visiteurs, dans la fameuse prison des Myosotis; très vite un fâcheux incident vient perturber le bon déroulement des visites...
Huit personnages pour quatre comédiens. Masques, acrobaties, chant, combats spectaculaires et pantomimes sont les ressorts de cette comédie humaine placée en plein coeur d'un univers carcéral.

SAISON 2001_2002


Théâtre : 
25/9 >13/10
20.30

également au Théâtre Marni du 16>24/10
Le médecin malgré lui - Molière
Mise en scène : Herbert Rolland - Interprètes : Eric Drabs, Pierre Geranio, Jean-Yves Izquierdo, Jean-François Politzer, Isabelle Wéry, Maud Perveux, Yves Marina Gnahoua.

Le médecin malgré lui aborde les plus grands thèmes humains : l'amour, la mort, le pouvoir, l'argent, la sexualité, le fantasme, l'aliénation, la violence, les rapports sociaux, la mystification, etc. La mise en scène de Herbert Rolland oscille entre la réalité et le rêve, pénètre dans les territoires obscurs du fantasme pour révéler dans un éclairage mouvant les péripéties drôles, tristes, bouffonnes, tragiques, fantastiques, voire surréalistes, de cette pièce de Molière proche de la farce.

Soirées Europalia Pologne : 
8/10 SLAWOMIR MROZEK 
12/11 S. I. WITKIEWICZ 
17/12 TADEUSZ RÓZEWICZ 

8/11 > 4/12 Les passeurs de parole(s) :
8-9/11 Histoire vécue d'Artaud Mômo - Théâtre du Chêne noir d'Avignon 
16>18/11 Un fou noir au pays des blancs 
Pie Tshibanda 
20>28/11 Le fantôme de Shakespeare - Philippe Avron 
30/11>4/12 Brecht-Maïakowski-Albers - Nino Sandow 

La musique va au théâtre : 
6-7/12 LE TANGO DE PIAZZOLLA - Soledad 

Théâtre : 
11>15/12 Deux Labiche dans une armoire - La Comédie de Béthune 
Deux courtes pièces : "Un jeune homme pressé" et "La femme qui perd ses jarretières".  Un trio dans une armoire... 
Mais oui, mais oui...  Vraiment drôle et absurde !

20>22/12 Grand Jacques - Théâtre des 2 rives (Rouen)

2002

4>9/2 Kafka Circus - Théâtre du Sygne 

19>23/2
Dialogues d'exilés de Bertold Brecht, 
avec Christian Crahay et René Hainaux [reprise]

5>30/3
(relâche dim. & lundis)
Les émigrés de Mrozek - Théâtre du Sygne 

16/4>25/5 Scène ouverte à la Jeune Création : 
16>27/4
Le pique-nique de Claretta de Kalisky - Atelier Corneille 
mise en scène Jean-François Politzer
Avec Rachid Benbouchta, Isabelle Renzetti, Sandrine Versele, Phil Kaiser, Jean-Yves Izquierdo, Annette Brodkom.
Avec cette pièce de Kalisky, auteur belge majeur, L'Atelier Corneille entame une réflexion sur les rapports entre Théâtre et Histoire.
On ne peut dire exactement à quel moment a lieu l'action du Pique-nique, et cette incertitude donne le vrai sujet de la pièce. Assistons-nous aux dernières heures de la vie de Clara Petacci, la maîtresse de Benito Mussolini ? Ou bien est-ce aujourd'hui, dans un théâtre, où nous voyons des acteurs qui répètent et représentent le dernier épisode du fascisme mussolinien ? Pour matérialiser ces questions qui forment les enjeux de la pièce, la disposition de la salle de spectacle sera modifiée : les spectateurs joueront leur rôle, projetés au coeur même de cette action théâtrale peu ordinaire, témoins de cette interrogation à laquelle sont notamment confrontés les hommes et femmes de théâtre quand ils racontent l'Histoire, la grande, celle qui fascine et effraie.
20 avril à 16h : Rencontre avec le public sur le théâtre de Kalisky
Prix des places : 12.50 - 7.50 - 6.50 euros

