Photos : Véronique Vercheval

L'OGRELET - Cie Le Cri
Sa 16 février 02 à 16h 
à l'
Espace Senghor à
Etterbeek


M
a 5 mars 02 14h15,
Me 6 mars 02 10h00, 
Je 7 mars 0210h & 14h00,
Ve 8 mars 02 10h, 
Sa 9 mars 02 18h
 
au Centre Culturel Jacques Franck
à
Saint-Gilles


Di 10 mars 02 à 16h 
à l'Eden
à Charleroi

Soirée spéciale
Suzanne Lebeau

Lu 18 mars 02 à 19 h

à La Bellone à BXL


Infos : 
Espace Senghor
366 chaussée de Wavre
1040 BXL
02/230 31 40 - 230 05 10

Centre culturel 
Jacques Frank

94 ch. de Waterloo - 1060 Bruxelles 
Tél/fax : 02/538 90 20
Site officiel : www.stgilles
culture.irisnet.be


Eden - CC de Charleroi
CC régional de Charleroi  
1-3 bld Jacques Bertrand
6000 Charleroi
Tél. : 071/202.999
Site officiel :
www.charleroi-culture.be

La Bellone
à BXL
Maison du Spectacle
46 rue de Flandre
1000 BXL 
Tél. : 02/513 33 33
Réserv. Soirée 
Suzanne Lebeau : 
02/218 79 35 (CDJP)
Site officiel :
www.bellone.be

SUZANNE LEBEAU - Auteure québécoise
Aujourd'hui, la dramaturge a plus d'une vingtaine de pièces à son actif, dont la plupart sont publiées et traduites en plusieurs langues, une contribution exceptionnelle à l'épanouissement de la dramaturgie pour jeunes publics.  L'Ogrelet, monté par la compagnie belge Le Cri, dans une mise en scène de Valérie Cordy, a reçu une mention du Jury de Huy 2001 pour le choix du texte et de la thématique. Le spectacle effectue une tournée en Belgique et Suzanne Lebeau participera à une soirée spéciale dans le cadre de la Journée mondiale du théâtre pour l'Enfance et la Jeunesse...

Suzanne Lebeau arrive en Belgique pour une semaine à l'initiative de Catherine Simon (CC Jacques Franck).


L'OGRELET par la Cie Le Cri 
L'OGRELET, un très beau texte de Suzanne Lebeau, auteure québécoise spécialisée dans le jeune public, est donné ici dans une mise en scène quasi chorégraphiée : proposition singulière pour un conte moderne, dense, lisse comme une épure.
> Suzanne Lebeau

C'est l'histoire de Simon, un petit garçon de 6 ans qui fait son entrée à l'école comme tous les autres. Mais il est si grand, ses mains sont si larges ! Sa maman l'appelle affectueusement « mon Ogrelet ». Depuis sa naissance, elle le prémunit contre lui-même : nulle couleur rouge offerte à sa vue, alimentation végétarienne, rien qui puisse éveiller ses instincts. Elle s'inquiète à juste titre, car elle sait qui est le père de Simon !  Le petit garçon  découvre peu à peu qu'il est différent. Mais il est aussi courageux et téméraire. Il fera face à lui-même en choisissant de traverser trois épreuves.

Texte :  Suzanne Lebeau
Mise en scène : Valérie Cordy
Comédiens : Geneviève Damas et Grégory Praet

Sa 16 février 2002 à 16h à l'Espace Senghor - Etterbeek
M
a 5 mars 2002 14h15, me 6 mars 2002 10h00, je 7 mars 2002 10h & 14h00, ve 8 mars 2002 10h, sa 9 mars 18h au CC Jacques Franck
à Saint-Gilles et Di 10 mars à 16h à l'Eden à Charleroi
.


 

Soirée spéciale consacrée à Suzanne Lebeau 
Dans le cadre de la journée du 20 mars décrétée «Deuxième journée mondiale du théâtre pour l'Enfance et la Jeunesse» par l'ASSITEJ* qui donnera lieu à Bruxelles et en Wallonie à toute une série de manifestations jeunes publics coordonnées par la CTEJ, CONFLUENCES et ASSPROPRO, une soirée spéciale consacrée à Suzanne Lebeau est organisée par l'asbl Confluences** et l'IIT*** en présence de Suzanne Lebeau, à la Bellone.  (Elle sera présente en Belgique du 9 au 18 pour une série de Rencontres dont le planning est à préciser).
Suzanne Lebeau terminera son séjour par cette soirée: rencontre-débat autour de son écriture à la Bellone le 18 mars !
Lundi 18 mars 2002 à 19 h à la Maison du Spectacle - La Bellone
Réserv. : 02/218 79 35 (CDJP)
Avec le soutien de l'Ambassade du Canada et de la Délégation du Québec.
 
