Pinkscreens Festival

13>22|5|05
Du 13 au 22 mai prochain, le Festival PINK SCREENS
investira joyeusement le cinéma Nova pour 10 jours de plaisirs, de rencontres et de découvertes.

Gay, lesbiennes, androgynes, trans, hetero-friendly ou queer SM, tout le monde est le bienvenu ! Cette 4ème édition offrira des films du monde entier, documentaires étonnants, fictions décapantes, sujets audacieux et histoires émouvantes mais aussi des expos, des happening survoltés et une ambiance chaleureuse.

Des docus, en tête d'affiche- Politiquement engagés, avec Zero Degrees Of Separation, le portrait de deux couples isréalo-palestiniens activistes, l'un gay, l'autre lesbien.
Out the making of a revolutionary ; qui aborde la question des prisonniers politiques aux Etats-Unis Laura Witherspoon, lesbienne activiste emprisonnée pendant 12 ans;
- Subversifs, avec Enough Man, un film audacieux sur la transsexualité - Female to Male, au titre explicite ;
- Historiques, avec That Man: Peter Berlin sur le mannequin star des années 70, Peter Berlin, modèle entre autres de Mapplethorpe et de Tom of Finland.

Black Queer identity, en filigrane
Ce thème omniprésent fera le lien entre fiction et documentaires, à travers :
- Proteus, sur les amours contrariées d'un prisonnier blanc et d'un prisonnier noir dans l'Afrique du Sud du 18e siècle ;
- Brother to Brother, une évocation de la période Harlem Renaissance, à travers un personnage contamporain, Perry, étudiant noir et homo ;
- Butch Mystique, un documentaire sur des femmes, noires, lesbiennes et « butch » (au look masculin. pour faire simple).

Delphine Seyrig, en gros plan
L'actrice-réalisatrice fétiche sera mie à l'honneur lors de la projection de trois films rares ou incontournables :
- Jeanne d'Arc de Mongolie de Ulrike Ottinger, film très rare et d'une beauté époustouflante ;
- Sois Belle et Tais-toi, un docu réalisé par Delphine Seyrig elle-même sur les rôles stéréotypés donnés aux actrices françaises et américaines.
- Peau d'Ane, parce qu'elle n'a pas pris une ride.

Mais aussi
- Côté longs métrages, le déroutant et violent Sugar, adapté d'une nouvelle de Bruce LaBruce, relatant la relation de deux adolescents, entre prostitution et drogues ;
- Côté courts : beaucoup de films drôles et subversifs, toujours des séances mixtes. Des gays très gourmands, des lesbiennes cow-boys, des pom-pom girls radicales, des garçons qui se mettent des claques (par Guy Maddin), etc. Et ce n'est qu'un avant-goût !

Des bonus, en sus !
- Des animations déjantées pour une ambiance chaleureuse et un accueil sans façon ;
- Une gueulante (dabat libre) prolongera un des thèmes évoqués à l'écran ;
- Une exposition artistiquement décalée envahira les murs et le bar du Nova ;
- Une folle Pink Night clôturera le tout le 21 mai dans une ambiance. indescriptible.


Pour plus d'informations > http://www.genres-d-a-cote.org


Information pratique :
PROGRAMME :
www.pinkscreens.org
www.gdac.org

ORGANISATION
Genres d'à côté asbl
Maison Arc-en-Ciel
Rue du Marché au Charbon, 42
1000 Bruxelles - Belgique

INFO
T +32 2 512 20 76
E info@genres-d-a-cote.org
- www.gdac.org