6/5
20.30
A quoi pense t'on quand on est seul ? de Nicolas Ancion
Compagnie de Monelle, mise en scène Jean-François Noville
Avec Alberto Martinez-Guinaldo.
C'est l'histoire d'un type tout seul, d'un type qui parle tout seul.
Un type qui joue à Serpent.  Un bonhomme qui parle tout seul en faisant la cuisine pour Dieu sait qui et qui voudrait bien savoir...
Ce spectacle est d'abord une histoire de rencontres et d'amitié qui a pour point de départ Liège. Une partition équidistante de trois personnes :  Nicolas Ancion, un auteur qui vient de recevoir le Prix des lycéens pour son quatrième roman Quatrième étage, Alberto Martinez-Guinaldo, un comédienplein de talent que l'on a pu remarquer dans La Supplication (Tchernobyl, chronique du monde après l'apocalypse) présenté à L'L et le metteur en scène Jean-François Noville. Ce dernier avait l'exigence, par rapport à ses deux complices, de faire en sorte que ces personnes qu'il admire, créent ensemble, et de trouver au sein de cette création sa juste place. Une partition frémissante pour acteur solitaire.
Prix des places : 10.00 - 6.50 - 5.00 euros

10>12/5
Inventaires de Philippe Minyana
Compagnie Théâtre de Chambre (Nord-pas-de-Calais / France), mise en scène Christophe Piret.
Avec Sophie Bourdon, Marie Lemiale, Anne Lepla
Lumières Marie-Hélène Buyle
Minyana a écrit depuis 1979 une trentaine de pièces de théâtre et est aujourd'hui considéré comme l'un des nouveaux écrivains les plus importants du théâtre français.
La langue de Minyana chante, danse, s'essouffle, se ressource, jouit... avec le destin de ces êtres que l'on croise dans nos familles, dans le bus, ou par hasard, en plein hiver, devant la mer.
Dans Inventaires, trois femmes disent leur vie, interprétées par trois
jeunes comédiennes au talent vivifiant, débordantes de charme et de force. D'entrée de jeu, chacune d'entre elles impose l'objet qui cristallise un moment clé de sa vie : une robe du soir, une cuvette, un lampadaire...
Irrésistiblement, elles ravissent le spectateur par ce moment d'inventaire, ce retour sur le passé de leurs existences en pointillé.
La mise en scène laisse les mots se dessiner, s'incarner, s'épurer. La ligne des corps se pose et titre le fil des émotions qui s'accrochent en sourires ou en larmes. Trois histoires dévoilent une intimité, souvent la nôtre.
Christophe Piret, fondateur de la compagnie, crée ses spectacles à partir des paroles entendues, livrées ou récoltées. Théâtre de Chambre a pour objectif de pratiquer un théâtre hors des lieux habituels de représentation, qui interroge les marges et veut se placer dans une écoute particulière du temps présent
Prix des places : 12.50 - 7.50 - 6.50 euros

21>25/5
20h30 - sauf mercredi à 19h30
Tu n'es qu'un petit bout de ciel bleu d'Edith Depaule
Compagnie des Fameuses Pralines.  Avec Nicolas Buysse, Muriel Clairembourg, Yannick Renier, Catherine Mestoussis

Parlons un peu de bonheur et de soleil. Rêvons à des solitudes qui se rencontrent. Enfin, parler d'un petit bout de ciel bleu !
Edith Depaule

Comment montrer que les gens dansent dans leur tête ? Une aventure exaltante où l'écriture, le jeu et la danse se donnent la main. De l'écriture à la création, d'étape en étape, le spectacle d'Edith Depaule va finalement déployer toute sa beauté et la force de sa maturité. L'histoire a pour décor le quai d'une gare souterraine où une femme en quête de sa féminité, un homme à la recherche de ses origines célestes, explorent ensemble leurs solitudes, en compagnie d'un tiers qui n'avait aucune intention de voyager : le marchand du kiosque à journaux. Dans l'ombre rayonne le quatrième personnage, une chef de gare dont le seul nom fait bronzer : Madame Soleil... Ils déboulent sur le plateau. On assiste à un ballet des corps, ce même ballet qui nous fait danser toute la journée.  Une confrontation astucieuse où seule la liberté d'expression devient une règle. Les spectateurs sont invités à vivre en direct l'illustration concrète de leurs rêves quotidiens, ces rêves qui les agitent même dans la rue, mine de rien.
Prix des places : 10.00 - 6.50 - 5.00 euros