Suzanne Lebeau racontée par Catherine Simon

"En 1997, après sa venue à Bruxelles pour la lecture de son texte SALVADOR, elle écrivait : « J'écris pour le jeune public depuis vingt ans et je sens toujours, comme tant d'autres créateurs, la nécessité, d'un texte à l'autre, de repousser d'un cran les limites du permis, du moral, du possible, des contraintes artificielles mais combien présentes parce que nous avons choisi un jour d'écrire et de jouer pour les enfants. Nous le savons tous, en 1997, il est encore risqué de refuser les recettes et de parler une langue d'auteur, de refuser la leçon de choses et de dire à voix haute que le monde dans lequel nous vivons ensemble, adultes et enfants, est le même : cruel, tendre, complexe, le blanc et le noir aux extrémités tissant une large et épaisse zone grise où les choses ne sont jamais si évidentes ».

Depuis combien de temps je connais Suzanne Lebeau ? 
10, 15, 20 ans ? je ne sais plus. Depuis la tournée de UNE LUNE ENTRE DEUX MAISONS? , depuis LA MARELLE ?, depuis le CONTE DU JOUR ET DE LA NUIT vu à Lyon en 91 ?

En tout cas, chaque rencontre fut un plaisir, une confrontation amicale d'idées, une richesse : ainsi la découverte de SALVADOR à la faveur d'une nuit de lectures de textes pour jeune public écrits lors d'une résidence d'auteurs dans le lieu fabuleux de la Chartreuse de Villeneuve-lez-Avignon.
Puis les retrouvailles autour de ce même texte lu au Théâtre La montagne magique suite à une alerte à la bombe dans les Galeries de la Reine qui nous avait obligés à évacuer le Vaudeville ! Les quatre auteurs présents ce soir-là n'oublieront jamais cette aventure.

Suzanne à Montréal au Festival des Coups de Théâtre ou à la Biennale de Lyon, Suzanne à Bruxelles pour un stage d'écriture à la CTEJ. Discussions passionnées chaque fois, remises en question, dialogue en marche.  Ses textes sont sensibles, abordent des sujets qui touchent à l'essentiel :
SALVADOR, l'enfant de la montagne, né au cour de l'Amérique du Sud, qui devient écrivain, «  Comment raconter le Sud sans mentir, sans embellir, sans déformer ?  Comment éviter le misérabilisme lorsqu'on parle d'enfants qui envahissent les places publiques pour gagner leur vie, pieds nus, l'estomac vide ? Comment traduire la tendresse rencontrée dans les rues. » écrit-elle dans la préface; ou L'OGRELET, où une mère se bat de façon émouvante pour que son enfant ne devienne pas un ogre comme son père.

Nous avons eu envie de la faire venir pour toute une semaine. Elle verra sa dernière pièce, L'OGRELET, montée par Valérie Cordy, elle rencontrera des étudiants en scénographie qui travaillent sur ce texte à l'école de la Cambre sous la direction de Jean-Claude De Bemels, elle rencontrera au CDW des enseignants qui s'apprêtent à voir L'OGRELET avec leur classe, et d'autres qui suivent une formation à l'écriture autour du thème de l'ogre !

Enfin, nous nous retrouverons avec elle, enseignants, gens de théâtre, auteurs, étudiants, amateurs de textes.. lors d'une soirée à la Bellone, on l'interrogera sur son oeuvre, sur ses cours, sur sa conception du texte pour enfants, des comédiens liront des extraits de ses pièces, on terminera par une collation et quelques boissons (le 18 mars 2002 à 19 h, à La Bellone, soirée organisée par Confluences* et l'IIT**)

Catherine Simon - Email : catherine.simon@periactes.be 

 

* Association Internationale du Théâtre pour l'Enfance et la Jeunesse
** Coordination des programmateurs professionnels de spectacles pour jeunes publics 
*** Centre belge de l'Institut International du Théâtre, Communauté française.

 iDearts © 1999-2002 - All rights reserved | redaction