 

2002


30-31/8 Tout est vrai même si c'est faux 
de et par Nicole Durmez 

top
17>28/9
20h30
sauf mercredis à 19h30 - relâche dimanche et lundi

Gratuit le 24/9 dans le cadre de la Fête de la Communauté Française
Juke-Box et Almanach, concert pour un calendrier 
de et avec ISABELLE WERY 
Création du 3ème volet du Triptyque

Dans Juke-Box et Almanach, les 12 mois de l'année sont des humains. Les mois ont des têtes ; il s'agit de décortiquer ces 12-là au rythme d'un concert. 
Où sons et mots sont scalpels.

Une nouvelle exploration orchestrée festivement à coups d'univers surréalistico-philoso-absurdo-music-hallés.
(Une production du Théâtre de la Vie)

Prix des places : 12,5 € (7,5 €  tarif réduit)

top
20 - 21, 27 - 28/9
22.15
La Mort du Cochon, petit music-hall à la ferme
de et avec ISABELLE WERY
Reprise du 1er volet du triptyque
Prix du Théâtre 1999

La mort du cochon possède ce terrible pouvoir d'envoûtement.  A la fois léger et insoumis, il a ce « je ne sais quoi » d'inclassable. Dès le commencement, c'est l'aventure : on a l'impression d'assister à du « jamais vu », à des séquences d'un film muet où brusquement, comme si le bouton de l'invisible était tourné d'un coup, par jeu, par blague, le son éclate avec ses voix du souvenir tirées de nulle part. Ses voix chuchotées, percutantes, douces ou blanches et qui racontent, par le biais de pas de danse esquissés,
de regards appuyés ou couchés et de poses de contorsionnistes quasi ritualisées, une histoire terriblement nue et vraie. 
(Une production du Théâtre de la Balsamine et du Théâtre de la Vie)

Prix des places :
1 spectacle : 12,5 € (7,5 €  tarif réduit)
2 spectacles : 15 € (9 €  tarif réduit)

top
19/10
20.30
Poète.  vos papiers - Accueil
Léo Ferré - Oratorio de Richard Martin 
Spectacle concert par le THEATRE TOURSKY MARSEILLE 

Un homme sur la scène, vêtu de noir, cerné d'un halo de lumière, tout seul.  Légèrement en retrait, des musiciens, une chanteuse.  C'est l'histoire d'une amitié indéfectible entre deux hommes. Et même si l'un des deux a disparu, comme mangé par le noir de la scène, ravi par le mystère de la poésie qu'il chantait, l'autre se tient parmi nous pour tirer de l'absence des chants sublimes où le lyrisme se mêle à l'argot, l'amour à l'anarchie.

top
26-27/10
20.30
Belles de Brecht - Spectacle concert - Accueil
Spectacle en « trio » composé par François Bourgeat
Tréteaux de France, Centre Dramatique National 

Elles sont trois femmes. Belles. Avec leur vie, leur émotion, leur énergie.  Trois femmes qui vont partager avec nous la parole d'un homme. Les mots d'un homme. Qui parlent de guerre, de sexe, de lutte, Et d'espoir. Des mots mis en musique par Hanns Eisler et Kurt Weill. Sans concessions. Dits et chantés en français, pour que tout soit clair. Trois femmes face à Brecht.

top
26/11>31/12


MA, JE, VE, SA à 20h
ME à 19h
sauf le 27/11 à 20h
DI 8-15-22/12
 à 17h
relâche les LU, DI 1er et 29/12,
les MA  24 et ME 25/12
Intermezzo de Jean Giraudoux
Création à l'occasion des 30 ans du Théâtre de la Vie
Mise en scène : Herbert Rolland
Musique : Jean-Jacques Lemêtre (Théâtre du Soleil, Paris)
Scénographie (décor et costumes) : Christine Mobers
Avec Isabelle Wéry, René Hainaux, Bruno Tuchszer, Jean-François Levistre, Rachid Benbouchta, Pierre Geranio, Yves-Marina Gnahoua, Mélanie Jaunay, Caroline Lavoinne, Maud Perveux, Karine Preterre, Isabelle Renzetti, Christelle Theuret

Depuis quelque temps, les habitants de la petite ville, sous l'effet d'une influence inconnue, se comportent d'étrange façon : «toute la morale bourgeoise est cul par-dessus tête». Un spectre est d'ailleurs signalé. Les soeurs Mangebois accusent l'institutrice d'être la responsable des événements. Il est vrai que la charmante Isabelle retrouve le fantôme tous les soirs. Spécialiste de la chasse au surnaturel et venant exprès de Limoges pour rétablir l'ordre, l'inspecteur d'Académie tend un piège au spectre. et échoue. C'est l'Amour qui réussit à désenchanter Isabelle et tout redevient normal.
(Co-production Théâtre de la Vie et Théâtre des 2 Rives Rouen)

top

2003


16>18/1
20.30
Inventaires - Reprise 
de Philippe Minyana - Mise en scène par Christophe Piret
Compagnie Théâtre de Chambre Nord-Pas-de-Calais  

Jacqueline, Angèle et Barbara retracent leur existence en pointillé. De ruptures familiales en ruptures affectives, de petits bonheurs en grands désespoirs.. Sans souci de la chronologie ou de la logique, elles font l'inventaire, tentent de dégager l'essentiel. Pour chacune d'elle, un objet accompagne le récit, paraphe les anecdotes : c'est la cuvette de Jacqueline, la robe de 1954 d'Angèle, c'est le lampadaire jaune de Barbara. Au détour des mots, le spectateur découvre des émotions, des univers, des époques, des temps de guerre ou de paix d'une France entre les années 1950-80, les fêtes de famille et les petits riens de tous les jours. Un moment de tendresse et plein de rire. 


top
15>23/2
20.30
sauf mercredi à 19h30 - relâche lundi
représentation à 17h le dimanche 23/02
Le Médecin malgré lui de Molière - Reprise
7 représentations exceptionnelles

Une allègre reprise du Médecin malgré lui se poursuit en Belgique et ailleurs. Cette fois, nous aurons le plaisir de découvrir John Dobrynine dans le rôle de Sganarelle, comédien aux multiples facettes.


En tournée :
- Verviers (B), Grand Théâtre de Verviers les 29 et 30 janvier
- Nice (F), Théâtre de Nice du 5 au 8 février
- Luxembourg (L), Théâtre des Capucins les 10 et 11 février
- Binche (B), Théâtre de Binche le 13 février
- Tournai (B), Maison de la Culture du 25 au 28 février

top
11/3>11/4
20.30
sauf mercredis 19, 26/03, 2 et 9/04 à 19h30
relâche dimanches et lundis
La Tempête de Shakespeare 
Une nouvelle création du Théâtre du Sygne en résidence à l'atelier théâtre de la vie. Adaptation de Paul Emond 
Mise en scène d'Elvire Brison
Avec : Angelo Bison, Anne-Pascale Clairembourg, Thierry Devillers, Cedric Eeckout, Itsik Elbaz, Alain Eloy Philippe Résimont, Frédéric Topart, Benoît Verhaert
Décor : Philippe Hekkers - Costumes : Myriam Deldime

La pièce commence lorsqu'un navire passe à portée de l'île où Prospero et sa fille Miranda ont échoué douze ans plus tôt.  Prospero provoque son naufrage et fait transporter par Ariel les naufragés jusqu'au rivage. Parmi eux, il y a son frère Antonio qui est à l'origine de son exil, son ennemi Alonso, et
bien d'autres personnages. Sans qu'ils s'en doutent, l'île où ils se retrouvent a pour eux la forme d'un piège. Car Prospero l'a organisée comme un vaste théâtre entièrement machiné et truqué pour que s'accomplissent l'épreuve et la rédemption qu'il leur réserve. Lorsque le bien a repris la place du mal, que les ennemis d'hier sont réconciliés, Prospero s'adresse au public pour lui annoncer qu'il renonce désormais à ses pouvoirs magiques.

top
LES PASSEURS DE PAROLE(S) - 3 e édition
Cet événement réunit des « coups de coeur » pour des artistes, des créateurs. Il consacre un espace-temps privilégié à des démarches théâtrales singulières qui visent à transmettre la parole d'autrui, à rendre compte d'une parole multiple, unique.

top
29-30/4
20.30
Bernard Tirtiaux chante Aragon, Vian, Prévert - Concert
(Aragon vit en pré vert)

Bernard Tirtiaux , alchimiste du temps et poète des couleurs du verbe, s'est laissé ravir par ces trois poètes nés au début du siècle dernier.. En leur compagnie et avec complicité, il nous en-chante avec des vers et des proses d'Aragon, Vian et Prévert. d'une irréductible verdeur.

top
2>4/5
20.30
Contes érotiques arabes XIIIe-XVe s. 
Le jardin des roses et des soupirs de Moussa Lebkiri

Avec son Jardin des roses, Moussa Lebkiri aborde tous les grands sujets : libertinage, homosexualité, cocuage, intrigues dans les vapeurs des hammams.
Il y a du Boccace et du Décaméron. Drôle et délicat, il nous offre un véritable traité d'érotologie arabe.

top
5/5
20.30
Pietro Pizzuti lit Christian Bobin 
Lecture-spectacle

Pietro Pizzuti, metteur en scène, comédien, auteur, met sa voix chaude au service d'une autre voix. Pour une soirée de lecture, il nous associe à sa découverte du poète-philosophe Christian Bobin. Grâce à lui, l'oeuvre résonnera, plus indispensable que jamais.

Pietro lit Geai. Ceux qui connaissent déjà l'oeuvre de Christian Bobin, sa nécessité et sa force, apprécieront la passion que lui voue son lecteur. Les autres feront la connaissance d'une pensée lumineuse qui guette, à travers la beauté, la vie.

top
9-10/5
20.30
Là où il y a eu quelqu'un - Michèle Nguyen 
Conte
Michèle Nguyen allie la grâce du geste à la légèreté des mots. Ses contes font lever le voile de nos émotions les plus secrètes, ils sont animés du souffle d'une autre vie, plus vaste. Après son étincelante trilogie, elle vient nous donner «en une petite douce heure» le dernier qu'elle a porté.

« Là où il y a eu quelqu'un » est le merci qui a jailli pour tous ces instants d'amour donnés et retrouvés.
Michèle Nguyen

top
2>4/6
20.30
Le Grand Inquisiteur 
d'après Fedor Dostoïevski (Les frères Karamazov)
De Jean-Gilles Lowies - Une production de l'asbl ITER

Cette adaptation, réalisée à partir de 3 chapitres-clés du texte "Les frères Karamazov" de Dostoïevski, nous pose cette question : "Si la liberté a un prix, sommes-nous vraiment prêts à le payer ?"...

Dans une taverne pas comme les autres, deux frères se retrouvent après dix ans de séparation. De leur rencontre naît un duel drôle, cruel et passionné, une initiation d'où jaillissent espoirs et révoltes. Cette confrontation nous entraîne dans l'Espagne du XVe siècle où le Christ, de retour sur terre, se fait jeter en prison... Ce texte, extrait de l'oeuvre ultime de Dostoïevski, dépeint avec finesse et émotion la révolte de deux jeunes gens découvrant leur liberté, en proie aux difficultés du choix. Innocence perdue à jamais, le regard pétrifié face à la souffrance : comme ces enfants maltraités dont parle Dostoïevski, personnages issus de faits divers réels de l'époque, victimes "de choix". 
Comment accepter ce monde-là ?... 

Les spectateurs, installés au coeur même de la scénographie, sont les témoins privilégiés de cette rencontre, de cette lutte de la conscience pour atteindre la vérité et motiver ses choix. Un spectacle propre à susciter les débats...

adaptation et mise en scène Jean-gilles Lowies
avec Jean-Benoît Ugeux, Blaise Ludik et Bernard Graczyk
traduction André Markowicz
direction musicale Thomas Champagne
décor Laurent Steppé et Elise Sironval
lumières Thomas Hermignies

top
10-11/6 Le joueur d'échecs 
d'après Stefan Zweig

Par la Compagnie Cadre Blanc
Théâtre de texte, de musique et de mouvement chorégraphié

A bord d'un navire transatlantique. La deuxième guerre mondiale va bientôt éclater. Czentovic, champion mondial des échecs et par ailleurs véritable barbare, condescend à jouer "une partie simultanée" contre quelques passagers, une partie qu'il va gagner en peu de coups. Un seul passager, un avocat autrichien, réussira à "faire remis", alors qu'il n'a jamais touché à un échiquier. Il lui contera comment, emprisonné par la Gestapo, il a pu supporter la torture et l'isolement pendant plusieurs mois en étudiant un manuel d'échecs introduit clandestinement dans sa cellule...
Phil Kaiser joue les différents protagonistes de l'histoire avec pour seul interlocuteur le pianiste Renaud Ziegler qui propose une partition originale inspirée entre autres de Pierre et le loup de Prokofiev.

adaptation Elizabeth Djamdjiev et Phil Kaiser
mise en scène Elisabeth Djamdjiev
interprétation Phil Kaiser
musique & piano Renaud Ziegler

top
SCENE OUVERTE JEUNE CREATION - 4e édition

Une occasion d'assister à l'émergence de projets fondateurs d'une démarche artistique singulière, de découvrir des acteurs, des metteurs en scène, des auteurs.

Reporté en 2004 :

20.30

Mélite de Pierre Corneille - L'Atelier Corneille 
Mise en scène par Jean-François Politzer

En matière d'amour, je suis fort inégal
J'en écris assez bien, et le fais assez mal,
J'ai la plume féconde et la bouche stérile,
Bon galant au théâtre et fort mauvais en ville,
Et l'on peut rarement m'écouter sans ennui
Que quand je me produis par la bouche d'autrui. »
Pierre Corneille

Avec Mélite on assiste à une série de métamorphoses où les personnages passent d'un état à un autre, se transforment par eux-mêmes afin de s'émanciper de tout ce qui les lie. Les comédiens épousent les vers de Corneille comme une seconde langue et deviennent ainsi les acteurs-poètes de la vie de ces personnages en quête d'eux-mêmes. Insensiblement, ils les rapprochent de nous, au point qu'on ne sait plus trop bien si c'est d'eux ou de nous qu'il faut rire.

Programme à suivre...

top

top

2003
septembre

22/9


top

30/9>11/10


top

16/10>15/11

 


top

19/11>4/12
à 20h30
sauf mercredis à 19h30, relâche dimanches et lundis

7-8/12


top
10>23/12
10>13/12
20.30
sauf merc 19.30

14>18/12
à 20h30
sauf dimanche14/12 17h et mercredi 17/12 à 19h30 - relâche lundi 15/12

19>23/12
à 20h30
sauf mercredi à 19h30

top
5-6/12

top
27-28/12

top
2004

17-18/1

top
20-23 Janvier
à 20h30
sauf mercredi à 19h30

top
24>25/1

top
27/1>8/2
février à 20h30
sauf mercredi à 19h30 et dimanches à 17h - relâche lundi

top
13/2

top
2/3>3/4
à 20h30
sauf mercredi 10,17,24 et 31/3 à 19h30 et dimanches à 17h - relâche
dimanches et lundis
20>24/4

top
27/4>8/5

top
12/5>10/6
12-16 mai 2004

top
24-26 mai 2004

top
3 au 5 juin 2004

top
8 au 10 juin 2004


2004

27/9
GRATUIT


top
2/10

top
3/10

top
4/10

top
7>10/10

top
13>23/10

top
3>13/11

top
1>19/12

top
2005

10>22/1/05
10>12/1
14>16/1
18/1
20>22/1

top
26>29/1

top
31/1>3/2

top
22/2>26/3



Oncle Vania (22/2>26/3)
>>> AVANTAGE :
Tarif préférentiel

top
10>28/5
à 20h30 sauf mercredis à 19h30 Relâche
dimanches et lundis

français / allemand
45 rue de la Traversière
1210 BXL
02/ 219 60 06
- B.O. 0800/21221  

E-mail : 
theatredelavie@skynet.be
 

Site internet :
www.theatredelavie.be 

  iDearts © 1999-2004 - All rights reserved